«Non c'est non !»    «Des forces non constitutionnelles gèrent le pays»    «La grève ne doit pas toucher le système pétrolier et gazier»    L'ADE prépare la saison estivale    L'après-Bouteflika a déjà commencé    Bronn forfait face au Swaziland et l'Algérie    Les Verts pour terminer sur une bonne note    Le GS Pétroliers passe en quarts    Saisie de 100 g de cocaïne et 12,5 kg de kif    Saisie de 9 322 comprimés psychotropes    Si Boutef m'était conté    RCK - Démission du président Farès: Un directoire mis en place    Seddik Chihab: Le pays est gouverné par «des forces anticonstitutionnelles»    Retards dans le lancement des VRD et malfaçons: Les souscripteurs AADL dénoncent    Tébessa: La pénurie d'eau s'installe    USM Annaba: L'attaque, ce maillon faible    Algérie - USA: Des experts du FBI pour la formation aux enquêtes sur les vols de patrimoine culture    Programme spécial vacances à la salle Ahmed Bey    Ouverture «courant 2019» de trois antennes du CRMA    Refus des visas pour les Algériens    Réunion de travail entre les présidents de clubs et la FABB    Les joueurs poursuivent leur grève    Le corps du pilote italien Giovani Stafanit en voie d'évacuation vers son pays    Aide du PAM pour plus d'un demi-million de personnes    L'ONU présente un nouveau plan pour le retrait des combattants    200 millions d'euros de dégâts depuis le début du mouvement    Première section de formation pour les enfants autistes    Les postiers rejoignent el hirak    «Le mois de mars marqué par "les hauts-faits aux objectifs nobles" du peuple»    Cinq partis politiques lancent un «Rassemblement pour une nouvelle République»    Manifestations populaires et perspectives    Un artiste promis à un million de dollars au Japon    Cheïkh Aïchouba Mostefa dit Si Safa    Célébration du 57e anniversaire de la fête de la victoire    Lamamra maintient le cap    Cascade de démentis    VEHICULES CKD-SKD: Légère baisse de la facture d'importation    De pluies assez soutenues    Constantine : Fin des travaux de consolidation des stations du téléphérique    MARCHES POUR LE CHANGEMENT : Les personnels de la santé appellent au "respect de la Constitution", à "l'indépendance de la justice"    Tamanrasset : Adapter les textes régissant le commerce extérieur avec les spécificités des régions frontalières    Les derniers terroristes del'EI acculés au bord de l'Euphrate    El-Qods occupée: Escalade israélienne, condamnations et mises en garde palestiniennes    Crise au Venezuela : Washington parle de "négociations positives" avec Moscou    Après près de 30 ans à la tête du pays : Le président kazakh Noursoultan Nazarbaïev démissionne    France : La croissance 2019 revue en baisse à 1,4%, dit Le Maire    Ghardaïa, la 51e édition de la fête du tapis reportée sine die    Tlemcen : Les accords d'Evian au centre d'une rencontre    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Cinéma : L'œuvre de Yasmina Khadra sur écran
Publié dans El Watan le 16 - 02 - 2009

C'est une nouvelle consécration pour le grand écrivain algérien, Yasmina Khadra. après avoir vu ses œuvres adaptées au cinéma comme Morituri réalisé par Okacha Touita et produit par Bachir Derrais et L'Attentat par Hollywood, c'est au tour d'un autre réalisateur de s'intéresser à l'auteur de A quoi rêvent les loups ?
Il s'agit du cinéaste français Alexandre Arcady (Le Coup de sirocco, Le Grand Pardon, Là-bas, mon pays, Tu peux garder un secret...) qui va adapter à l'écran le dernier roman à succès de Yasmina Khadra, Ce que le jour doit à la nuit, élu meilleur livre de l'année par le magazine littéraire Lire et la radio RTL, figurant parmi les dix meilleures ventes en France et best-seller en Algérie. Alexandre Arcady a acquis les droits d'adaptation du roman de Yasmina Khadra, Ce que le jour doit à la nuit, et ce, pour en faire un film, un long métrage et quatre téléfilms de 90 mn pour Canal+, TPS, France télévision, TV5. Le budget du film est de l'ordre de 17 millions d'euros. Une production franco-algérienne dont le tournage débutera en janvier 2010 à Oran, El Malleh (ex-Rio Salado), dans la wilaya de AïnTémouchent, et durera six mois. Aussi, pour ce faire, le réalisateur Alexandre Arcady et Yasmina Khadra se rendront sur les lieux de l'histoire de Ce que le jour doit à la nuit, le 24 avril 2009, pour des repérages in situ, accompagnés d'une vingtaine de journalistes français dont ceux de TF1, Canal+, France2, France3, LCI, TV5, Arte, Nouvel Obs ainsi que des journalistes de Paris Match qui y consacreront cinq pages, un reportage portant sur cet événement cinématographique. Bachir Derrais, réalisateur et producteur de Morituri — (10 millions de centimes...) et ayant déjà travaillé avec Alexandre Arcady sur le film Là-bas, mon pays, travaillera sur Ce que le jour doit à la nuit — nous indiquera : « Ce projet va surtout contribuer et apporter un plus au cinéma algérien. Il va faire travailler des centaines de figurants et de personnes localement, embaucher les plus grands techniciens français, faire participer des stagiaires sur ce tournage. C'est le plus gros budget de film tourné en Algérie depuis Un Thé au sahara de Bernardo Bertolucci. C'est très important... » Par ailleurs, Bachir Derrais entamera bientôt le tournage de la série Morituri (Les Enquêtes de l'inspecteur Lob) de six épisodes de 60 mn avec Abbas Zamani, Lyès Salem (réalisateur de Mascarades) et Sid Ali Kouiret.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.