Les agences commerciales d'AT ouvertes dimanche 1er novembre    Sahara occidental: toute dérobade au référendum d'autodétermination rend caduc le cessez-le-feu    Les électeurs ivoiriens attendus samedi aux urnes pour élire leur président    Illizi-référendum: les bureaux itinérants accueillent les électeurs dans de bonnes conditions    L'Algérie condamne l'acte terroriste ayant ciblé un lieu de culte à Nice en France    Militaires français au Sahel. Un inconscient colonial si peu refoulé.    Cyclisme: les lauréats de 2019 récompensés à Staouéli    Foot-Covid19:le trio arbitral algérien confiné en Egypte "se porte bien"    Covid-19: 319 nouveaux cas, 195 guérisons et 7 décès    Explosion de gaz à Médéa, plusieurs blessés déplorés    Pourquoi le 1er novembre 1954 ?    ETAT DE SANTE DU PRESIDENT TEBBOUNE : La Présidence de la République rassure    Ligue 1-Covid19: le championnat peut reprendre mais sous conditions    REVOLUTION ET REVISION CONSTITUTIONNELLE : Demain, Novembre du changement    GPL : L'Algérie en mesure de convertir 500 000 véhicules/an    LE GENERAL SAID CHANEGRIHA SOULIGNE : ‘'Le personnel militaire doit avoir une conscience élevée''    Dessins et desseins de la France coloniale    Retour de la chaine Al Jazeera    FINANCE ISLAMIQUE : Forte adhésion des citoyens à Mostaganem    MASCARA : 718 mille quintaux d'olives prévus cette année    TISSEMSILT : Des secteurs d'utilité publique sans directeurs    POUR FORAGE ILLICITE D'UN PUITS A TIARET : Arrestation de 2 personnes à Medrissa    DEMANTELEMENT D'UN RESEAU DE DEALERS : Saisie de 5201 psychotropes à Tiaret    Liverpool: Van Dijk opéré avec succès    Real Madrid: un nouveau plan pour Dybala ?    Bayern Munich: Flick envoie un message à Alaba    "La honte à ceux qui séparent les épines des roses", le parcours d'une militante associative    ORAN : Un riche programme pour le Mawlid Ennabaoui    PRIX DU PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE DU JOURNALISTE PROFESSIONNEL : La lauréate Leila Zerguit honorée par le wali d'Oran    Octobre rose à Constantine: des femmes atteintes de cancer du sein à cœur ouvert    Service Presse de la wilaya III historique : la communication en soutien de la Révolution    La France a mené en Algérie une "guerre totale" qui a décimé la population autochtone    Référendum : l'Algérie est en phase de franchir une "étape décisive"    Tebboune reçoit un traitement en Allemagne, son état de santé "pas préoccupant"    L'ouverture du scrutin peut être avancée dans les zones éloignées et à l'étranger    Des ateliers sur la cybercriminalité en Algérie et en Tunisie    "Cette Constitution doit passer"    10 décès et 320 nouveaux cas    Annulation de toutes les réunions physiques à l'ONU    Qui a dit que deux parallèles ne se rencontrent jamais ?    Soumana prêté une saison au NC Magra    Le stage de Zéralda a pris fin sur une bonne note    L'UA inquiète de l'afflux des terroristes étrangers en Afrique    L'Azerbaïdjan accuse l'Arménie d'avoir tué 19 civils    Zeghmati "corrige" Sidi-Ali Khaldi ?    L'Opep+ a réussi à stabiliser les cours    L'Algérie procèdera à la réalisation "progressive" de centrales électriques    Les hôpitaux mobilisés à Chlef : Ouverture de nouveaux centres anti-Covid 19    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Festival culturel européen d'Alger
Une fusion algéro-polonaise harmonieuse
Publié dans Info Soir le 15 - 05 - 2013

Eclectisme - Une fusion harmonieuse et judicieuse des musiques traditionnelles et anciennes d'Algérie et de Pologne a donné lieu à un entraînant programme présenté, hier soir, mardi, à l'auditorium de la Radio algérienne à Alger dans le cadre du 14e Festival culturel européen.
A la tête d'un groupe de trois musiciens, Maria Pominaowska a conjugué le répertoire puisé de son pays d'origine avec celui du groupe algérien Djamawi Africa, un travail qui aura duré quatre jours et qui a su captiver un public assurément conquis et souvent emporté par la multitude de styles présentés.
Accompagnée de Bart Palyga (multi-instrumentiste et chanteur) et de de Pawel Betley (flûtiste), Maria Pominaowska, qui se produit pour la seconde fois en Algérie, a entamé le concert par des morceaux du patrimoine musical traditionnel polonais et mis en valeur par une voix puissante et la dextérité de son instrument traditionnel, un mélange entre le rabab et le violon.
Un programme aux rythmes divers et alternés allant du lent au cadencé en passant par les plus dansants, ce registre rappelant fort la chanson kabyle particulièrement accentuée.
L'Oberek, une danse traditionnelle polonaise, est exécutée avec toute la frénésie qui caractérise ce patrimoine propre aux villages de cette nation d'Europe de l'Est dont la richesse culturelle n'est pas sans rappeler, par certains points, celle de l'Algérie.
La seconde partie du programme est le fruit de la collaboration entre les musiciens polonais et Djamawi Africa, qui a présenté, à l'occasion, quelques nouveautés contenues dans leur prochain album, dont Derdeba et une chanson inspirée de l'ahellil, style propre à la région de Timimoun.
Lama bada yatathanna (quand elle marchait avec grâce), une poésie arabo-andalouse réputée et que Maria Pominaowska a adaptée il y a quelques années à la tradition musicale polonaise a ravi le public qui a apprécié, du reste, le mélange des genres né des instruments modernes introduits dans le programme.
Maria Pominaowska est directrice artistique du Festival interculturel de Varsovie et lauréate de plusieurs prix et distinctions, dont Gloria Artis et l'Ordre du mérite de la Croix.
Docteur en art, fondatrice du premier département de musique ancienne polonaise et des musiques classiques européenne, arabe et asiatique, elle a participé à de nombreux projets destinés à promouvoir la culture et les arts polonais, entre autres dans les pays arabes, à l'exemple du projet «Love and coexistence» (amour et coexistence), en collaboration avec des artistes arabes.
Composé de huit membres, Djamawi Africa est la résultante d'une union de genres musicaux aussi éclectiques que le châabi, le gnawi, le métal, le reggae, l'andalou, le rock et la musique classique.
Le groupe est réputé pour réussir des fusions entre ces genres et les influences qu'il présente avec toute la fougue de leur jeunesse. Il défend particulièrement l'appartenance africaine de l'Algérie qu'il met souvent en évidence dans son répertoire.
Le Liban et la Tunisie ont déjà étrenné des collaborations similaires avec les musiciens polonais sous forme d'ateliers, respectivement en mars et en novembre 2012.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.