Le Président Tebboune entame lundi une visite de travail en République arabe d'Egypte    Barça : Memphis Depay de retour en Eredivisie ?    Lancement d'une nouvelle campagne nationale de vaccination    Foot/ Ligue 2 : victoire de l'ASM Oran devant le MC Saida (2-0)    Wilaya d'Alger: réseau de trafic de stupéfiants démantelé et plus de 2.000 comprimés psychotropes saisis    Mostaganem: exportation de câbles électriques au Sénégal    Le peuple sahraoui déterminé à défendre son droit à l'indépendance par tous les moyens légitimes    Le FFS dénonce "une grave dérive du pouvoir"    L'Allemagne va livrer à l'Ukraine un hôpital de campagne    Foot, force et démocratie    Les avocats prônent la prudence    Barça : Ansu Fati face à un choix difficile    "L'Algérie a les moyens de rivaliser avec les meilleures nations au monde"    "Je vais me remettre en question"    Lait subventionné : l'augmentation du prix n'est pas à l'ordre du jour    Placement de près de 19 000 demandeurs d'emploi en 2021    Le Cnapeste reporte sa grève    Quand la quête de vérité met la lumière sur un passé sombre    Taghit, une source d'inspiration pour les artistes    Au moins 70 morts dans une frappe de la coalition contre une prison    Le Cameroun sur le chemin des Verts    Cap sur la Coupe de la CAF !    Les championnats à huis clos    Pressions franco-allemandes sur Kaïs Saïed    44,6 millions d'habitants en Algérie en janvier 2021    Recul de l'activité au 3e trimestre 2021    Plus de 20 000 interventions effectuées par la Direction du commerce en 2021    Qui succédera à Mohcine Belabbas ?    T'wakhdhet !    Deux en un sur le podium    Il y a dix ans nous quittait Cherif Kheddam    Déficiences comblées ?    Le miracle argentin en temps de Covid    Une nouvelle opération de rapatriement: 155 Subsahariens reconduits vers les frontières    Sonelgaz: Le pôle urbain «Ahmed Zabana» raccordé au gaz de ville    Un pays antichoc    113 postes de formation en doctorat ouverts    Les voleurs de câbles de Séraidi sous les verrous    L'Algérie déterminée à dire son mot    La menace «jihadiste» nourrit le sentiment anti-peul    Les combats entre Kurdes et Daesh font plus de 70 morts    Algérie nouvelle : la mise sur orbite    «Ma rencontre avec la mort»    «Nous partageons une Histoire complexe»    Le moudjahid Cherif Athmane n'est plus    L'urbanisme et les Algériens    Bouslimani affiche ses intentions    Les sénatoriales à l'épreuve des alliances    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Elles touchent plusieurs régions du pays : Perturbations dans la distribution du lait en sachet
Publié dans El Watan le 18 - 08 - 2008

La tension sur l'apprivoisement en lait pasteurisé est vraisemblablement de retour. Certains vendeurs de lait en sachet dans la capitale que nous avons rencontrés se plaignent des perturbations dans la distribution de ce produit de large consommation.
« Il faut se lever un peu tôt pour pouvoir acheter son lait. A partir de 9h, rien à se mettre sous la dent », assure le propriétaire d'une supérette, non loin de la place du 1er Mai. Et d'ajouter, un tantinet inquiet, que « les distributeurs de lait en sachet ne nous approvisionnent pas en quantités habituelles ». Soumis déjà à la désorganisation d'une filière laitière qui aligne des « pénuries en série » depuis quelques années, les Algérois affichent une moue désagréable et redoutent une crise qui se profile d'autant plus que le mois sacré du Ramadhan approche. « Dans notre quartier, on achète notre lait tôt le matin. Passées 8h, vous risquez de revenir bredouille », témoigne une dame, la trentaine. Il y a lieu de signaler que cette tension sur l'approvisionnement du lait n'affecte pas tous les détaillants de la capitale. A Belcourt, le sachet de lait est disponible jusqu'à 11h chez certains vendeurs. « Je ne peux pas ramener de grandes quantités de lait en sachet en raison des grandes chaleurs. Je n'ai pas les moyens frigorifiques nécessaires pour les stocker », admet un autre épicier. Dans une autre grande surface, le lait était encore visible dans les bacs lors de notre passage à midi. A première vue, il y a lieu de constater que l'approvisionnement des détaillants est « inéquitable » selon les dires mêmes de quelques vendeurs interrogés, puisque certains quartiers de la capitale reçoivent leurs quotas tandis que d'autres ont droit à une quantité moindre. Il n'y a pas que la capitale qui enregistre ce genre de perturbations.
En effet, les wilayas de Tizi Ouzou et Bouira sont également touchées par cette tension. La encore, le sachet pasteurisé est devenu rare. Contacté par nos soins, Abdelkader Chahed, président-directeur général du complexe laitier Colaital de Birkhadem, filiale du groupe public Gilplait, a tenu à tranquilliser les citoyens en affirmant que l'approvisionnement en lait pasteurisé se fait de manière normale. « Il n'y a aucune crainte. Nos machines tournent H24. Nos trois équipes travaillent sans relâche », rassure-t-il. Interrogé sur l'indisponibilité du lait en sachet dans certains points de vente de la capitale, le PDG de Colaital a expliqué que certains détaillants, dépourvus de moyens frigorifiques, préfèrent écouler leur lot de lait en sachet de bonne heure. « Il n'y a ni pénurie ni tension sur la distribution », a-t-il noté. Colaital, qui assure l'approvisionnement en lait pasteurisé du Grand-Alger, dispose de 56 réseaux de distribution.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.