Plus de 24 millions d'électeurs suivis par 501.031 encadreurs    Election présidentielle de 12 décembre L'heure du choix !    Un rendez-vous crucial pour la nation ! La sentence du peuple    Direction régionale des douanes de Chlef : 13 opérations d'exportation en novembre    Relizane : Près de 6.400 employés dans le cadre du DAIP concernés par la confirmation    Tunisie : Les parlementaires doivent être à la hauteur de leur responsabilité    Polémique au Mali : Le chef de la Minusma à Kidal serait sur le départ    Afrique du sud : La Sud-Africaine Zozibini Tunzi est Miss Univers 2019    Gabon : L'opposant Jean Ping dénonce la " monarchisation de la République "    Oran : L'ex-directeur de l'agence foncière de Bir El-Djir condamné à 3 ans de prison ferme    Maroc: Une pétition déposée au Parlement pour l'abrogation de lois "liberticides"    Boumerdes : Projet de traduction des plus importants écrits de la littérature populaire algérienne    Patrimoine immatériel du sud: Des Hauts plateaux aux Oasis, la chanson saharienne    Bounedjah buteur face à Hienghène Sport    LDC : L'Atalanta réalise un exploit historique    Naples : Ancelotti fait ses adieux    Le chef de l'Etat signe la loi de Finances 2020    Une grande marche en cours à Alger    Lutte contre la criminalité urbaine à Alger: près de 3.000 affaires traitées en novembre    Banques : installation du nouveau P-dg de la BEA    Aucun "dépassement" enregistré lors du vote de la communauté nationale en Tunisie    Un décret présidentiel portant création d'une agence nationale de développement du numérique (JO)    Les populations nomades de Laghouat et Béchar accomplissent leur devoir    LFP : une réunion "prochainement" avec les représentants des clubs pour solutionner les problèmes financiers    Le président annonce des mesures d'apaisement    Un programme chargé pour les Canaris    Coupe d'Algérie de Football : JSM Béjaia - ES Sétif en 1/32es de finale    L'EN sacrée meilleure équipe, Mahrez meilleur joueur    Le capitaine Chammam finalement apte pour le rendez-vous de Doha    Du renouveau pour C3 Aircross    Le père du «low cost» s'en va    Le bouleversement technologique, un facteur amplificateur    Centre Anti-Cancer : Le scanner en panne depuis plusieurs mois    Mobilisation de 150 000 hectares pour la céréaliculture    Les actes d'accusation votés au Congrès d'ici la fin de semaine    Subsistance de divergences    Khatini, une nouvelle pièce sur les planches    ACTUCULT    La Maison de la culture de Aïn Témouchent rebaptisée    L'œuvre du ciseleur des mots revisitée    Ettiki !    Tribunal de Sidi M'hamed: le Parquet publie les jugements prononcés    Enième effondrement partiel au 1, Rue Mezouar Mohamed: Des familles en danger de mort interpellent le wali    Le tribunal de Sidi M'hamed rend son verdict: 15 ans de prison pour Ouyahia et 12 pour Sellal    Chlef: Du nouveau à la Caisse de retraite    Benflis dénonce une «cabale»    Les conditions d'inscription fixées    La mosquée de Sidi Ghanem à Mila : Un centre de rayonnement de l'Islam et un haut lieu de la mémoire    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Formation sur le compostage du marc de café
Publié dans El Watan le 19 - 06 - 2018

Lancé au mois d'avril dernier, le projet de revalorisation du marc de café, appuyé par l'agence belge Enabel qui finance des projets de développement à travers le monde, progresse et attire plusieurs partenaires.
La journée de formation sur le compostage de ce produit, qui s'est déroulée mardi dernier à l'INRAA, l'Institut national de la recherche agronomique d'Algérie, de Oued Ghir, a été marquée par la présence d'universitaires ainsi que des représentants d'organismes étatiques, comme ceux du Parc national de Gouraya (PNG) et de la Chambre de l'agriculture, qui ont manifesté un intérêt pour ce projet.
Cette formation, dans ses deux volets théorique et pratique, a traité du principe du compostage et de ses méthodes. Elle a été assurée par l'ingénieur et chercheur à l'INRAA, M. Aït Meziane.
En dépit de la signature de la convention liée à ce programme avec le ministère de l'Environnement, la direction locale du même secteur ne s'est pas manifestée pour des raisons qu'on ignore. Idem pour les services des forêts. Toutefois, cette initiative peut compter sur l'apport salutaire de l'INRAA, qui a fourni, en plus de l'expertise de ses ingénieurs, un espace pour l'installation des équipements destinés à la transformation (compostage) du marc de café et où une quantité de terreau a été réalisée avec succès. L'invitation des responsables des dispositifs d'aide à la création des petites entreprises, comme la Caisse nationale d'assurance chômage (CNAC), est susceptible d'encourager les jeunes à investir dans ce créneau.
Ce projet, validé par le ministère de l'Environnement et qui attend la ratification d'une convention avec la direction générale de l'INRAA, l'organisme qui est censé le piloter, est unique en Algérie.
Sur le terrain, les animateurs et bénévoles de l'association Nemla pour la protection de la nature ont entamé une campagne de sensibilisation auprès des gérants des cafétérias depuis plusieurs semaines.
«Nous avons sollicité les tenants des cafeterias afin qu'ils nous fournissent le marc de café qui termine habituellement dans les poubelles et nous avons constaté qu'il y a, de leur part, un bon écho, ils coopèrent en acceptant d'installer des bacs dans leur commerce» nous dit Rachid Hassissen, vice-président de l'association.
Ces derniers ont été sensibilisés sur l'importance et l'utilité du projet en attendant l'établissement par l'association d'une carte des locaux pour étendre la collecte.
Pour rappel, ce projet consiste à collecter le marc de café avant de le recycler en compost. Le terreau issu de ce compostage est utilisé comme fertilisant pour les sols agricoles.
C'est également un répulsif naturel et biologique, repoussant les parasites, les limaces, les fourmis et les félins des potages.
En plus de «redonner une seconde vie au marc de café», le programme participera à réduire les quantités de marc jetées dans la nature.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.