La revanche de Tayeb Zitouni    La Cour de Tipasa dément    Pourquoi l'Arabie saoudite profitera le plus du chaos    Des instructions pour accélérer la cadence des travaux    L'APN convoque une réunion "importante" en présence du MAE    La FAF sort de son mutisme et dénonce une "campagne de médisance    Maintien du confinement partiel jusqu'au 13 juin    L'UGCAA et l'Anca appellent à la reprise des activités économiques et la réouverture des commerces    Djerad plaide pour l'allègement de la dette    L'Algérie rappelle son ambassadeur en France    Les commerçants réclament la reprise de leurs activités    Décès d'El-Youssoufi: le Président Tebboune rend hommage à un "homme d'Etat chevronné"    ORGANISATION D'UNE SOIREE A ORAN : L'affaire devant le juge d'instruction    Plus de 20.000 civils tués ou blessés en 2019 dans seulement 10 conflits    DERNIER MEMBRE EN VIE DU GROUPE DES 22 : Le président Tebboune reçoit Othmane Belouizdad    TOSYALI ORAN : Troisième exportation de 10.000 tonnes de rond à béton vers les Etats-Unis    LA SAISON BAS SON PLEIN A ORAN : Le thon cédé entre 1000 et 1300 DA le kg    TAXES SUR L'IMPORTATION DES VEHICULES NEUFS : Les précisions de Ferhat Ait Ali    L'OPPOSANT KARIM TABBOU PRIVE D'UN APPEL TELEPHONIQUE : La Cour de Tipasa dément    PROTECTION CIVILE A MOSTAGANEM : 1339 interventions durant le mois de Ramadhan    Le MJS et le COA décidés à travailler dans un "climat de sérénité"    Diplomate yéménite: "le Maroc n'a aucune souveraineté sur le Sahara occidental"    Décès de Abderhamane El Youssoufi: une étoile du Grand Maghreb s'éteint    137 nouveaux cas confirmés et 8 décès enregistrés en Algérie    Le massacre des Ouffia à El-Harrach (Alger): un crime qui révèle la barbarie de la France coloniale    Affaire d'enregistrement sonore: les présidents de l'USB et du CABBA convoqués    Covid19-Championnat d'Algérie: Medouar sceptique sur une éventuelle reprise    Essais nucléaires: une illustration des crimes français contre l'homme et la nature    La prison rouge de Ferdjioua (Mila), témoin de la barbarie de la France coloniale    Covid19: Djerad plaide pour l'allègement de la dette des pays en développement    Décès de Guy Bedos: Un artiste épris de justice s'en va    4 médecins et 6 paramédicaux testés positifs au Coronavirus    Tayeb Zitouni nouveau SG du RND    PLFC 2020: la Commission des finances et du budget de l'APN examine les amendements proposés    Le porte-parole du Quai d'Orsay s'exprime    Saâdaoui, l'homme par qui le scandale est arrivé    Biskra, la Mitidja du Sud    PLFC 2020: traiter les effets de la crise tout en soutenant le pouvoir d'achat    RC Relizane: Un parcours en deçà des prévisions    Non, demain ne ressemblera pas à hier    En hommage aux victimes du Covid-19: Une minute de silence, hier, à l'Institut «Cervantès» d'Oran    Un important dispositif policier dissuade les manifestants    Les feuilles de l'automne    L'infrangible lien…    La Grèce renforce le contrôle à sa frontière avec la Turquie    Les lecteurs du versant sud de Tizi Ouzou privés de journaux    Je veux partir seul au paradis !    Les victimes algériennes du Covid-19 en attente de rapatriement    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Réappropriation de l'UGTA par les travailleurs : Lancement d'une pétition d'un million de signatures contre Sidi Saïd
Publié dans El Watan le 14 - 05 - 2019

Les signataires de l'appel pour la réappropriation de l'UGTA par les travailleurs appellent à intensifier les actions de protestation contre le secrétariat national et son responsable, l'inamovible Abdelmadjid Sidi Saïd.
Réunis au siège de l'union locale de Rouiba (Alger) mercredi dernier, les participants – parmi lesquels des représentants d'unions de wilaya, des membres de la Commission exécutive nationale (CEN) et des syndicalistes – ont adopté un programme d'action : organisation de rassemblements des syndicalistes au niveau de chaque wilaya le mercredi 22 mai et d'un rassemblement national le mercredi 12 juin sur l'esplanade de la Maison du peuple à Alger (siège de la centrale syndicale, 1er Mai), précise le communiqué rendu public à l'issue de la réunion.
Les mêmes mots d'ordre sont retenus : rejet du congrès «préfabriqué» du 20 juin et exiger le départ des membres du secrétariat national, à leur tête le secrétaire général ainsi que tous ceux qui les soutiennent, et exiger la restitution de l'UGTA aux travailleurs à travers l'organisation, d'ici la fin de l'année, d'un congrès national extraordinaire où tous les participants doivent être mandatés par les travailleurs.
Les initiateurs comptent tenir une réunion avant la date du 22 mai 2019, regroupant les membres de la CEN qui se démarquent de la ligne «anti-travailleurs» de la centrale et des cadres de l'UGTA, victimes de marginalisation, en vue de l'installation d'un comité national souverain de réappropriation de l'UGTA par les travailleurs (CNRUT).
Ce comité, précise-t-on, sera compétent pour programmer et préparer le congrès national extraordinaire de l'UGTA avant la fin de l'année. Autre initiative : le lancement, auprès des travailleurs ainsi qu'à travers internet, d'une pétition nationale : «Un million de signatures pour exiger la restitution de l'UGTA aux travailleurs.»
«Décisions anti-statutaires»
Plusieurs actions de protestation ont été organisées, ces dernières semaines, devant le siège de l'UGTA pour exiger le départ de l'inamovible secrétaire général de l'organisation, Abdelmadjid Sidi Saïd, et restituer l'UGTA aux travailleurs.
Il y a eu deux rassemblements «historiques» en dates du 17 avril et du 1er mai 2019 accompagnés par d'actions tenues simultanément dans la majorité des wilayas du pays.
«Cette mobilisation sans précédent dans l'histoire de l'UGTA a définitivement disqualifié le secrétariat national, à sa tête le secrétaire général, qui ne peuvent en aucun cas continuer à parler au nom des travailleurs et de l'UGTA», précisent les protestataires, qui constatent que «prise de panique, la direction disqualifiée de l'organisation, après avoir annulé les festivités du 1er Mai, une première depuis l'indépendance, a multiplié les décisions illégales et antistatutaires ».
Pour les détracteurs de Sidi Saïd, la direction actuelle a en effet organisé une réunion «antistatutaire de la CEN convoquée et tenue en violation des dispositions statutaires en termes de délais et de quorum».
Elle a aussi, précisent-ils, convoqué un congrès national pour les 20 et 21 juin 2019, «par des personnes non habilitées statutairement et dans un délai inférieur aux trois mois prévus par les statuts». «Cette précipitation a donné lieu à des actions de la part de certaines instances, qui constituent une véritable mascarade, un mépris pour les syndicalistes et les travailleurs et une insulte aux bases du syndicalisme», dénoncent-ils.
Autres actions menées contre les adversaires de la direction : les suspensions «antistatutaires en cascade» de membres de la CEN et d'instances qui ont refusé de suivre la ligne «antipopulaire et antitravailleurs» de la centrale syndicale et l'«agression physique de la part de baltaguia à la solde de la centrale» de Souad Baroudi, secrétaire générale de l'union de wilaya de Tlemcen et signataire de l'appel de réappropriation de l'UGTA par les travailleurs.
Les syndicalistes déplorent par ailleurs l'interdiction, par les forces de sécurité, aux syndicalistes présents aux rassemblements pacifiques du 17 avril et 1er mai 2019, d'accéder à l'esplanade de la Maison du peuple, «propriété des travailleurs». «Nous demandons la protection du droit aux travailleurs de manifester pacifiquement et le droit d'exiger que leur soit restituée l'UGTA», exigent-ils.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.