Real : Vers le départ en prêt de Ruben Blanco    Liverpool : Klopp en veut à Darwin Nunez    Tlemcen - Cadastre, conservation foncière : un nouveau responsable pour voir plus clair    La Communauté internationale appelée à réagir: Le Maroc continue de piller le phosphate du Sahara Occidental    La faim plus menaçante    Le verdict sans appel du DG de la PCH: Magasins quasiment vides, médicaments en rupture, impayés...    Classement annuel de la CAF: Le football algérien mieux considéré    JS Bordj Menaiel: Azzedine Ait Djoudi, nouveau président    U 23 - Après le ratage des Jeux de la Solidarité Islamique 2022: Des lacunes à combler chez les Verts    La série noire continue à Tiaret: Deux morts et trois blessés dans une collision    Des feux de forêts toujours actifs dans plusieurs wilayas: Des centaines d'hectares carbonisés et des familles évacuées    Le pain, la viande et le poulet    Le vieux de mon village    Le FLN envisage des sanctions rigoureuses    Une troisième voie «pointe du nez»    Dimanche, le pic!    Le grand retour    «Garante d'une sécurité alimentaire durable»    Les Verts déjà en forme    Altercation entre Tuchel et Conte    PSV Eindhoven à l'épreuve des Rangers    Agrément pour trois ambassadeurs algériens    L'Union africaine se penche sur le Tchad    La Chine relance ses manœuvres militaires    Retrouvailles familiales    Près de 200 personnes évacuées aux urgences    «Complet» partout    Un Palestinien tombe en martyr    Une autobiographie de Rachid Boudjedra    Riche programme en hommage à Moufdi Zakaria    Merabi participe au lancement du projet de réhabilitation du Lycée professionnel d'amitié Niger-Algérie    Accompagner le projet d'amélioration de la production et de la commercialisation du lait de chamelle    Ghaza: un sit-in de solidarité avec les prisonniers palestiniens    Alger: sensibilisation à la rationalisation de la consommation de l'électricité    Conseil de sécurité: consultations sur le Yémen    Alimentation de bétail et de volailles: rappel de l'exemption de la TVA des opérations de vente des matières et produits entrant dans la fabrication des fourrages    Agrément à la nomination du nouvel ambassadeur d'Algérie auprès du Pérou    Le ministère la culture célèbre la Journée nationale de la poésie en août    Etusa: ouverture d'une nouvelle agence commerciale au niveau de la station du 1er Mai    Saïd Chanegriha préside l'ouverture du concours militaire international "Section aéroportée 2022"    11e Festival culturel du Chaâbi : une pléiade d'interprètes rappellent le génie créatif de Mahboub Safar Bati    Salman Rushdie, les médias et les amalgames...    Une soirée cent pour cent Zenkawi style!    Egypte, 23 juillet 1952. Coup d'Etat ou révolution ?    Incendie dans une église du Caire: l'Algérie présente ses condoléances    Salman Rushdie sous respirateur après avoir été poignardé    Journée nationale de l'ANP: Toufik, Nezzar et plusieurs généraux à l'honneur    Remaniement : le suspense est à son comble !    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Regards reconstruits
Exposition au musée national d'art moderne d'Alger
Publié dans El Watan le 31 - 03 - 2009

L'exposition intitulée « Regards reconstruits » se tiendra au Musée national d'art moderne, MamA. Onze photographes y exposeront durant deux mois.
« Il ne pouvait pas y en avoir plus ; si le choix s'est porté sur ce nombre réduit, c'est pour permettre aux photographes d'exposer plus d'une œuvre », fera remarquer Mohamed Djehiche, directeur du MAMA, qui affirme vouloir pérenniser cette initiative en invitant des photographes chaque mois de mars. Le vernissage de l'exposition est prévu pour demain, 1er avril. Le commissaire de l'exposition, Omar Meziani, lui-même artiste plasticien prouvé, fera remarquer dans sa présentation que l'exposition introduit les regards d'artistes plasticiens et de photographes qui « utilisent l'œil de l'objectif pour construire à partir d'éléments visuels quotidiens une esthétique intimiste impliquant des images statiques et d'autres, animées ». Les styles des photographes, jeunes et pour la plupart inconnus, « balancent » entre la photographie de composition, contemporaine et les arts de vidéo. Tout y passe : des paysages anthropomorphes tirés des rythmes urbains et d'autres industriels représentant la vie de tous les jours, celle à laquelle on finit par ne plus s'intéresser. Fayçal nous donne à voir des roches où l'on devine des formes.
Une envie d'humaniser les roches est là, présente. Samir Abchiche revient sur les pas des Touareg et le premier des leurs, Moussa Ag Amstane, Aménokal Kel Ghela de Tamanrasset, dont le palais a disparu. Il essaie, avec une ingéniosité toute particulière, de nous rappeler que l'histoire intime « des êtres se construit sur l'histoire de l'humanité », affirme Omar Meziani. Autre artiste habile, Mohamed Guesmia (Guès) prend en photo des chanteurs d'ahellil en mouvement. Le corps et l'âme font un, sans que l'un étouffe l'autre. Beaucoup plus loin au Nord, un autre photographe, Khaled Laggoune, nous fait voir les… containers imposants du port d'Alger et les images lancinantes de voyage et d'éternels départs qui s'y cachent. Travaillant de concert, Hakim Guettaf et Salim Aït Ali, des photographes qui ont chacun un parcours différent, veulent qu'Alger et sa périphérie soient « vus autrement », c'est-à-dire en dehors des clichés véhiculés par une certaine photographie coloniale.Rachida Azadou invente un paysage et un personnage, celui de Louise, un poisson rouge pris dans l'enchevêtrement des couleurs et du monde qui ne finit pas de l'étouffer. Ouatou Abderrahmane, lui, donne vie à un monde avec des matériaux enchevêtrés. Zakaria Djehiche explore les frontières et les césures dans le monde, en mettant en exergue l'expression du visage écrasé sur une vitre.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.