Gaïd Salah en visite aujourd'hui au commandement des forces navales    L'ARPCE l'a suspendue pour «utilisation illégale du VPN»    Les arguments pour la loi sur les hydrocarbures    Le Conseil des ministres donne écho au mouvement populaire    Sellami : «Le taux annoncé par le ministère des Finances est dopé»    L'universitaire Kais Saïed large vainqueur devant Nabil Karoui    Ligue 1/MCA-USMA: match perdu par pénalité et défalcation de 3 points pour l'USMA    Un policier tue 4 membres d'une même famille et en blesse un autre    Grève sans préavis des enseignants du primaire    Festival culturel international de musique symphonique    Des étudiants en architecture de Stuttgart achèvent une visite d'étude    Chanson berbère et identité nationale en débat    La liste des 23 joueurs locaux pour le match face au Maroc    Oran: plus de 90 exposants à la 16e édition du salon Batiwest    Syrie: la Turquie accuse les milices kurdes d'avoir "délibérément relâché" des terroristes    Un ancien ministre marocain recadré à cause de l'Algérie    COUPURE D'INTERNET AU NIVEAU DU VFS GLOBAL : L'Autorité de régulation réagit    Tribunal de Sidi M'hamed : Prolongation de la détention provisoire de six porteurs du drapeau amazigh    Appel à doubler d'efforts pour promouvoir la coopération parlementaire entre les pays de l'OCI    Oran: accostage d'un navire de croisière avec à son bord 641 touristes    Lutte contre les infections nosocomiales à Tizi-Ouzou: manque d'information et disparité entre les secteurs public et privé    Les joueurs, en grève, décident de boycotter toutes les compétitions    Algérie-France discuté mardi à Lille    Pour un moratoire sur les lois relatives aux secteurs sensibles    Retrait de 1 000 soldats américains du nord de la Syrie    Merkel somme Erdogan d'arrêter son agression    «Une détection précoce pour soigner et surtout limiter les séquelles liées aux traitements»    Des citoyens du village socialiste Guelta Zerga ferment la RN8    La campagne de vaccination retardée    Des civils exécutés par des milices à la solde d'Ankara    Trois manifestants relaxés à Sidi Bel-Abbès    L'Algérie ne s'est pas encore prononcée    Que décidera la CD/LFP ?    Soirée cinéma avec le film "Ici, on noie les Algériens"    ACTUCULT    Une belle «Rencontre d'ici et d'ailleurs» avec de grands artistes    Election présidentielle : Sortie de crise ou confirmation de l'impasse ?    Pas d'activités politiques pour les militaires à la retraite    MC Oran : Montagnes russes pour El Hamri    CA Bordj Bou Arréridj : Le contrat de Chaouchi résilié    CR Belouizdad : Le Chabab s'empare du fauteuil de leader    Alger: Le wali suspend les maires de Beni Messous et de Gué de Constantine    Tlemcen: Programme chargé pour le ministre de l'Intérieur en visite aujourd'hui    Rassemblement près de l'APN: Mobilisation contre la loi sur les hydrocarbures    Algérie/Nigeria : Le président nigérian appelle à une coopération énergétique accrue avec l'Algérie    Investissement : Le FCE soutient fortement la révision de la règle 51/49    Situation en Syrie: L'Algérie réitère son refus "catégorique" de l'atteinte à la souveraineté des Etats    34e Festival du cinéma " Entrevues de Belfort " : Les films "Abou Leila" et "143 rue du désert" en compétition    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Sous le signe de l'amitié algéro-italienne
Festival des traditions et innovations des cultures méditerranéennes
Publié dans El Watan le 16 - 09 - 2019

C'est à partir d'aujourd'hui, et ce, jusqu'à jeudi, que se tiendra le premier Festival culturel méditerranéen à Alger.
Ce festival est le fruit de la fusion de nos deux cultures : algérienne et italienne», explique Faïza Maâmeri, présidente de l'Association culturelle pour la promotion de la musique & des arts chorégraphiques (Acpmac). Cette dernière, qui indique que le festival devait avoir lieu en mars, «mais avec la conjoncture actuelle, il était impossible de l'envisager», mais promet que la 2e édition se fera au printemps.
Organisé conjointement par l'association italienne Oltre Art de la soprano italienne Giorgia Valbonesi et l'Acpmac, cet événement tend à créer un pont entre les cultures italienne et algérienne, notamment en analysant les différences et les similitudes des traditions artistiques, culturelles, culinaires, littéraires, musicales et historiques. Ce festival aura donc pour objectif de diffuser des traditions culturelles populaires algériennes et italiennes sous toutes leurs formes, promouvoir la citoyenneté active grâce à une meilleure compréhension du patrimoine et des traditions des pays méditerranéens et collaborer afin de développer une meilleure intégration et une fraternité réelle et profonde entre les cultures de ces deux pays.
Pour le second volet du festival, dont la première partie s'est déroulée en octobre 2018 à Bologne, à l'occasion de la Fête internationale de l'histoire, d'illustres personnalités italiennes animeront un cycle de conférences, qui sera clôturé par un spectacle musical de fusion andalou-lyric à l'Opéra d'Alger. Plus précisément, demain à 15h à Dar Abdeltif, une conférence autour du thème «Routes et cultures, Méditerranée, carrefour de l'histoire», animée par Mme Borghi, conférencière en histoire, et M. Dondarini, président du Festival international d'histoire, donnera le coup d'envoi de ce festival, qui réunira l'art, l'histoire, les traditions artistiques et musicales des deux pays.
La deuxième journée sera consacrée à une conférence qui se tiendra à partir de 18h au théâtre de l'ambassade d'Italie, sur les 30 ans de la Convention des Nations unies relative aux droits de l'enfant. Le festival sera clôturé par un spectacle intitulé Au-delà de nos différences, animé par la soprano Giorgia Valboseni, accompagnée des chœurs de l'Ensemble de l'Académie Profil Ballet Contemporain de l'Académie Profil, avec Faïza Maâmeri comme directrice artistique. Ce spectacle-fusion sera agrémenté de quelques morceaux d'andalou, entre autres Qoum Tara, une qasida dérivée de la çanaâ algérienne, Haramtou Bik Nouassi, de cheikh Mohamed El Kourd, Lamma Bada Yatathana, complainte classique de l'Andalousie arabe du Moyen-Âge, et enfin Hallelujah, de Leonard Cohen.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.