Code barres: plus de 400.000 produits sont codifiés en Algérie    L'Algérie rejette les positions considérant les colonies israéliennes comme "ne contrevenant pas au droit international"    L'économie du savoir permet la diversification de la production hors hydrocarbures    Gaïd Salah: le peuple algérien a prouvé qu'il est "un peuple des grands défis"    Chlef: quatre personnes arrêtées et saisie de plus de 53.000 unités de boissons alcoolisées    La direction d'Al Ahly dément toute négociation avec Bounedjah    Belmadi a gagné la bataille tactique et psychologique!    ILS TENTAIENT DE RALLIER DES GROUPES TERRORISTES AU SAHEL : Huit individus arrêtés à Relizane et Ghardaïa    Accidents de la route : 38 morts et 954 blessés en une semaine    Eucoco/Sahara occidental: plusieurs ateliers et rencontres au programme de la Conférence    COUVERTURE DE LA PRESIDENTIELLE : Les médias tenus de respecter les lois    CNAS D'ALGER : Plus de 82 millions de DA d'indemnisations pour les maladies professionnelles    ORAN : Démantèlement de deux réseaux de trafic de cocaïne    Ligue 2: Le programme des rencontres de la 13ème journée    18 200 unités vendues à fin octobre 2019    Octavia 4-G : le modèle qui avance, la gamme qui monte !    Opération ville morte à Tichy    Détends-toi ! Ménage tes nerfs ! Cool !    A la conquête de l'Amérique    Début des travaux au stade du 5-Juillet    Les permanences des candidats en stand-by    Les candidats, cible des étudiants    Le Président prêt à inclure des représentants du mouvement populaire au gouvernement    L'ONU «préoccupée» par les grâces de Trump aux militaires    Les Européens divisés sur la réforme de l'élargissement à l'Est    Les services de la santé rassurent    «2049, l'année du serpent de terre…»    Venise sort la tête de l'eau après des inondations historiques    Schématisme et morale néolibérale    Parution d'"Une paix et amitié perpétuelles", de Tobjorn Odegaard    Les essais nucléaires de Reggane à travers la photo    Annulation des stages à l'étranger : Les universitaires s'indignent    LFP – Sanctions : Bouchar suspendu un match    JSMB – RCR : Victoire impérative pour les Béjaouis    Infos Campus    Blida: Bengrina s'engage à éradiquer la corruption    Fonds détournés vers l'étranger: «Les autorités ont mis beaucoup de temps à agir»    El Oued: Benflis rejette tout lien avec l'ancien système    Football - Ligue 2: Plusieurs duels intéressants à l'affiche    Grève dans les écoles    Le ministre des Finances estime : "L'importance d'amender la Loi organique relative aux lois de Finances"    4 manifestants condamnés    Ryad Mahrez parmi les 100 joueurs les plus précieux du monde    Volkswagen investit pied au plancher    400 millions de dollars à l'horizon    Journées d'Art Contemporain de Carthage 2019 (JACC) : " Les galeries à l'œuvre "    Cinéma : Les Misérables, un film social coup de poing sur la banlieue    Alger (Fondation Casbah): Recensement de 330 bâtisses menaçant ruine    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Communauté universitaire et avocats dans la rue à Béjaïa
Publié dans El Watan le 22 - 05 - 2019

La communauté universitaire de Béjaïa a marché hier dans un contexte marqué par l'insistance du chef d'état-major Ahmed Gaïd Salah à maintenir l'option d'aller vers une élection présidentielle contre la volonté populaire et sous la houlette de Bensalah et Bedoui. Cette volonté du général-major de l'ANP a été déclinée lors de son dernier discours lundi. Comme il fallait s'y attendre, le plan de l'ANP qui consiste à rester dans la voie constitutionnelle n'a pas été du goût des centaines d'étudiants, d'enseignants et des ATS de l'université Abderrahmane Mira, qui ont manifesté pour la seconde fois en ce mois de carême et la 13e fois depuis le 22 février.
Les manifestants ont conservé les mêmes slogans étant donné qu'aucune revendication politique n'a été satisfaite à ce jour. Les manœuvres du chef de l'armée ont conduit les manifestants à demander son départ. «Gaïd Salah, le 4 juillet tu te retrouveras en retraite, c'est une promesse du peuple !», lit-on sur une pancarte. «Ulac l'vote, ulac (Il n'y aura pas d'élection)», scande la foule, qui compte des militants politiques portant des pancartes sur lesquelles sont transcrites les solutions mises en avant par leurs partis pour la sortie de crise. L'une d'elles suggère l'élection d'une Assemblée constituante souveraine répondant aux aspirations des masses.
«Le peuple veut une Assemblée constituante et une justice indépendante», lit-on sur une banderole. Un militant politique propose l'option de son parti pour assurer «une transition de rupture» qui consiste en «l'élection d'une haute instance composée de trois personnes issue de la société civile : un magistrat, un syndicaliste et un universitaire». Le discours d'Ahmed Gaïd Salah a provoqué la déception chez les marcheurs.
La position de l'armée est considérée comme une «trahison» et s'inscrit en porte-à-faux avec les aspirations du peuple : «Gaïd Salah vous nous avez trahis». Le départ des autres «B», à savoir Bedoui et Bensalah, est toujours réclamé. Les portraits des deux hommes politiques sont portés à bout de bras au milieu de la foule qui scande : «Vous partez tous, système dégage !», «Non aux élections sous Bedoui et Bensalah».
La communauté universitaire soutient l'idée de présenter tous les responsables corrompus devant la justice mais loin de l'instrumentalisation de cette institution et le règlement des comptes. Dans la même journée, les avocats, vêtus de leurs robes noires, ont organisé une marche de la cour de Béjaïa vers la place de la Liberté d'expression Saïd Mekbel. Ils ont scandé des slogans favorables «pour une justice indépendante» et «Pour un Etat de droit». A l'occasion, ils ont dénoncé également «les humiliations et les violences à l'encontre des citoyens qui manifestent pacifiquement».


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.