Réunion du gouvernement: examen du projet d'extension du port de Djen-Djen    L'armée sahraouie mène de nouvelles attaques sur les sites des forces marocaines aux secteurs de Mahbes et El Farsya    Algérie-Italie: des relations économiques en constante évolution    Judo: le parc sportif d'Oran est en mesure d'accueillir le championnat du monde    Incendies de forêts: un dispositif opérationnel de mobilisation générale et d'alerte maximale    MDN: Chanegriha supervise un exercice tactique dans la 2ème RM    Tizi Ouzou: ouverture du 2e Salon du livre "Mouloud Mammeri" d'Ath Yanni    Saïda: décès du président de l'APC de Youb    Ligue 1/WAT-ESS: les Sétifiens en quête de rachat    Affaire GB Pharma: Ahmed Ouyahia et Abdelmalek Sellal condamnés à 3 ans de prison ferme    Journée mondiale de l'Afrique: face aux défis de la paix, santé et agroalimentaire    Sahara occidental: une délégation US arrêtée par les autorités marocaines à l'aéroport de Laâyoune occupée    OMS : la transmission de la variole du singe peut être stoppée dans les pays non endémiques    Industrie: Zeghdar reçoit le président du Médef    Lutte contre la spéculation illicite: 53 délits enregistrés durant les quatre premiers mois 2022    Présentation à Alger du bilan du projet des parcs culturels    Real : Valverde n'a pas apprécié les déclarations de Salah    Tlemcen: Le changement climatique fait sa formation    Des mentalités à formater    Météo: Des températures «au-dessus des moyennes saisonnières»    Non, l'ennemi de l'homme n'est pas le singe !    Agression du domaine public et forestier: Des instructions pour intensifier la lutte contre les constructions illicites    MC Oran: Le Mouloudia pas encore sauvé    USM Khenchela: Un retour au premier plan    Tebboune met fin aux fonctions du Gouverneur de la Banque d'Algérie    Figure incontournable du cinéma algérien: Chafia Boudraâ tire sa révérence    La première règle de l'investissement    Amman condamne la décision de l'entité sioniste    Le Bénin se prépare à retirer ses troupes de la Minusma    La 3e guerre mondiale n'aura pas lieu    Les moteurs de la débrouille    «Les grandes firmes attendent de la visibilité»    L'ex-ministre de la Justice vide son sac    Les directeurs des CEM se rebellent    La société civile en question    Des nouveautés en attendant le 5 Juillet...    Les dernières retouches    Le Palais des sports fait peau neuve    Les Verts sans forcer    Prestation de l'association «Mezghena» d'Alger    «Tant de féminicides...»    Tribunal: 10 ans de prison ferme requis contre Tayeb Louh    Sahara occidental: Le Maroc détourne le thème de ses conférences pour quémander un soutien international    Un réseau de prévention mis en place    L'armée s'engage    «sauvegarder un pan de la Mémoire de la nation»    Ramtane Lamamra: Aucune médiation entre l'Algérie et le Maroc    Affaire du groupe Metidji: 10 ans de prison requis contre Sellal    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Anniversaire de la mort de Saint Augustin : Une grande messe dédiée à sa mémoire
Publié dans El Watan le 30 - 08 - 2008

Grand philosophe et théologien qui a toujours œuvré pour l'unité de l'Eglise, l'évêque d'Hippone est né à Thagaste (Souk Ahras) le 13 novembre 354 et mort le 28 août 430 à Hippone (Annaba). C'est à cette occasion que la basilique qui lui est dédiée dans cette dernière ville a abrité une grande messe, dédiée à sa mémoire. «Nous allons organiser une grande messe non seulement à sa mémoire mais aussi et surtout à son entrée au ciel», nous a confié mercredi le père Abdellah Raphaël, recteur de la basilique saint Augustin. Celui-ci s'attendait à ce que cette cérémonie soit marquée par la présence de plusieurs visiteurs algériens avides de mieux connaître la vie du seul père de l'Eglise dont les œuvres et la doctrine ont donné naissance à un système de pensée et dont l'influence est marquée à travers les âges.
Une avidité qui, d'ailleurs, est justifiée par le nombre sans cesse grandissant de visiteurs annuellement enregistré. En effet, pour la seule année 2007, pas moins de 19 000 personnes, entre nationaux et étrangers, ont franchi le seuil de cet imposant édifice dominant la partie basse de Bône et marqué à jamais du sceau humaniste du saint des saints.
2008 sera également une année record puisqu'à la mi-août, 10 000 visiteurs ont été dénombrés, dont plus de 400 venus d'Italie, d'Amérique et notamment d'Amérique latine. Pour le père Abdellah, ce regain d'intérêt que portent ces pèlerins étrangers à la ville adoptive de saint Augustin et sa basilique où est soigneusement conservée l'une des plus importantes reliques détachées de son corps (cubitus), s'explique par l'évolution de l'ordre des Augustins à travers le monde. Fort de ses 3000 pères augustins, l'Ordre de saint Augustin (OSA) est aujourd'hui basé en Amérique latine, en Orient et en Afrique. Notre interlocuteur, qui fait partie de l'OSA de Malte auquel a été confiée depuis 1933 la garde de la basilique de saint Augustin, a toutefois tenu à souligner que la communauté des Augustins a sensiblement baissé en Europe. «Nous avons constaté que notre communauté est en sensible baisse en Europe.
Le manque de vocation au sein des familles catholiques y est pour beaucoup», a-t-il indiqué.
Par ailleurs, interrogé sur l'affaire Habiba, la jeune femme de Tiaret convertie au christianisme et poursuivie pour pratique sans autorisation d'un culte non musulman, le recteur de la basilique a tenu à souligner que «cette affaire avait quelque peu terni l'image de l'Eglise catholique. En traitant de cette affaire, les médias algériens ont versé dans la confusion à travers les titres et les photos d'illustration. Il y a les chrétiens catholiques, évangélistes et orthodoxes. Le but de notre présence en Algérie en tant que chrétiens catholiques est de vivre en communauté avec vous dans l'amitié, la fraternité et la charité. Le prosélytisme n'a jamais été le but de notre présence dans votre pays». Et d'ajouter : «Nous recevons certes beaucoup de vos compatriotes. Il s'agit de personnes en difficulté qui viennent nous voir pour le seul besoin d'être écoutées.
Il n'a jamais été question de les influencer à se convertir au christianisme.» Interrogé également à propos de la campagne de sensibilisation engagée il y a quelques années en Europe pour le rapatriement des ossements de saint Augustin de Pavie (Italie) à l'initiative de plusieurs adeptes de l'augustinisme, le père Abdellah affirme sur un ton ironique : «Il est mieux là où il est. Nous avons son cubitus et c'est déjà un grand acquis. La vraie relique de saint Augustin, ce sont ses œuvres et ses écrits. Ils vont nous aider dans notre recherche de la vérité.»


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.