PRESIDENTIELLE DU 12 DECEMBRE : Tebboune déposera son dossier samedi    LES RETRAITES MILITAIRES INTERDIT D'EXERCER EN POLITIQUE : Le statut général des personnels militaires à l'APN    CNAS : Plus de 25 000 travailleurs non déclarés en 2019    AFFAIRE DES 701 KG COCAINE : Les deux frères ‘'d'El Bouchi'' devant le juge d'instruction    ORAN : Grève des collecteurs privés d'ordures ménagères    SIDI BEL ABBES : La santé mentale, thème d'une formation de 5 jours    Tribunal de Bab El Oued : 18 mois de prison ferme requis contre 5 détenus du drapeau amazigh    Real Madrid: Zidane reste optimiste pour Hazard    Ligue 1: Le programme des rencontres de ce mercredi    La Tunisie veut forcer son destin    Des manifestants exigent la fermeture du bureau des élections    "Nos enfants ne sont pas des bandits !"    Mahrez dans la liste des 30 nominés    Chita de retour    Les étudiants empêchés de rallier le tribunal de Sidi M'hamed    Les Kurdes ont quitté la zone de sécurité    La Russie se replace en Afrique    Les exclus du logement social bloquent la route    TBC pour atténuer le "terrorisme routier"    Promouvoir et encourager les jeunes cinéastes    Le dernier sourire de Larbi Ben M'hidi ou le peuple algérien en son miroir    Incendie à l'Ecurie royale de Turin, site Unesco    La diversité culturelle est à même de produire une élite équilibrée et efficiente dans la société    Le taux d'inflation à 2,4% sur un an    Hôpital Mustapha Bacha : Organisation de la circulation des véhicules    «Elargir le champ des investigations sans se passer du contrôle de la justice»    Les étudiants pointent une justice subsidiaire    Situation socioéconomique, politique et perspectives de l'Algérie 2020/2030    Ouverture du Salon Hassi-Messaoud Expo 2019    Ligue des champions d'Europe: Gros choc à Milan, Ajax et Barcelone pour la confirmation    Le NB Staouéli dans le groupe 2    Une femme à la tête de la Ligue de football de la wilaya    Ludovic Batelli a échoué, il s'en va, ses références dénoncées    Bensalah se rend à Sotchi    Fin de l'info box : Une sensation verte à Glaris    USA: Trump déclare son amour aux russes    Brexit: Boris Johnson ne s'avoue pas vaincu malgré les obstacles    Omnisports : Signature d'un accord-programme de pratique sportive au sein des universités    Libye SOS Méditerranée cherche de nouveau un port sûr pour 104 migran    Election présidentielle : Un nouvel Etat de droit issu de la volonté du peuple    Présidentielle Rabehi met en garde les professionnels de l'information contre les "fake news"    Sétif: A la recherche des modalités pour harmoniser et réduire les inégalités entre les territoires    Transport: Tassili Airlines renforce ses dessertes vers le Grand Sud à partir de novembre    M. Zitouni " 90% des dossiers gelés de moudjahidine ont été traités "    Publication: "Aperçu de la culture et les chants amazighs dans les Aurès, Ouargla et la Kabylie", nouveau livre de Salim Sahali    237 détenus libérés pour désengorger les prisons    16 oeuvres de jeunes cinéastes en compétition    "Nous n'avons pas fermé d'églises"    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Entre un passé glorieux et une amère réalité
Miliana (Aïn Defla)
Publié dans El Watan le 25 - 05 - 2009

La ville de Miliana située au pied du majestueux mont du Zaccar n'est plus à présenter, s'agissant de son passé glorieux ou de ses nombreux atouts culturels et historiques dont la renommée a dépassé les frontières.
Selon les saisons, la ville de Sidi Ahmed Benyoucef peut être langoureuse ou rebelle, du point de vue climatique s'entend, mais particulièrement enchanteresse grâce à sa position géographique qui a déterminé en grande partie son destin au cours des différentes conquêtes commencées il y a des milliers d'années. Aujourd'hui, les Milianais, du moins ceux qui animent la cité, s'accrochent, bon an, mal an, à tout ce qui les renvoie à ce passé, notamment par la commémoration des fêtes nationales et locales. Ces derniers jours, les préparatifs vont bon train pour célébrer une tradition incontournable dans le calendrier des événements de la région, il s'agit du Rekb de Miliana qui débutera après-demain mercredi. Pour rappel, le Rekb est le rendez-vous des Milianais avec des centaines de pèlerins venus de plusieurs régions du pays qui entameront leur longue procession à partir de la ville de Mousselmoune dans la wilaya de Tipaza pour se retrouver dans l'enceinte du mausolée de Sidi Ahmed Benyoucef comme le veut la tradition de la tribu berbère des Beni Farh.
L'événement coïncide avec les festivités commémorant le 68e anniversaire de la mort du chahid Mohamed Bouras, fondateur du mouvement scout. Cependant, beaucoup de Milianais ont les yeux braqués sur leur quotidien fait pour un grand nombre de jeunes de précarité en l'absence de perspectives d'emploi et de projets d'investissements d'envergure, une situation qui favorise l'oisiveté et tous les maux qu'elle peut engendrer. Pour juguler le malaise des jeunes, on se tourne vers le commerce informel encouragé par l'absence de marchés de proximité, une solution qui ne fait pas toujours l'unanimité.
Les quartiers périphériques en quête de réhabilitation
Les quartiers périphériques situés à l'ouest de Miliana, à l'image du quartier Qorqah ou Oued Rihane, où est concentrée une population relativement importante, continuent à souffrir de plusieurs déficits même si des améliorations des conditions de vie sont enregistrées. A Oued Rihane, des familles ont bénéficié de l'aide à l'habitat rural mais leurs habitations semblent ne vouloir jamais connaître les dernières finitions et notre regard se porte en permanence sur le parpaing et les briques amoncelés devant les maisons. Ici, tous n'ont pas bénéficié de cette aide, à l'instar de cette famille qui s'est installée dans l'ancienne école des mines fortement endommagée durant les années de terreur. Une autre famille habite toujours aux abords d'un oued en dépit des crues menaçantes, et de triste mémoire dans cet ordre d'idée, il y a lieu de signaler que la wilaya de Aïn Defla a bénéficié de 30 millions de centimes pour la protection contre les inondations de plusieurs communes dont celle de Miliana.
Signalons en outre, selon des citoyens rencontrés sur les lieux, que beaucoup de jeunes sont confrontés au problème du chômage. L'un d'eux nous fera savoir qu'il n'arrive pas à décrocher un travail malgré ses cinq diplômes obtenus dans les centres de formation professionnelle, d'autres déplorent l'absence de toute infrastructure de loisirs et réclameront l'aménagement d'un terrain de foot. Par ailleurs, nous feront savoir des habitants du même quartier, l'éclairage public est inexistant aux alentours de l'ancienne école des mines, sur la route qui mène à la commune de Ben Allel. « Il faut, dire a encore ajouté la même source, que nous sommes dans une zone qui a beaucoup souffert durant les années de terreur, et de temps en temps on nous signale la présence d'individus armés dans les monts alentour ce qui ajoute à notre inquiétude. » L'autre revendication concerne l'aménagement de structures de drainage (pour évacuer les eaux dévalant des montagnes et éviter leur stagnation qui peuvent engendrer les MTH) ainsi que l'octroi d'une aide à la construction d'une petite mosquée car les habitants se déplacent à des kilomètres pour faire leur prière.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.