Les graves accusations de Baâdji    Le procès de Fethi Ghares renvoyé au 12 décembre    Un limogeage et des interrogations    Tebboune presse le gouvernement    L'Algérie sur la bonne voie en Afrique    Le défi de la qualité    Conseil de sécurité de l'ONU : Lamamra appelle l'Afrique à parler d'une seule voix    Tapis rouge pour Mahmoud Abbas    Algérie-Egypte, l'enjeu de la première place    "Nos joueurs ont été perturbés par ce confinement"    Le RCK et le MC El-Bayadh s'envolent    Météo : Des vents forts continueront à souffler sur plusieurs wilayas du pays ce lundi (BMS)    Lancement de la vaccination à domicile    La tutelle annonce des mesures d'apaisement    Mort d'un septuagénaire par asphyxie au monoxyde de carbone    Le dernier vol du colibri !    CR Belouizdad : Le Chabab sur le podium    Alger: 16 projets pour fluidifier la circulation    Longue chaîne létale    Des signes «positifs» pour le retour du soutien international    Haaland peste contre l'arbitrage    5 décès et 149 blessés enregistrés en 24 heures    L'UGTT réclame un «dialogue national»    L'armée sahraouie cible les forces de l'occupation marocaine    Fantasmagorie d'une rencontre déchue    La musique andalouse dans tous ses états    «Soula» de Salah Issaâd en compétition    Arrivée du Président de l'Etat de Palestine à Alger    Le FLN increvable    Le FFS fait son bilan    Augmentation pénalisante des prix    Les japonais "s'intéressent" au marché algérien    16 opérations d'exportation réalisées en novembre    «J'aimerais marquer plus de buts pour l'Algérie»    Nouvelle panne    Le SOS des étudiants en médecine    A ou A', ces Verts hybrides tiendront-ils longtemps ?    La JSS se débarrasse des grigris des Ghanéens    L'Arabie Saoudite court en Formule 1    Washington et ses alliés s'inquiètent d'«exécutions sommaires» d'ex-policiers par les talibans    Les Gambiens élisent leur Président pour oublier la dictature    Ouverture aujourd'hui d'un colloque national «Tamazight et l'informatique»    Grand colloque sur Cheikh Bouamama, les 11 et 12 décembre 2021    Rencontre internationale sur l'œuvre de M'hamed Safi El Mostaghanemi    INDUSTRIE : PLUS DE 400 PROJETS BLOQUES PAR LA BUREAUCRATIE    Il y a les vrais, et il y a les faux !    «Nous avons atteint nos objectifs»    L'ascension fulgurante du Front el Moustakbal    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Elections sénatoriales : Sept candidats pour un fauteuil
Publié dans El Watan le 29 - 12 - 2009

C'est aujourd'hui le jour J, celui des élections du sénateur qui représentera la wilaya d'Oran dans le cadre du renouvellement d'un tiers des membres de la 2ème Chambre.
Les sept candidats, à savoir l'actuel président de l'APW Hadjouj Abdelkader, le maire de Sidi Chami, Kacha Saïd, le maire de Benfreha Boughecham Boutabout, un élu de la commune d'Oran, Belabed Mohamed, un élu de l'APW et Mehiaoui Tayeb, un autre de l'APW, Naït Behloul Abdelaziz, et Benmarouf Haouri, ont mené une campagne auprès des électeurs.
Ces derniers sont au nombre de 350 et devront aujourd'hui par la voie des urnes nommer le sénateur d'Oran. Dans les coulisses des politiques, on a appris que la partie sera serrée entre l'actuel président de l'APW Hadjouj Abdelkader, Mehiaoui Tayeb, Kacha Saïd et Nait Behloul Abdelaziz. Ce rendez-vous est attendu avec impatience par la population oranaise qui s'intéresse notamment au sort de leur wilaya. « Que fera pour nous un sénateur ? Ceux en poste au Sénat n'ont jamais rien fait pour nous, pire encore, on ne les connaît même pas », dira un homme âgé de cinquante ans rencontré au centre-ville.
Un autre lancera : « Il s'agit d'hommes à la recherche du pouvoir, d'un titre politique et d'une casquette diplomatique qui leur ouvre toutes les portes, nous les citoyens, on n'attend même plus rien de ceux qu'on a élus ». Ce fut pratiquement les avis de tous les gens que nous avons interpellés au sujet des élections sénatoriales. Ils se sont tous accordés à dire également : « Quand on n'arrive même pas à mettre dans nos plats des légumes secs, l'élection d'un sénateur ne peut être que le dernier de nos soucis ».


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.