Réveil de la classe politique    En attente du feu vert des autorités pour la reprise    Mellal lâché par ses proches collaborateurs    230 nouveaux cas et 4 décès en 24 heures    Arrestation de la directrice d'une résidence universitaire    3,5 sur l'échelle ouverte de Richter    Guardiola : «Mahrez mérite d'avoir plus de temps de jeu, mais...»    Le Care pointe l'absence de données économiques    Omerta sur la liste des concessionnaires    «La station de dessalement de Douaouda fournira 100 000 m3 d'eau»    Les arrêts de travail déclarés par internet à la CNAS    L'Union européenne reste le premier fournisseur de l'Algérie    Guterres propose Jan Kubis pour le poste d'envoyé spécial    5 chasseurs tués et 3 autres grièvement blessés par l'explosion d'une bombe artisanale    Une nouvelle caravane de migrants vers les Etats-Unis    Un deuxième "impeachment" historique    Les émeutiers cherchaient à "capturer et assassiner" des élus    «C'est Bouteflika qu'il fallait juger»    Le RCD fustige le gouvernement    Bonne opération pour l'OM, l'ASO et la JSS    La belle "remontada" des Verts face au Maroc    "Je ne céderai jamais à la pression de la rue"    Ni Bouzenad ni Laroussi à la rescousse    Les joueurs arrêtent la grève    Début de sprint pour l'OM    Système ou pratiques ?    Un citoyen en appelle à Karim Younès    Baisse drastique des visas pour les Algériens    Vers un autre recensement du vieux bâti    Les mesures de confinement reconduites    L'opération vaccination sera-t-elle lancée dans les délais ?    Des cabines électriques mobiles à la rescousse    Le terroir et le travail de la terre en exposition à la galerie Le Paon    Les Libyens revendiquent la paternité de Chachnaq    La formation de Bennabi lui a permis de faire des applications dans les sciences    Les lauréats du Prix du président de la République distingués    Une nouvelle stratégie pour renforcer le rôle des microentreprises et des start-up    Lancement du concours du meilleur conte illustré sur Yennayer    Erdogan se fait inoculer le vaccin chinois CoronaVac    Google soutient le plan d'immigration de Biden    Les Etats-Unis sanctionnent le concepteur du vaccin iranien contre la Covid-19    Tébessa: Cinq morts et trois blessés dans l'explosion d'une bombe artisanale    Nettoyer le pays de qui et de quoi ?    Les faits têtus de la réalité    Meftah: Une usine de biscuits prend feu    Deux mandats de dépôt pour détournement au Trésor public    Retour au point de départ    Tébessa: Si la place de la Victoire m'était contée    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Santé : Les intoxications d'origine médicamenteuse occupent le premier rang
Publié dans El Watan le 12 - 03 - 2007


Plus d'une centaine de praticiens pluridisciplinaires nationaux et français prennent part à cette nouvelle édition dont les thèmes retenus cette année portent sur les urgences toxicologiques et le suivi thérapeutique. Lors de l'ouverture des travaux, Le professeur Rezk Kallakh Hassiba, présidente du comité d'organisation de ces journées, n'a pas manqué de rappeler que les intoxications aiguës constituent un véritable problème de santé publique. Face au nombre sans cesse croissant d'intoxications tant accidentelles, chez les enfants, et volontaires chez les adultes (tentative de suicide), il a été utile de rassembler les professionnels- urgentistes, réanimateurs et toxicologues autour de cette problématique afin d'optimiser une véritable prise en charge des patients pour un diagnostic, un pronostic et, enfin, un traitement. Cette démarche, selon la présidente, doit être multidisciplinaire et nécessite obligatoirement une parfaite coordination et une bonne communication entre les cliniciens, les biologistes et les pharmaciens. Sur ce plan, elle a évoqué la place privilégiée du pharmacien, compte tenu de ses connaissances dans les disciplines concernées, en particulier celles de la biochimie métabolique, la chimie analytique et la toxicologie. Elle prône à cette occasion un dialogue et une coopération entre les différents intervenants dans ce domaine afin d'assurer une utilisation optimale du laboratoire et surtout l'interprétation des résultats liés à la toxicologie et aux substances impliquées. A cet effet, pour illustrer le contenu de cette thématique, le professeur a indiqué que chaque année l'unité des urgences toxicologiques d'Oran reçoit plus de 500 demandes pour des identifications et des dosages des produits toxiques utilisés par les personnes qui ont été admises aux urgences du CHUO. Selon les résultats, la nature des intoxications est volontaire, dans les 64% des cas, et accidentelle dans les 17%. Les intoxications aiguës concernent beaucoup plus la gent féminine (6%) ainsi que les adultes jeunes (32%). D'autre part, les intoxications d'origine médicamenteuse occupent le premier rang. Le programme de cette rencontre prévoit une douzaine de communications sur le thème traitant du suivi thérapeutique pharmacologique, tandis que pour ce qui est de l'urgence hospitalière, 14 conférences lui sont consacrées.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.