Galatasaray : Falcao est attendu demain    Installation du président de la Cour d'Aïn Témouchent    Le pouvoir d'achat des citoyens sera préservé    «Cette nouvelle ne concerne pas que les voitures allemandes»    Les eaux souterraines, sources d'approvisionnement en eau potable    L'armée prend le contrôle de la route Damas-Alep et coupe les terroristes de leurs bases    «L'indépendance du juge n'est pas un privilège mais une responsabilité qui lui est imposée»    La sélection algérienne dames termine à la 11e place    Un match contre ses détracteurs    Le FC Barcelone va faire une offre de prêt pour Neymar    Bataille rangée dans les rues d'Aïn Témouchent    Création prochaine d'une nouvelle zone d'extension touristique à Tala-Guilef    El Gasba (flûte), instrument musical phare des fêtes de la région du Hodna    POUR DETENTION DE 1776 UNITES DE PSYCHOTROPES : Une ressortissante espagnole sous contrôle judiciaire à Mostaganem    AEROPORT D'ORAN : Saisie de 6000 euros non déclarés    KSAR CHELLALA (TIARET) : Sit-in des bénéficiaires des logements sociaux    Les habitants revendiquent la délocalisation de la décharge    Sept hectares de forêt ravagés par le feu    Première titularisation et premier but pour Dani Alves avec Sao Paulo    Nouvelle menace de forfait en Ligue des champions    L'activité commerciale peine à reprendre    Gros marché    Ouverture, hier, du procès de l'ex-président déchu    PSA réaffirme ses engagements    Les fausses peurs des «experts»    "Le panel n'est pas sur la bonne voie"    Le FFS appelle le pouvoir à s'inspirer de l'exemple soudanais    Le ministère de la Santé nous écrit    sortir ...sortir ...sortir ...    "Renouer le fil de l'histoire interrompu en 1962"    Collections et musées dans la construction du passé de l'Algérie    Un Festival international des films de femmes à Cotonou    La citoyenneté en débat    Convergence à Ifri pour un ressourcement    Slimani direction à Al Gharafa ?    Sahara occidental : L'avocate espagnole Cristina Martinez empêchée de se rendre à El Ayoun occupée    Angleterre : Chelsea n'y arrive toujours pas    En souffrance aux ports: Les matériels roulants bloqués libérés    Le panel ne parle pas au nom du Hirak mais ses détracteurs aussi    Communiqué - Ooredoo annonce le rétablissement de son réseau de couverture    Solde commercial : Une dégradation prévisible, liée à la structure de l'économie nationale    Une campagne vouée a l'échec    Cause palestinienne : Eddalia réitère le soutien indéfectible de l'Algérie    2e journée de l'Afrique à New York: L'ONU salue la "contribution active" de l'Algérie    Reconnaissance faciale, conduite autonome… La Russie présente à l'Unesco ses "technologies d'aujourd'hui"    La Volkswagen Golf Joint n'est plus disponible    17.200 Seat vendues en 7 mois    Le chanteur andalou Brahim Hadj Kacemanime un concert    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





MASCARA : Noureddine Bedoui appelé au secours par des élus de Tighennif
Publié dans El Watan le 29 - 06 - 2018

Pour faire face à une éventuelle décision de prolongation du contrat de location du marché de gros des fruits et légumes de Tighennif sans passer par voie d'adjudication, au profit de l'actuel adjudicateur, quinze élus de l'APC de Tighennif (20 km de Mascara) ont mis, le 26 juin, le cap sur Alger où ils ont été reçus par le ministre de l'Intérieur et des Collectivités locales, Noureddine Bedoui.
«Après une réunion sans issue, tenue dimanche 24 juin, avec le wali de Mascara, Lebka Mohamed, et d'autres directeurs d'exécutif constituant une commission de wilaya dont nous ignorons la mission, nous avons décidé de porter l'affaire ailleurs», nous a confié l'un des quinze élus avec lesquels nous nous sommes entretenus, hier, à la mairie de Tighennif. Et d'ajouter : «Dans son bureau, M. Bedoui qui nous a affirmé qu'il prendra l'affaire en main, a demandé à son chef du cabinet de prendre contact avec les autorités de la wilaya de Mascara pour procéder à l'annulation pure et simple de la décision de prolongation du contrat de location du marché de gros de fruits et légumes et de lancer les procédures de mise en location par enchères publiques, conformément à la loi dudit marché.»
De son côté, vers midi de la même journée, le président de l'APC de Tighennif, Nacer Hamdane, nous a révélé, dans un entretien téléphonique, que «les procédures de prolongation du contrat de location du marché de gros des fruits et légumes de Tighennif au profit de l'actuel adjudicateur, en l'occurrence Atoum Mourad, ont été accomplies.» Et de confirmer : «L'adjudicateur a pris en main son contrat de location que nous avons signé eu égard au procès-verbal de la commission de wilaya. La durée du contrat, qui prendra effet à partir du 30 juin, a été prolongée pour une année encore.»
D'après les dires du président de l'APC — qui n'accorde pas de crédit à l'entrevue de ses élus avec le ministre de l'Intérieur et des collectivités locales — il n'y aura pas d'enchères publiques et l'affaire du marché du gros des fruits et légumes de Tighennif est close ! Rappelons que le marché de gros de fruits et légumes de Tighennif, qui s'étale sur une superficie de 10 hectares, est sujet de multiples controverses depuis qu'il a été concédé par adjudication le 30 juin 2016 à l'entreprise Atoum au prix de 92 millions de dinars et notamment depuis que les autorités de la wilaya ont procédé, en juin 2017, à la prolongation du contrat de location pour une autre année alors que de nombreuses voix réclamaient sa mise aux enchères.
Certains adjudicateurs prétendants ont proposés des sommes dépassant les 31 milliards de centimes pour le prendre en location pour une durée d'une année ! En outre, les élus qui s'opposent à la décision de prolongation du contrat de location du marché de fruits et légumes de Tighennif demandent l'ouverture d'une enquête sur la construction sans permis de construire d'établissements classés (cafétéria et restaurant) et d'un entrepôt à l'intérieur même dudit marché. Pour avoir son point de vue sur le sujet, nous avons à maintes reprises tenté, hier, de joindre Atoum Mourad, en vain. Il était injoignable sur son téléphone portable et absent de son bureau.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.