Oran: la perturbation dans l'alimentation en eau potable bientôt réglée    Environnement: Boudjemaa se félicite du lancement de l'Initiative nationale de restauration du barrage vert    Les Iraniens aux urnes vendredi pour élire un successeur à Hassan Rohani    Euro 2020 : la Belgique renverse le Danemark    L'Algérie se dirige vers l'accession à l'OMC    Bac 2021: 5.084 détenus attendus dimanche prochain    Signature d'un mémorandum d'entente entre trois établissements touristiques publics pour une saison estivale 2021 réussie    Coronavirus: 382 nouveaux cas, 245 guérisons et 7 décès    Real Madrid: Benzema salue son "frère" Ramos    Euro 2020 : Une triste première dans l'histoire de la sélection allemande    Le Wali de Bechar limogé    Sahara occidental: "la position de Madrid n'a pas changé et ne changera pas"    «Le RND est une partie de l'Alliance présidentielle»    La surprenante révélation de Kaïs Saïed    Les Verts pour leur résurrection    Le Graët ne désespère pas pour une revanche Algérie-France !    L'ESS face à l'écueil Bordjien, derby indécis à Alger    Coudées franches pour Tebboune    Baadji: "le peuple algérien a barré la route à ceux qui voulaient faire échouer les élections"    Plus de 900 kg de produits avariés saisis et détruits    Vers le pass sanitaire    Journée mondiale de l'enfant africain: le ministère de la Culture trace un programme artistique riche    Première édition des Journées nationales du cinéma amateur    Mounia Meddour membre du jury d'«Un certain regard» du Festival de Cannes    Le festival national culturel des musique et danse diwane délocalisé à Aïn Sefra    Le Britannique Karim Khan élu procureur général    Le MSP pose ses conditions    Une production de près de 165 000 quintaux de céréales prévue    Lancement de la campagne de vaccination    Le procès de l'affaire Sonatrach 1 renvoyé sine die    Une subvention de Mobilis    Ultime chance de reprise    La Palestine de nouveau sous les bombardements    HISTOIRE D'UN HOMME D'EXCEPTION    Vibrant hommage à Josette et à Maurice Audin    Monologue de l'Algérien irreprésentable    Acheter la rumeur et vendre la nouvelle !    L'Onplc s'unit à la Gendarmerie nationale    Alger «nettoyée» de Daesh    Plusieurs opérations menées par l'ANP    Plus de 13.000 bénéficiaires convoqués    Le Makhzen sombre dans l'agonie    Un soldat nigérien tué, deux soldats français blessés    Dégel furtif au bord du lac Léman    Ça traîne!    "Notre victoire, c'est celle de l'Algérie nouvelle"    Cabale médiatique contre l'Algérie    L'APN fait tomber les peaux mortes    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Une affaire de blanchiment de 1,60 milliard de dinars élucidée à Ain Temouchent
Publié dans El Watan le 20 - 02 - 2013

Après une enquête minutieuse de six mois, la police a présenté mardi devant la justice huit personnes sur les dix incriminés (deux étant en fuite), tous membres d'une même famille et impliqués dans ce blanchiment, a précisé le commissaire divisionnaire Madani Nâar lors d'une conférence de presse animée à la maison de la presse d'Ain Temouchent.
Cinq des mis en cause ont été placés sous contrôle judiciaire, deux ont fait l'objet de mandats d'arrêt, deux sont en instruction et un se trouve déjà en prison pour une autre affaire, a-t-il ajouté.
Composée de huit hommes, âgés entre 31 et 72 ans, dont deux en fuite et condamnés par contumace chacun à 20 années de prison pour trafic de drogue, ainsi que deux femmes, âgées de 37 et 69 ans, cette bande a jeté son dévolu sur Ain Temouchent “pour blanchir ses revenus illicites”.
Avec l'argent sale de la drogue, cette bande a réussi à acquérir dix biens dont des villas, une station d'essence et un bain. Elle disposait, également, de sept autres biens immobiliers à Oran et quatre autres à Nâama, outre huit véhicules de haute gamme (4X4), quatre autres voitures acquises avec des licences de moudjahidine. Cette bande détenait également trois registres de commerce en gros, a indiqué le chef de Sûreté de wilaya.
C'est à partir de l'arrestation, à la fin de l'année écoulée, d'un baron de la drogue, installé à Ain Temouchent sous un faux nom, que cette affaire a éclaté pour dévoiler “des sources d'enrichissement illicites” que la bande inscrivait au nom des deux femmes (la mère et l'épouse) et du jeune frère non poursuivis en justice, a précisé le commissaire divisionnaire Madani Nâar.
Lors de son enquête, la police a découvert de nombreux cas de sous-estimation de biens, lors des déclarations auprès des services et administrations concernées. Ainsi, a-t-on souligné, la station d'essence d'Ain Temouchent, a été déclarée à “100 millions de dinars, alors que sa valeur réelle est de 350 millions de dinars” et “toutes les transactions se faisaient cash, en argent liquide pour échapper aux contrôles”, a ajouté la même source.
L'instruction de ce dossier se poursuit au niveau de la justice, a signalé le responsable de la Sûreté de wilaya. Les délits retenus à l'encontre des mis en cause portent sur “la constitution d'une association de malfaiteurs”, “le blanchiment de capitaux”, “la détention, le trafic et la commercialisation des stupéfiants”, “la complicité”, “la fraude fiscale”, “les déclarations calomnieuses” et “la dissimulation de la nature véritable de l'origine de la propriété des biens”, a-t-on conclu.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.