Le ministre des Finances: Le problème de liquidités réglé dès décembre    ANSEJ: Les créances des startups en difficulté rééchelonnées    Délire    Suppression de visas pour les Emirats: Le ministère des Affaires étrangères dément    Le foot est mort    Ligue des champions: Buffles du Borgou - MCA, aujourd'hui à 15h00: Mettre fin à un syndrome africain    LFP - Licence professionnelle: Un dossier disciplinaire à l'encontre de 15 clubs    SE VOILER LA FACE    Acquisition du vaccin anti-Covid: L'Algérie prudente    Tlemcen: Deux personnes succombent après un incendie    Covid-19: réception prochaine d'une quantité de "Lovenox"    1re journée de Ligue 1 : Quatre matchs nuls, un coup d'épée dans l'eau    Agression marocaine à El Guerguerat: un parti mexicain exprime sa solidarité avec le peuple sahraoui    Le RND condamne vigoureusement la résolution du Parlement européen sur les droits de l'homme en Algérie    Décès du Moudjahid Said Bouhadja: l'Amenokal de l'Ahaggar présente ses condoléances    Elections du Conseil de la Fifa : Zetchi s'attend à "une rude concurrence"    Pluies orageuses sur plusieurs wilayas à partir de vendredi en fin de journée    Coronavirus: 1058 nouveaux cas, 612 guérisons et 20 décès ces dernières 24 en Algérie    France. Les archives cadenassées de la guerre d'Algérie.    Lyon: Aouar sanctionné, Garcia approuve    SITUATION POLITIQUE EN ALGERIE : Goudjil dénonce une "campagne" contre l'Algérie    LUTTE CONTRE LE CORONAVIRUS : Conversion de l'hôtel militaire en structure sanitaire    MANQUE D'EAU A SIDI BEL ABBES : Ain Témouchent appelée à la rescousse    ORAN : Explosion d'un transformateur électrique 60/30 kV à El Kerma    Moulay El Hassan sera-t-il roi du Maroc ?    TIARET : Remise des clés à 2322 bénéficiaires de logements    OUED LILI (TIARET) : 2 voleurs de cheptel arrêtés après un accident de la route    ABANDONNES PAR L'ENTREPRENEUR : Des bénéficiaires de LPA crient à l'injustice à Mascara    Ligue 1: ouverture d'un dossier disciplinaire à l'encontre de 15 clubs    Conseil des MAE de l'OCI: Boukadoum conduira la délégation algérienne    L'APLS poursuit ses attaques contre des positions de l'armée d'occupation marocaine    Le secteur de la communication a amorcé "des changements profonds" adaptés aux différentes évolutions    Europa League: Ghoulam dans l'équipe type de la 4e journée !    Maladie de Boukharouba.Extrait du livre de Pierre Accoce Dr Pierre Rentchnick « Ces malades qui nous gouvernent » Stock – 1993    Résolution du Parlement Européen concernant les graves atteintes aux Droits Humains en Algérie.    Electricité et de gaz : les citoyens d'Alger inviter à régler leurs factures    Le membre du BP du PT acquittée à Jijel    Saïd Bouhadja n'est plus    Recensement de plus de 17 690 sites archéologiques depuis 2016    Kambozia Partovi, grande figure du cinéma iranien, est mort de la Covid-19    L'ONU confirme la poursuite des affrontements avec le Maroc    Les livres, gouverneront-ils un jour ?    "Puentes", des ponts culturels entre l'Algérie et l'Espagne    "La création en banlieue : un art de combat ?" en débat    AEP : l'ADE multiplie les forages à Boumerdès    Douze autres pays concernés: Les Emirats suspendent l'octroi des visas aux Algériens    Les angles de l'ingérence    Une médaille pour nos revers !    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Parc national du Djurdjura : Découverte d'ossements d'un ours brun
Publié dans El Watan le 13 - 11 - 2019

L'ours brun existait autrefois en Kabylie. Une découverte émouvante qui a eu lieu ces derniers jours confirme l'existence de cet animal dans cette région montagneuse.
Des fouilles archéologiques et spéléologiques ont été lancées depuis le début de cet automne. La première mission d'exploration a été entamée le 18 septembre dernier par une équipe composée d'archéologues, géologues et paléontologues, appuyés par les gestionnaires du Parc national du Djurdjura.
Ainsi, cette expédition d'essence purement scientifique a été l'apanage d'une équipe dirigée par un professeur en archéologie venu d'Alger, en l'occurrence Mme Chaïd-Saoudi Yasmina, accompagnée par Farida Aït Hammou, professeure-chercheure en géologie, une autre chercheuse spécialisée en paléontologie, une géologue archéologue, une équipe de spéléologie du Club d'Alger (SCA) commandée par M. Amine Bouchama et ses compagnons, Lounes Méziane (guide de montagne), et l'équipe de gestionnaires du Parc national de Djurdjura. Après une fouille minutieuses ayant duré deux mois, des ossements d'un ours brun ont été découverts dans les massif du Djurdjura. «Des ossements pesant environ 15 kg ont été découverts à une vingtaine de mètres au fond de la grotte dénommée "grotte de l'ours" perchée à 1650 m d'altitude», déclare Ahmed Alileche, responsable de la communication au Parc national du Djurdjura (PND).
Et d'ajouter : «Les restes de cet ours brun de l'Atlas sont composés d'un crâne, mâchoires avec dentition bien conservée, fémur, tibia, côtes et autres petits osselets. Ces ossements ont été sauvegardés au fin fond de la grotte grâce aux conditions microclimatiques favorables qui y règnent.»
Ce conservateur principal au PND souligne à l'occasion que cette grotte n'est pas loin du lieudit Alma N'Ath Erguène où une piste a été ouverte de force par les citoyens de ce village.
Ledit conservateur appelle également à la préservation de cette réserve mondiale qui n'a pas encore livré tous ces secrets. «Voilà pourquoi le Djurdjura doit être épargné par ces mitages et fragmentations ouvrant la voie à toutes formes de dégradations, d'autant plus que cette montagne à caractère subalpin est menacée par le réchauffement climatique», lance-t-il.
Cette découverte de l'ours brun dans cette zone confirme également la disparition de cette espèce des montagnes de Djurdjura comme cela été le cas pour d'autres animaux. «Aux yeux de beaucoup de chercheurs, c'est un laboratoire à ciel ouvert. D'ailleurs, depuis le début des années 1850, le Djurdjura constituait un lieu de prédilection pour les scientifiques et les adeptes des découvertes scientifiques.
Des explorations botaniques et géologiques se sont succédé pour ressortir le trésor naturel caché du Djurdjura», fait remarquer M. Alileche appelant à préserver sa majestueuse chaîne qui s'étale sur une longueur de 50 km et une largeur moyenne de 10 km.
Cette réserve mondiale «constitue une mine de curiosités qu'il faudra savoir explorer minutieusement et préserver dans le cadre du développement durable», considère ce conservateur principal au Parc national du Djurdjura.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.