La mobilisation populaire demeure intacte    "La corruption est une atteinte aux droits de l'Homme"    Le marché de voitures toujours fermé    L'AEP des communes de la daïra de Sidi Naâmane renforcée    Les employés de l'EPMC investissent la rue    Pénurie de véhicules    Une production record de tomate industrielle    «La Caisse pourrait revoir le seuil des remboursements actuels des soins médicaux»    L'ONU craint une escalade    Le Premier ministre tunisien délègue ses pouvoirs    Reprise des violences autour de Tripoli    Guenina et Meftahi de la partie face au WAT    Kadri : "Nous visons une victoire au Khroub"    L'ombre du passé    Un accord européen pour répartir les 356 migrants    Alger rit, Algérie pleure    Qui en est responsable ?    "La création doit s'inspirer de la question identitaire"    Deux grands rendez-vous à Aïn Témouchnent    Monarchie de juillet / 1re République (1830-1842)    L'acteur espagnol Javier Bardem appelle à protéger les océans    Compétitions africaines des clubs : Mission difficile pour les Canaris    MC Oran : Les Hamraoua à l'assaut de l'Aigle sétifien    Coupe arabe : La JSS contrainte de gagner face au CA Bizerte    Al Merreikh - JSK (aujourd'hui à 18h30) : Velud : «J'ai déjà battu Al Merreikh mais les matchs ne se ressemblent pas»    Oued R'hiou (Relizane) : Saisie d'armes à feu et d'un drone    Réhabilitation des hôtels publics à Tizi Ouzou : Trois structures livrées en novembre    «Book Exchange» au jardin botanique du Hamma, à Alger : Echangez vos livres contre d'autres    Dialogue: Sofiane Djilali pose ses conditions    5 morts et 32 blessés à Alger: Un concert vire au drame    Douanes: Plusieurs marchandises soumises à l'autorisation de circuler    Chlef: Installation du président et du procureur général de la Cour    Bouira: 19 têtes bovines et 30 moutons volés    Relizane, Naâma, Tlemcen: Des armes et plus de 280 kg de kif saisis    Tiaret: L'affichage des listes des logements sociaux reporté    Plus de 1 300 réfugiés rapatriés en l'espace de 24 heures    Martin Griffiths met en garde contre la fragmentation du pays    Découverte du cadavre d'un jeune homme à El Matmar    Medane n'est plus manager général de la sélection    Les manoeuvres marocaines à Guerguerat menacent la sécurité de toute la région    La maison traditionnelle Kabyle célébrée à Tazerouts    "Possibilité de ne pas recourir à l'importation du blé"    Hanni débute fort    Le Hirak, acte 27    Bensalah nomme de nouveaux ambassadeurs    La police veut démanteler le Mouvement islamique    Tayeb Louh en prison    CLASSEMENT MONDIAL DES ARMEES : L'ANP parmi les 30 puissances mondiales    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Grogne des pharmaciens d'officine
Ils menacent de recourir à la grève
Publié dans El Watan le 15 - 03 - 2009

Un bureau extraordinaire réunissant des membres du conseil national du Syndicat des pharmaciens d'officine, le SNAPO, et des membres du bureau de wilaya d'Oran, a été mis en place mercredi spécialement pour faire aboutir l'appel à la grève décidée dans un délai de 2 mois, à compter du 23 février dernier, en cas d'échec des négociations avec les instances concernées, dont le ministère de la Santé.
Oran De notre bureau
En tête des revendications des pharmaciens figure la marge bénéficiaire calculée sur la base d'un décret promulgué en 1998. Selon Fayçal Abed, président du SNAPO, qui s'est exprimé à la 5e Journée du pharmacien, organisée jeudi à Oran (Sheraton), « ces marges (bénéficiaires) situées entre 17% et 18% sont devenues obsolètes car, d'une part, les prix ont flambé entre temps et, de l'autre, les pharmaciens sont imposés à hauteur de 20% ». « Les pharmaciens sont au bord de la faillite », a-t-il indiqué, en outre, pour contrecarrer ce qu'il qualifie d'idée reçue, selon laquelle les pharmaciens tirent de gros bénéfices de leur commerce. « La vérité est tout autre, car près de 95% sont endettés. »
Il a expliqué : « Un pharmacien qui a passé une bonne partie de sa vie à étudier n'a souvent pas de biens à hypothéquer pour bénéficier d'un prêt bancaire et reste, donc, à la merci des fournisseurs qui lui font crédit. » M. Abed trouve, à ce sujet, aberrant l'existence de 435 grossistes installés dans le commerce du médicament et qui, souvent, ont recours, selon lui, à la vente concomitante, une pratique dénoncée par nombre de participants à cette journée sponsorisée par des laboratoires et fabricants de produits pharmaceutiques. Le syndicat dénonce cet aspect mercantile pour prôner un retour à la noblesse de la fonction du pharmacien. « Nous avons fait beaucoup de concessions : le tiers payant, la carte Chiffa, etc. Mais nous n'avons rien reçu en contrepartie », se plaint le même représentant, qui se réfère aux directives énoncées par le président de la République le 15 septembre 2008, lesquelles n'ont pas été suivies d'effet.
« Les doléances du SNAPO n'ont pas été prises en considération », a-t-il déclaré, rappelant que des démarches ont déjà été entreprises auprès des ministères du Commerce, du Travail, de la Santé et des Finances pour tenter de trouver des solutions aux problèmes posés. Selon lui, des plaintes ont également été transmises au ministère de la Santé pour dénoncer les dérives mercantiles en attendant les audiences pouvant éventuellement être accordées pour des entretiens directs. Un rapport de la situation devra être remis à la présidence de la République cette semaine, a-t-il ajouté, avant d'annoncer qu'« en cas d'échec des négociations, le recours à la grève sera envisagé ».


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.