Cours de justice: Mouvement dans le corps des présidents et des procureurs généraux    Djezzy: Hausse des investissements et des revenus    «Celia Algérie» sollicite l'intervention du wali de Blida: Le blocage de l'usine de Beni Tamou perdure    Tlemcen: 20 communes sans eau suite à un incident à la station de dessalement de Honaine    Quatre avions et un navire d'aides algériennes pour le Liban    Après Mme Dalila, Mme Maya, voilà Mme Sabrina : «arnaque-party ?»    Les feux de forêts mobilisent    RELATIVE OFFICIALITE    Des dégâts matériels enregistrés: Deux forts séismes sèment la panique à Mila    Algérie-France: L'écriture d'une histoire commune, mission «non souhaitable»    USM Alger : La saison n'est pas encore terminée pour les Rouge et Noir    Secousses telluriques à Mila : "l'Etat n'abandonnera pas ses citoyens"    Berraki : pas de dégâts ou de dysfonctionnements au niveau du barrage de Beni Haroun    Les Algériens interdits d'entrée en Suisse    Covid 19 : 529 nouveaux cas, 429 guérisons et 9 décès en Algérie durant les dernières 24 heures    Ounoughi évoque l'affaire de Madjer avec l'Anep    EXPLOSION DE BEYROUTH : L'Algérie envoie un hôpital militaire de campagne    JUSTICE : Vaste mouvement dans le corps des magistrats    NOUVEAU CHEF D'ETAT-MAJOR DE LA GN : Le général Yahia Ali Oulhadj installé dans ses fonctions    REUNION GOUVERNEMENT-WALIS MERCREDI ET JEUDI PROCHAINS : Vers un mouvement dans le corps des walis    FRANÇAIS BLOQUES EN ALGERIE : Plus de 40 000 personnes rapatriées depuis mars    POUR NON-RESPECT DES MESURES PREVENTIVES : Fermeture de près de 5400 commerces à Alger    PARTI FLN : Le SG invité à Moscou pour participer à un sommet    Liban: le bilan de l'explosion du port de Beyrouth atteint 154 morts    Palestine : raids aériens israéliens sur la bande de Ghaza    L'Ogebc se dirige vers une exploitation optimale des sites du patrimoine    Fusion MCA-GSP : l'AGex du MCA largement en faveur de la fusion    Pêche: un décret pour l'organisation des pécheurs artisans en coopératives    Hommage à Gisèle Halimi: une halte en reconnaissance à ceux qui ont soutenu l'Algérie    Explosion de Beyrouth: aides algériennes au Liban    Procès du journaliste Khaled Drareni : L'absurde devient ordinaire par lassitude    Explosion de Beyrouth: Chanegriha présente ses condoléances    Djerrar opéré avec succès    Le prêt de Benchaâ au CCS prolongé    Huit ambitieux et seulement quatre billets pour Lisbonne    L'Alliance des designers algériens professionnels voit le jour    Gilles Lapouge, l'amoureux du Brésil    L'Unesco va réhabiliter le patrimoine de Bandiagara, victime du conflit    Le désert agraire    La défense compte saisir le chef de l'Etat    Le général-major Meftah Souab en soins à l'étranger    Deux Algériens légèrement blessés    JS Kabylie : Relance de la webradio du club    Opéré de nouveau à Lille : Benzia espère un retour en janvier    Washington condamne la présence militaire étrangère en Libye    Un néonazi avoue le meurtre d'un élu régional    "L'Euthanasie, entre légalisation et incrimination", nouvel ouvrage du chercheur Djamel Eddine Anane    Le parcours du pianiste Nassim Kahoul, un exemple de détermination    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Plan directeur de résilience urbaine de la capitale : Un conseil multisectoriel pour la mise en œuvre du plan
Publié dans El Watan le 23 - 06 - 2019

Les services de la wilaya d'Alger s'emploient à mettre sur pied un conseil multisectoriel qui supervisera la mise en œuvre du Plan directeur de résilience urbaine de la wilaya d'Alger (PDRU), a annoncé le directeur du projet.
Supervisant une journée de formation sur la mise en œuvre du PDRU dans la capitale, Mohamed Smaïl a fait savoir que les services de la wilaya s'emploient à mettre sur pied un conseil multisectoriel qui supervisera la mise en œuvre dudit plan, et ce, par souci de «passer de l'étape théorique vers une étape pratique».
Cet organisme aura pour missions, poursuit M. Smaïl, «la coordination» entre des secteurs stratégiques, à l'instar des collectivités locales, les corps de sécurité, la Protection civile, des ministères et des grandes entreprises réalisatrices des différents projets (Seaal, Sonelgaz…), le Croissant-Rouge algérien (CRA), l'Office national de météorologie (ONM) et Centre de recherche en astronomie, astrophysique et géophysique (Craag).
Selon la même source, la formule de financement de ce conseil qui permettra aux membres «de prendre connaissance des détails et de déterminer le soutien financier requis pour chaque cas» n'a pas encore été déterminée.
Le Pr Fouad Bendimerad, directeur du centre EMI (Earthquakes and Megacities Initiative), également chargé de la journée de formation au profit des représentants des collectivités locales, des organismes nationaux, des corps de sécurité et autres, a mis l'accent sur l'importance de collecter les données concernant les infrastructures stratégiques afin de prévenir tout risque. Le même responsable a indiqué que la mise en œuvre du PDRU se fera par étapes, la première consistant en «la collecte, le recensement et le classement des informations aux fins de leur utilisation en temps adéquat». L'expert a appelé les représentants des collectivités locales à «tracer un plan pour chaque commune et daïra, comportant des données démographiques, économiques et autres, pour aider à la reconnaissance de la situation en cas d'anomalies». De son côté, le directeur général du Craag, Abdelkrim Yelles, a souligné l'importance du PDRU, affirmant que la capitale (comme wilaya pilote), a «besoin» de connaître tous les risques pour pouvoir les gérer en temps voulu.
Par ailleurs, le chercheur en sociologie, Salah Zitouni, a évoqué la nécessité de «se concentrer sur les aspects sociaux dans la mise en place du PDRU», estimant qu'outre la vulnérabilité économique et des bâtisses, celle de la population nécessite elle aussi une prise en charge particulière. Le PDRU de la wilaya d'Alger, lancé en 2018, avance à un rythme soutenu dans sa mise en œuvre, et ce, afin de mettre en place une base de données «exhaustive» et une cartographie 3D pour définir la liste des régions exposées aux risques des catastrophes naturelles, et ce, dans l'objectif de prendre les mesures préventives adéquates, a indiqué, Mohamed Smaïl.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.