Le lait en sachet sera mieux distribué    Les petites bourses à rude épreuve    U17: Belmadi encourage les Verts    245 nouveaux cas et 5 décès en 24 heures    Les syndicats de la santé interpellent Benbouzid    De nouvelles conditions imposées sur les véhicules    Le rapport Stora doit "interpeller la classe politique française    Abdelaziz Rahabi : «Le rapport Stora ne prend pas en compte la principale demande historique des Algériens»    Le Real Madrid communique au sujet de l'Inter et Hakimi    Importation de véhicules : Tirs groupés contre Ferhat Aït Ali    L'affaire de l'autoroute Est-Ouest renvoyée à la fin de la session criminelle    Bientôt des marchés de gros des dattes    Pour faire face à une forte demande en eau dans les zones côtières : Des avis d'appel d'offres pour trois stations de dessalement    Exportation des services numériques algériens    Début de la période des candidatures pour l'autorité exécutive unifiée    La Centrafrique proclame l'état d'urgence    HRW demande une enquête "rapide et impartiale"    Calme relatif en Tunisie    Un prêtre enlevé mardi retrouvé mort    Nairobi annonce la mise sous contrôle de la deuxième vague d'invasion de criquets pèlerins    Le procès de nouveau reporté    Le Hirak réinvestit la rue    L'ESS se reprend, le MCA se relâche, les visiteurs se lâchent !    Décès de l'ex-joueur Mohamed Zaoui    La Tunisie s'impose sur le fil et s'offre une finale contre l'Algérie    Farès retrouve la compétition    Deux joueurs du Zamalek suspendus face au MCA    Zemmamouche, une année sans jouer !    Le boy-scout révolté    Loi électorale : un autre recadrage pour brider les votes ?    - Aït Ali l'automobile - Biden contre le mur - Le Cnes newlook - Le vaccin arrive, le printemps pas loin    Stratégie retenue pour l'acquisition du vaccin contre la Covid-19 : Les mauvais calculs des autorités    Les syndicats mitigés    Une plateforme pour suivre les travaux de Seaal    Enième engagement pour la livraison des projets de réhabilitation des 5 hôtels du secteur public    Ils ont été condamnés à des peines de 2 à 6 mois : Tadjadit et ses codétenus quittent la prison    Il a tancé plusieurs de ses ministres : Abdelaziz Djerad insatisfait du staff gouvernemental    Le lycée Kerouani de Sétif retrouve son éclat    ...CULTURE EN BREF...    Béjaïa "La perle de la Méditerranée"    Un Salvator Mundi de l'école de Léonard de Vinci retrouvé chez un Napolitain    Le Liban restitue deux icônes religieuses du XVIIIe siècle à la Grèce    Oum Siham, une poétesse engagée pour les bonnes causes, s'en va    El Ançor: Plus de 4 millions DA pour l'assainissement à la plage des Andalouses    LA CRISE ET LES ESPOIRS    Gouvernance et Affaires de l'Etat: Le départ de Laagab de la présidence officialisé    «En 1981, les Américains ont proposé l'Algérie pour le prix Nobel»    Jijel : Amarrage d'un bâtiment français à Djendjen    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Quand la sécurité fait défaut
Accidents à répétition sur les rails
Publié dans El Watan le 30 - 05 - 2009

Un jeune homme âgé d'à peine vingt ans a été percuté de plein fouet, jeudi dernier, par un train assurant la liaison Alger-El Affroun, non loin de la cité Sidi Abdelkader à Blida. D'après les premiers éléments d'informations, la cause de cet accident tragique serait l'insouciance de la victime elle-même, puisque cette dernière, semble-t-il, portait des écouteurs au moment de son passage sur les rails.
Pour d'aucuns, les accidents ferroviaires qui se produisent de temps à autre à Blida sont le fait de l'insouciance des citoyens, mais cela engage aussi la responsabilité de la Société nationale de transport ferroviaire (SNTF), laquelle semble négliger l'aspect « information » pour sensibiliser les citoyens quant aux dangers des traverses non protégées des voies ferrés. Avec le phénomène de l'urbanisation à grande échelle, plusieurs quartiers à Blida jouxtent justement ces voies. En l'absence de passerelles érigées près des concentrations urbaines, les citoyens se « sentent » souvent obligés de transiter par ces voies pour pouvoir notamment aller faire leurs courses, vers les établissements scolaires ou leur lieu de travail. D'ailleurs, il existe deux points noirs à Blida qui sont souvent le théâtre d'accidents ferroviaires et où des riverains, habitant des cités jouxtant les voies ferrées, demeurent fatalement en danger. Il s'agit du point de Khazrouna, situé à la sortie de Zabana, en allant vers l'ouest de Blida. En dépit des accidents à répétition, aucune solution ne semble être envisagée jusque- là afin d'y remédier. Ni l'implantation de passerelles, ni encore un travail de sensibilisation ne sont prévus, alors que des vies humaines sont sérieusement en danger. Par ailleurs, et face à la passivité des responsables de la SNTF, plusieurs usagers du train comptent interpeller carrément le wali de Blida pour la réouverture de la cour des voyageurs de la gare de Blida, fermée aux automobilistes depuis plusieurs mois. Dans ce sens, il convient de préciser que ces derniers, pour des raisons de circulation routière, préféraient déposer leur véhicule dans cette cour pour aller vers Alger par train. Depuis cette fermeture, ils ne peuvent plus stationner leur véhicule devant la gare comme c'était le cas auparavant. Ils sont contraints donc d'utiliser leur véhicule pour leurs navettes Alger-Blida. Un véritable paradoxe au moment où la SNTF veut récupérer un maximum de nouveaux clients, surtout à la faveur de l'électrification du rail, mais aussi de l'amélioration de la situation sécuritaire.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.