Chouaïb Oultache condamné à la prison à perpétuité    La rencontre fédérale a failli dégénérer    Imposante mobilisation à Alger    L'Opep+ affole les banques d'affaires    L'Algérie enregistre un net progrès en 2020    Le texte qui choque    La course contre la montre pour le nouveau gouvernement    Une lettre du Président sahraoui adoptée comme document officiel    Brahim Ghali dénonce l'inaction de l'ONU    Qui s'y frotte s'y pique    L'ONU demande une enquête "impartiale"    La violation par le Maroc de l'accord de cessez-le-feu "met à nu son échec cuisant"    Résultats    Boudaoui forfait face à la Zambie et au Botswana    Sous haute tension    Zetchi, réhabilité, ira à Rabat    Les Verts en stage à Alger avant l'Allemagne    Ligue des champions d'Afrique: le CRB tenu en échec face à Al-Hilal du Soudan    Arrestation d'un dealer à Téleghma    "La vitesse de propagation de la souche mutante fait peur"    Trois ouvriers asphyxiés au gaz    Près de 600 millards pour une centaine de zones d'ombre    Trois ans de prison ferme à l'encontre de 3 anciens maires    Nette augmentation de la délinquance à Sétif    Des relations en clair-obscur !    ...Sortir ... ...Sortir ... ...Sortir ...    Le court métrage algérien Mania primé    APLS: poursuite des attaques contre les forces d'occupation marocaine    Ligue 1 (16e j): l'ESS tombe à Biskra, la JSK au pied du podium    El Tarf: Sensibilisation des agriculteurs sur la protection des arbres fruitiers    En finir avec les pratiques du passé    Affaires religieuses: La question de la prière des Tarawih «en cours d'examen»    M'sila: Un bus chute dans un oued, 16 blessés    107e vendredi de contestation: La mobilisation se poursuit    En dépit de la poursuite de la grève des travailleurs: Réouverture des centres d'enfouissement    Tlemcen: Les directeurs des services agricoles recadrés    Restaurer nos «gourbis» !    Tébessa: Un 4 mars 1956...    Côte d'Ivoire et Zambie en amical    La bureaucratie alimente l'informel    «L'Algérie n'importera plus de fer»    Le procès en appel renvoyé    Une loi pour la déchéance de la nationalité    Soufiane Djilali craint des dérapages    Fenniche évoque l'élargissement des prérogatives    Qui est cadre et qui ne l'est pas?    8 Mars: très bonne fête, Mesdames!    Le producteur Tahar Harhoura n'est plus    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Hamid Guernine : «Ma famille a suivi très positivement l'évolution de ma foi»
Publié dans El Watan le 20 - 08 - 2010

«Je viens d'un milieu plutôt modeste, attaché aux traditions ancestrales où la religion se pratique dépourvue de toute forme de rigorisme. Je suis né dans une famille traditionnelle, de pratique musulmane. A l'adolescence, j'ai mené une quête spirituelle, une quête de vie, et beaucoup d'interrogations ont émergé lorsque j'étais musulman. Et ces questions sont restées alors voilées…» Après cette quête, il se dirige vers le christianisme et se convertit à l'âge de 19 ans. «En lisant l'évangile de Jésus, j'ai compris le pourquoi de mon existence, et j'ai découvert alors pourquoi Jésus était venu sur terre. Ce Dieu, si lointain dans l'Islam, s'est rapproché de moi et est entré dans mon cœur.»
Après sa conversion, beaucoup de gestes, d'habitudes et de réflexes en relation avec sa nouvelle foi ont commencé à devenir propres à son quotidien. Ce qui a alimenté la curiosité de certains proches, surtout de ses amis. «Ma famille a suivi très positivement l'évolution de ma foi», confie-t-il. En tant que responsable de la petite communauté de Constantine, Hamid Guernine et ses coreligionnaires vivent loin des tumultes de l'extérieur. «Nous sommes bien acceptés et respectés, que ce soit dans notre famille ou dans notre entourage. A Constantine, tout le monde nous respecte, nous avons une profonde relation avec nos frères musulmans et nous sommes protégés au même titre que tous les autres citoyens.» Mais derrière le discours, il y a une réalité, un peu différente.
Au mois de juin dernier, un des fidèles de l'Eglise, Abdelhamid B., est accusé d'«incitation à convertir un musulman à une autre religion» puis condamné à un an de prison avec sursis par la cour d'appel de Jijel. Hamid préfère rester dans le débat spirituel. «Faire triompher l'amour de Dieu pour les hommes, et répondre à l'appel de Dieu pour le servir en appelant les hommes au pardon», voilà ce que la religion apporte à sa vie.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.