La revanche de Tayeb Zitouni    La Cour de Tipasa dément    Pourquoi l'Arabie saoudite profitera le plus du chaos    Des instructions pour accélérer la cadence des travaux    L'APN convoque une réunion "importante" en présence du MAE    La FAF sort de son mutisme et dénonce une "campagne de médisance    Maintien du confinement partiel jusqu'au 13 juin    L'UGCAA et l'Anca appellent à la reprise des activités économiques et la réouverture des commerces    Djerad plaide pour l'allègement de la dette    L'Algérie rappelle son ambassadeur en France    Les commerçants réclament la reprise de leurs activités    Décès d'El-Youssoufi: le Président Tebboune rend hommage à un "homme d'Etat chevronné"    ORGANISATION D'UNE SOIREE A ORAN : L'affaire devant le juge d'instruction    Plus de 20.000 civils tués ou blessés en 2019 dans seulement 10 conflits    DERNIER MEMBRE EN VIE DU GROUPE DES 22 : Le président Tebboune reçoit Othmane Belouizdad    TOSYALI ORAN : Troisième exportation de 10.000 tonnes de rond à béton vers les Etats-Unis    LA SAISON BAS SON PLEIN A ORAN : Le thon cédé entre 1000 et 1300 DA le kg    TAXES SUR L'IMPORTATION DES VEHICULES NEUFS : Les précisions de Ferhat Ait Ali    L'OPPOSANT KARIM TABBOU PRIVE D'UN APPEL TELEPHONIQUE : La Cour de Tipasa dément    PROTECTION CIVILE A MOSTAGANEM : 1339 interventions durant le mois de Ramadhan    Le MJS et le COA décidés à travailler dans un "climat de sérénité"    Diplomate yéménite: "le Maroc n'a aucune souveraineté sur le Sahara occidental"    Décès de Abderhamane El Youssoufi: une étoile du Grand Maghreb s'éteint    137 nouveaux cas confirmés et 8 décès enregistrés en Algérie    Le massacre des Ouffia à El-Harrach (Alger): un crime qui révèle la barbarie de la France coloniale    Affaire d'enregistrement sonore: les présidents de l'USB et du CABBA convoqués    Covid19-Championnat d'Algérie: Medouar sceptique sur une éventuelle reprise    Essais nucléaires: une illustration des crimes français contre l'homme et la nature    La prison rouge de Ferdjioua (Mila), témoin de la barbarie de la France coloniale    Covid19: Djerad plaide pour l'allègement de la dette des pays en développement    Décès de Guy Bedos: Un artiste épris de justice s'en va    4 médecins et 6 paramédicaux testés positifs au Coronavirus    Tayeb Zitouni nouveau SG du RND    PLFC 2020: la Commission des finances et du budget de l'APN examine les amendements proposés    Le porte-parole du Quai d'Orsay s'exprime    Saâdaoui, l'homme par qui le scandale est arrivé    Biskra, la Mitidja du Sud    PLFC 2020: traiter les effets de la crise tout en soutenant le pouvoir d'achat    RC Relizane: Un parcours en deçà des prévisions    Non, demain ne ressemblera pas à hier    En hommage aux victimes du Covid-19: Une minute de silence, hier, à l'Institut «Cervantès» d'Oran    Un important dispositif policier dissuade les manifestants    Les feuilles de l'automne    L'infrangible lien…    La Grèce renforce le contrôle à sa frontière avec la Turquie    Les lecteurs du versant sud de Tizi Ouzou privés de journaux    Je veux partir seul au paradis !    Les victimes algériennes du Covid-19 en attente de rapatriement    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





« Je suis malade et sans ressources »
Mohamed Zaoui. Boxeur, médaillé de Los Angeles
Publié dans El Watan le 28 - 10 - 2008

Août 1984, Los angeles (USA), l'emblème national est hissé dans le ciel américain. Mohamed Zaoui, boxeur, originaire de Nedroma, venait d'arracher, haut la main, la médaille d'argent pour l'Algérie. « Le représentant algérien me dit, alors « garde-à-vous ! Je n'avais pas compris ». 24 ans plus tard, Zaoui en reparle. Passionnant, émouvant et… pathétique.
On ne va pas refaire l'histoire, mais que gardez-vous de cette date mémorable d'août 1984 ?
Vous savez, c'est toujours difficile d'oublier des instants pareils, c'était fabuleux. J'avais pensé à mon pays, à mon père auquel j'avais promis cette médaille. Je me souviens aussi du représentant algérien qui, en me serrant la main, m'avait ordonné de me mettre au garde-à- vous. J'avais beau lui demander, « mais monsieur, je ne comprends pas, il persistait à me donner le même ordre, en me serrant fort, alors que j'étais blessé. J'avais fini par retirer ma main. Quand l'hymne national s'était fait entendre, j'avais tout oublié, ne pensant qu'à mon pays. De retour en Algérie, surtout dans ma région, Zaouiet Yagoubi, près de Nedroma, j'avais été accueilli en héros.
Pour ceux qui ne le savent pas, vous êtes parti dans le Nord de la France à l'âge de cinq mois…
Exact, mais je rappelle que j'ai toujours la nationalité algérienne, et ce, malgré les sollicitations du pays d'accueil. Et je ne le regrette toujours pas. Cependant (amer), contrairement à ce que pourraient penser certains, cette médaille ne m'avait rien rapporté, si l'on excepte 2 000 DA, je dis bien deux mille dinars sur les 300 000 DA promis. Je n'ai jamais cessé de réclamer mon dû, mais que ce soit à la Fédération ou au Comité olympique algérien, personne ne m'a répondu. Je souhaitais, ensuite, faire partie de l'encadrement de l'équipe nationale ou faire bénéficier les jeunes de mon expérience, aucun espoir à l'horizon.
Vous vivez toujours dans le Nord de la France, mais vous retournez souvent au pays, vous avez dit neuf fois cette année ?
Vous savez, je n'ai aucun métier précis en France. Malade que je suis, j'exerce de petites tâches pour nourrir ma famille, je n'ai pas le choix. Vous me rappelez que je suis venu neuf fois en Algérie, cette année parce que j'ai un autre problème à régler. A l'époque, on m'avait octroyé un local commercial à Maghnia, il y a un contentieux et j'ai bon espoir de le régler, un moyen de subsistance qui me permettrait de vivre les jours qui me restent. Une dernière chose que je tiens à dire : 24 ans après ma consécration à Los Angeles, je suis toujours bien accueilli par les gens, le petit peuple, et cette reconnaissance m'aide à tenir le coup. Merci à tous.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.