Algérie/Belgique : l'ambassadeur belge relève l'excellence des relations bilatérales    Pétrole : l'OPEP+ "sur la bonne voie" pour soutenir les cours    AEP : le gouvernement approuve deux marchés pour la sécurisation de l'approvisionnement de la population d'Oran    Constantine : inauguration du siège de sûreté de la daïra d'Ali Mendjeli    Abdelghani Zaâlane acquitté dans l'affaire Tahkout    ANNABA : Installation de Madjid Aknouche à la tête de la sûreté de wilaya    ALGERIE POSTE : 374 milliards de dinars retirés en juin    Appels à une action urgente pour la libération des prisonniers sahraouis détenus dans les prisons marocaines    Football / FAF - Convocation d'une AGEx : réactions des clubs    POUR AVOIR INSULTE LES MEDECINS DE GARDE DU CHU ORAN : La chanteuse Sihem ‘'Japonia'' écrouée    AGRESSIONS CONTRE LE PERSONNEL MEDICAL : Le président Tebboune demande une loi    ERADICATION DES BIDONVILLES A ALGER : Lancement de l'opération de relogement des familles    554 nouveaux cas confirmés et 12 décès en Algérie    L'APC DE SOUAFLIA FERMEE PAR DES MANIFESTANTS : Les habitants du douar ‘'El Biode'' demandent une enquête    Aïd El Adha: un abattage rituel en règle pour prévenir la contamination au Covid19    Accord OPEP+: le taux de conformité est largement satisfaisant    Anthar Yahia conseille Benchaâ à l'ES Tunis    Quatre cadres, dont l'ex-directeur des ressources en eau, placés en détention préventive pour corruption    Une alternative familiale    Nouvelle offensive de Seat    Condoléances    23 clubs endettés, 14 interdits de recrutement    Le nouveau record du Real Madrid    Le feu de forêt de Raouna maîtrisé    Le SG de la wilaya décède du coronavirus    Du débarquement des forces alliées en Algérie en 1942 et des dommages collatéraux causés aux populations autochtones    Jouer cartes sur table !    Au Cameroun, Alioum Moussa peint la fragilité du monde face au coronavirus    Douanes : 27 inspections divisionnaires ciblées    Bouira : Le renforcement du réseau électrique contrarié    Un système numérique pour la traçabilité des mouvements de stocks    Maxime-Charles Keller de Schleitheim : L'incroyable destin d'un enfant déporté d'Algérie    Belaïd Lamara n'est plus : Disparition d'un militant des causes justes    Histoire. Le 14 juillet 1953 : La police abat 7 militants à Paris    Déposée en mars: La demande d'adhésion de l'Algérie à la BERD approuvée    Atalanta Bergame: Un redoutable poison offensif !    Feu vert des pro-Haftar pour une intervention égyptienne: Risques d'embrasement en Libye    Dangereuses confluences régionales    Une patrouille russo-turque visée par une explosion    Abdellatif Bourayou devait signer hier son contrat    Le cas Prince Ibara réglé    Sonatrach rassure Cherif El-Ouazzani    La Jordanie renouvelle son rejet du plan d'annexion israélien    La communauté internationale au chevet du Mali    ...CULTURE EN BREF ......CULTURE EN BREF ...    "Numérique, diversité linguistique et culturelle" au cœur du 2e numéro    Tebboune : "Je ne compte pas m'éterniser au pouvoir"    Verdict le 15 juillet    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Afrique : Londres renforce sa présence au Sahel
Publié dans El Watan le 03 - 03 - 2019

Lors de sa mission en Afrique du Sud en août 2018, la Première ministre britannique, Theresa May, avait annoncé vouloir renforcer à la fois les engagements britanniques en faveur du développement dans la région sahélienne et la présence de Londres en Afrique également.
«Cela voudra dire soutenir les pays et les sociétés qui subissent en première ligne l'instabilité sous toutes ses formes. Nous investirons donc dans les pays tels que le Mali, le Niger et le Tchad, qui se battent contre le terrorisme au Sahel, notamment en ouvrant des ambassades au Niger et au Tchad et en ayant une présence beaucoup plus importante au Mali», avait-elle déclaré.
Conformément à ces engagements, le Royaume-Uni vient donc de créer le Département conjoint du Sahel qui réunit le Bureau des affaires étrangères et du Commonwealth (FCO) et le Département pour le développement international (DFID). Ce DC est chargé de superviser la diplomatie, la politique de développement, les relations, les financements et les activités du Royaume-Uni au Sahel. Selon plusieurs médias africains qui rapportent l'information, des représentants du ministère de la Défense (MOD) et du ministère de l'Intérieur vont également rejoindre ce département.
Ce département conjoint est appelé à travailler «en étroite collaboration avec les ambassades et les bureaux du Royaume-Uni à Bamako, N'Djamena, Niamey et Nouakchott», ajoute la même source. Il prévoit au cours des prochaines années «de renforcer ses engagements diplomatiques et ses actions en faveur du développement, dans le but d'explorer pleinement les liens et les opportunités d'une approche intégrée reliant les actions sécuritaires, diplomatiques, humanitaires et de développement».
L'aide bilatérale du Royaume-Uni pour soutenir la stabilité, le développement et les besoins humanitaires s'élève à 85 millions de livres sterling. Le pays est, rappelle-t-on, également un membre actif du Réseau des envoyés spéciaux pour le Sahel et de l'Alliance Sahel.
Pour sa première visite africaine, Theresa May avait aussi annoncé, mardi 28 août 2018 au Cap, en Afrique du Sud, un «come-back» du Royaume-Uni sur le continent, des promesses d'investissement et un nouveau partenariat. Devant un parterre d'hommes d'affaires, la Première ministre avait affiché un objectif présenté comme ambitieux : «Que le Royaume-Uni devienne le premier investisseur des pays du G7 en Afrique d'ici à 2022.» Avec 55 milliards de dollars investis en 2016 (soit 52 milliards d'euros à l'époque), le Royaume-Uni suit de près les Etats-Unis, qui ont investi 57 milliards de dollars la même année, d'après les chiffres de la Conférence des Nations unies sur le commerce et le développement (Cnuced).
Mme May avait également promis un plan d'investissement de 4,4 milliards d'euros pour soutenir les économies africaines, centré sur la création d'emplois pour les jeunes.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.