Militaires et sécuritaires, au niveau de la région, urgence pour l'Algérie de résoudre la crise politique    Les dessous du trafic de pièces détachées en Algérie    Deux drones israéliens abattus au Liban    La minute qui qualifie la JSK au prochain tour    Le CABBA crée la surprise à Bel-Abbès, l'ESS piégée à domicile    Avalanche de médailles pour l'Algérie    Une librairie fait la part belle aux fanzines    «Le bélier magique» au Festival international du film pour l'enfance    De bonnes nouvelles pour les étudiants algériens    Le taux d'inflation à 2,7 % sur un an en juillet 2019    Après un 1er semestre plombé par les prix : Eramet abaisse sa prévision 2019    Rencontre entre le ministre de l'Intérieur et les représentants des retraités de l'ANP    Sahara occidental : Les manœuvres marocaines à Guerguerat menacent la sécurité de toute la région    Reportage : Un "Drone made in Sénégal" pour lutter contre le paludisme    Guerre commerciale : La Chine riposte aux USA sur le commerce, Trump menace    Dialogue national : Nécessité de mener notre pays vers des lendemains sûrs et prospères    2ème Région militaire : Gaïd Salah entame une visite de travail et d'inspection    Dynamiques de la société civile: Attachement au dialogue et à l'unification des efforts pour sortir de la crise politique    CHAN 2020 (préparation) : Djamel Belmadi convoque 22 joueurs pour un stage    Coupes africaines des clubs : Qualification de la JSK, du CRB et du Paradou    Oum El Bouaghi: La culture écolo fait son chemin parmi les jeunes et les associations    Education : Le ministère publie la liste des fournitures scolaires pour les trois paliers d'enseignement    Réception de 102 établissements éducatifs    Réception de 102 établissements éducatifs    «Gare aux cadres et entreprises défaillants !»    Lait : Aucune mesure prise pour réduire les quantités collectées, rassure Giplait    Réunion interministérielle : Le dossier de l'entretien de l'autoroute Est-Ouest et mesures de péage au menu    L'heure du retour a sonné !    Ordonnances de désignation des administrateurs    Le ministère de l'Intérieur dément    Le "Oui, mais" de Makri    Vingt investisseurs devant la justice    Nouvelle série d'arrestations d'opposants    Abou-Leïla de Amine Sidi Boumediene au programme    PROTECTION CIVILE : 240 interventions enregistrées en 48 heures !    Ligue 1 (2e j) : l'ES Sétif piégée à domicile    Bolsonaro s'appuie sur l'armée …    La politique commerciale de Trump critiquée    Hé ! Oh ! Y a pas écrit poubelle sur mon Front !    Une édition dédiée à Fernand Pouillon et l'Algérie    Une stèle à la mémoire du militant Belaïd Aït-Medri    Le FLN tente de se réapproprier le titre de l'Amenokal    Enfin rêver pour réaliser ses désirs !    Douze villageois tués par Boko : Haram dans la région de Diffa    Jeux africains 2019 : Domination totale des Egyptiens    Mascara: Le cambrioleur d'une école arrêté    Djamel Belmadi convoque 22 joueurs    L'inévitable saignée des parents    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Bachir Derrais signera " Le commissaire Llob "
Après avoir produit "Morituri" de Okacha Touita
Publié dans Le Maghreb le 12 - 04 - 2010


Quand un écrivain ou un artiste se fait un nom, Bachir Derrais, un ancien technicien de la défunte ENPA (Entreprise nationale de production audiovisuelle), devenu producteur puis réalisateur, n'est jamais loin. En 2004, alors que l'écrivain algérien Yasmina Khadra était au sommet de sa gloire, Derrais décide de produire " Morituri", l'un des romans de l'auteur de "Les hirondelles de Kaboul " en confiant la réalisation à Okacha Touita. Le film, qui a reçu un soutien du CNC, du ministère de la Culture, de l'ENTV et de "Alger capitale de la culture arabe " sort en 2007, mais sans réel succès. Yasmina Khadra reconnaît lui-même qu'une adaptation d'un livre à l'écran n'est jamais parfaite. Comme s'il voulait perfectionner cette œuvre qui n'a pas fait grand bruit, Bachir Derrais récidive avec le commissaire Llob, le personnage qui évoluera dans la trilogie des polars signés Yasmina Khadra. Llob n'est ni plus ni moins qu'un justicier qui traque sans fioriture aucune des malfaiteurs et autres trafiquants de tous bords. Un belle image des services de sécurité ! D'ailleurs l'avant-dernière séquence de "Le commissaire Llob " a été bouclée la semaine dernière, dans les montagnes de Tikjda, dans la wilaya de Bouira. Selon le réalisateur, il ne reste plus qu'a filmer la dernière séquence devant se dérouler dans un commissariat et le film sera définitivement mis en boite. " Le commissaire Llob " est un long métrage qui sera fractionné en six épisodes d'une heure chacun destinés au petit écran. L'on sent bien qu'il n'y a aucune différence entre "Morituri " et "Le commissaire Llob" car la trame policière ainsi que les intriques sont les mêmes, sauf que Bachir Derrais a refait son casting. Il n'y aura plus de Miloud Khatib, l'excellent comédien qui a campé le rôle de l'inspecteur Llob car celui-ci sera remplacé par Abbas Zaâmani. Pour ne pas changer, le réalisateur a également fait appel à celui qui a cassé la baraque avec son hégémonique "Mascarades ", Lyes Salem et aussi le très réputé Sid Ahmed Agoumi dans le rôle du commissaire de police. D'autres têtes non moins connues ont également été distribuées, à l'image de Rachid Farès, Sid Ali Kouiret, Nadia Kaci, Mourad Khan, Hassan Kechache, Mustapha Laribi. Dans ce polar, un genre nouveau dans notre cinéma, introduit par la porte de la littérature, le commissaire Llob enquête loin d'Alger. Il va traquer la mafia de l'import-export dans un univers de magouilles, d'intrigues et de coups bas où l'action demeure souvent le maître mot. Aussitôt bouclé, Bachir Derrais puisera encore dans les textes de Yasmina Khadra et cette fois-ci il va explorer "Le Dingue du bistouri ", l'un des ses premiers polars. Il aura également à puiser prochainement dans les récits de l'écrivain super médiatisé, Hamid Grine, en ce sens qu'il a déjà annoncé qu'il mettrait en boite son dernier roman, "Il ne fera pas long feu." Un roman qui aborde les disfonctionnements de la presse écrite. Pour avoir été journaliste dans plusieurs canards, Hamid Grine livre quelques unes des facettes de cette presse qu'il connaît de l'intérieur.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.