«Le dialogue doit prendre en considération les craintes légitimes de l'opposition»    Plus de 82 % des citoyens satisfaits des services de police    Omari insiste sur l'accompagnement des projets agricoles    Les modalités de fonctionnement d'un compte d'affectation spéciale fixées au JO    Rentrée sociale et balance des paiements au menu    Signature d'une convention entre le secteur des forêts et l'unité d'ingénierie    Hassan Rabehi à Ouargla évoque le rôle capital des médias    ARRESTATION DU DIRECTEUR DE L'AGENCE FONCIERE D'ORAN : Plusieurs hauts responsables impliqués dans un scandale immobilier    TISSEMSILT : Des coupures intempestives d'électricité au quotidien    30 milliards de dollars dilapidés au ministère du Travail    CLASSEMENT MONDIAL DES ARMEES : L'ANP parmi les 30 puissances mondiales    COUR SUPREME : Tayeb Louh placé sous mandat de dépôt    COUR DE JUSTICE DE MOSTAGANEM : Le nouveau président et le procureur général installés    Drame du concert de Soolking : 5 morts et 17 blessés    BIR EL DJIR (ORAN) : Le nouveau maire suspendu par le wali    RENTREE SCOLAIRE A MASCARA : Plus de 230.000 élèves bientôt sur les bancs de classes    JUSTICE : Zeghmati veut nettoyer son secteur    Naples: Lozano a signé (officiel)    Real Madrid: Neymar, un pied qui inquiète    Vers la fin du pouvoir militaire ?    Les chaines qui diffuseront les rencontres de nos Pros, ce vendredi    Les souscripteurs montent au créneau    Benflis insiste sur le départ du gouvernement    Amrani reste    Velud : "Je suis confiant pour la qualification"    «Les manœuvres marocaines à Guerguerat menacent la sécurité de toute la région»    L'ONU craint une fragmentation    Le Soudan se dote de nouvelles institutions    Une nouvelle coalition pour barrer la route à Matteo Salvini    Le projet de convention nationale finalisé aujourd'hui    Où en est l'aménagement du futur parc de Sidi-Ghilès ?    "Il y a beaucoup d'arnaques"    Tôt ou tard, le rêve redémarrera !    Grande offensive des affaires religieuses    Où est passé le ministre des Moudjahidine ?    Ligue 2 : Le RCA et l'OMA autorisés à jouer à domicile    Slimani : Tout pour aider son nouveau club    CAN-2019 (U23) : La sélection nationale en stage à Sidi Moussa    Un sommet avant le SommetV: Poutine en villégiature à Bormes-les-Mimosas    Constantine - Marchés des fruits et légumes: Chute relative des prix et timide reprise des activités    Après d'importants travaux de restauration: Les Arènes d'Oran ouvertes aux visiteurs    Tiaret: Le cimetière, ce lieu de rencontre des vivants    Artistes en herbe à l'affiche    Au deuxième trimestre : L'économie allemande s'est contractée, l'export souffre    Carlos Lopes: Avec la ZLEC, "les Africains ont avantage à faire du commerce intra-africain"    Appel à l'investissement privé    L'opposition s'inquiète de l'entrée en vigueur de l'état d'urgence    Javier Bardem appelle à protéger les océans    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Tipasa : Le peuple de Hadjout marche toujours
Publié dans El Watan le 19 - 07 - 2019

« L'avenir de notre pays et de son peuple dépendra de la mobilisation de nos compatriotes …»
Contrairement aux vendredis passés, il n'y a pas beaucoup de monde pour « vendredire », ce 19 juillet, quelques heures après l'annonce des résultats du baccalauréat et quelques heures avant le coup d'envoi de la finale de la CAN 2019.

Des jeunes, installés sur les trottoirs de la principale artère de la localité de Hadjout, s'attelaient à écouler leurs marchandises (gadgets, bracelets, écharpes, ballons, porte-clés, tee-shirts, casquettes) aux couleurs nationales, le vert, le blanc et le rouge. Le regroupement des dizaines de manifestants s'est déroulé au niveau de la stèle érigée à la mémoire des martyrs de la Révolution, au centre de la ville. Des jeunes brisaient l'atmosphère silencieuse en utilisant les trompettes, d'autres les klaxons de leurs véhicules. Des citoyens attablés autour du kiosque à café de l'oncle maternel de l'ex joueur international, Madjid Bouguerra, contemplent le spectacle avant le départ des dizaines de manifestants.
Une grappe de policiers, positionnée à l'ombre, scrutent les gestes des jeunes manifestants tenaces, tout en essayant de les identifier. Les emblèmes nationaux flottaient au gré des vents au dessus de la foule bruyante. La chaleur est bien installée à Hadjout, l'ex. Marengo, ville chère à Albert Camus. « Ce n'est pas la rencontre de football de ce soir qui va faire éviter à l'Algérie les problèmes. L'avenir de notre pays et de son peuple dépendra de la mobilisation de nos compatriotes, c'est le hirak, la révolte populaire, qui sont les seuls moyens et garants en mesure de faire sortir notre pays de la misère, de la corruption, inch'Allah, nous souhaitons que la future élite qui tiendra les rênes de l'Algérie sera saine, composée des patriotes, des personnes propres et compétentes », dira un retraité à son copain, avant de rejoindre les manifestants.
Un groupe de manifestants a tenu à exprimer toute sa reconnaissance envers le journal El-Watan : « nous sommes très honorés par la présence de votre journal à nos côtés depuis le 22 février, à travers vos colonnes, nous voulons que le monde sache qu'à Hadjout, le hirak continue à battre le pavé ».
Les manifestants ont scandé plusieurs slogans à l'exemple de « Le peuple revendique son indépendance », « Bensalah, Bedoui, Gaid Salah, dégagent », « daoula madaniya machi âaskariya (Etat civil, non militaire », « Algérie libre et démocratique » ; « non aux symboles du système ».
Les manifestants ont sillonné les quartiers de la ville pour entrainer et attirer leurs compatriotes.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.