Présidentielle : le président de l'ANIE accomplit son devoir électoral    Bureaux de vote fermés, urnes saccagées    Les citoyens hostiles au vote de plus en plus nombreux dans les rues d'Alger    Brèves    L'Algérie condamne "avec la plus grande force" l'attaque contre l'armée au Niger    Préserver cette institution de solidarité entre générations    Un an de prison dont 3 mois fermes contre le dessinateur «Nime»    Nouveaux pourparlers de paix à Juba entre rebelles et Khartoum    Vers le report des 32es de finale de la Coupe d'Algérie    Atal opéré avec succès    MCO : La voie royale pour les Oranais    Résiliation du contrat du gardien de but Salhi    Casoni viré, Mekhazni-Meguellati pour l'intérim    Ligue-Présidents de club professionnel : Le bras de fer éternel    Une enveloppe pour la chaufferie et les cantines scolaires    Projet de traduction des plus importants écrits algériens en langue française    ACTUCULT    Est-ce un constat amer ou un brûlot ?    Exportation de 460 000 tonnes de ciment    Eric Zemmour sera jugé le 22 janvier prochain    Bangkok en haut du classement    Fin de la phase aller le 21 décembre    Cinq morts dans une attaque des shebab    165 foyers raccordés au gaz naturel    La frontière algéro-tunisienne ne sera pas fermée    La circulation routière fortement perturbée    Air Algérie contrainte d'installer une cellule de crise    Reconduction d'un programme algéro-américain    Un boycott inédit en perspective    Le triptyque de l'édification de la citoyenneté    Ouverture de plusieurs ateliers et clubs artistiques et pédagogiques    Trois auteurs présentent leurs nouveautés au public    Présidentielle: la presse nationale évoque un scrutin "historique" fondateur de "l'Algérie nouvelle"    COP25 sur le climat : La protection de la nature cherche sa place    Présidentielle du 12 décembre : ouverture des bureaux de vote    FAF - Coupe d'Algérie - 32èmes de finale: ASAM - JSK et CSC - NCM en tête d'affiche    Formation professionnelle : S'adapter aux évolutions    Constantine: Plus de 8.400 capsules de psychotropes saisies en moins de 10 jours    Dans la nuit de la prison d'El-Harrach    Maroc: Une pétition déposée au Parlement pour l'abrogation de lois "liberticides"    Relizane : Près de 6.400 employés dans le cadre du DAIP concernés par la confirmation    Polémique au Mali : Le chef de la Minusma à Kidal serait sur le départ    Afrique du sud : La Sud-Africaine Zozibini Tunzi est Miss Univers 2019    Gabon : L'opposant Jean Ping dénonce la " monarchisation de la République "    Tunisie : Les parlementaires doivent être à la hauteur de leur responsabilité    La voie de la vérité historique    Oran : L'ex-directeur de l'agence foncière de Bir El-Djir condamné à 3 ans de prison ferme    Patrimoine immatériel du sud: Des Hauts plateaux aux Oasis, la chanson saharienne    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Infos Campus
Publié dans El Watan le 20 - 11 - 2019

Université Abdelhamid Mehri (Constantine 2) : l'industrie alimentaire en débat
La nécessité d'ouvrir le champ à l'innovation et à la créativité dans le secteur de l'industrie alimentaire aux jeunes investisseurs a été soulignée, jeudi dernier à Constantine, à l'issue de la première rencontre internationale intitulée «L'industrie alimentaire en Algérie : réalité et perspectives de développement». Organisée à l'université Abdelhamid Mehri (Constantine 2), la rencontre de deux jours vise, selon Zoheir Bouchemla, maître de conférences dans cette université, à «ouvrir la voie devant ce potentiel, ce qui permettra de fabriquer des produits alimentaires de qualité capables de concurrencer les différents produits existants sur le marché mondial, en veillant au respect des normes de qualité internationales et en optimisant l'utilisation des technologies de l'information et de la communication». M. Bouchemla a également appelé à trouver une sorte de complémentarité entre le secteur agricole et celui de l'industrie alimentaire, afin d'assurer la continuité et la croissance de la production agricole et que les matières premières nécessaires soient produites localement, en plus de constituer une solution aux problèmes de financement de cette industrie en créant des entreprises spécialisées dans la connaissance, ainsi qu'en matière de foncier industriel et de procédures complexes pour l'étude des dossiers d'investissement. L'intervenant a également souligné l'importance de sensibiliser davantage la société quant à la protection de l'environnement en mettant l'accent sur le concept de responsabilité environnementale afin d'encourager les comportements écologiques, qui se traduisent par la suite par la culture de produits alimentaires bio. Au terme de sa conférence, M. Bouchemla a appelé les pays arabes en général et l'Algérie en particulier à entreprendre de véritables réformes leur permettant d'accroître la quantité de leurs récoltes agricoles de manière à pouvoir répondre à la demande intérieure croissante en matière de produits alimentaires et à améliorer la valeur ajoutée de cette activité agricole.
Recherche EnR : un réseau thématique national souhaité
La création d'un réseau thématique national dédié à la recherche dans le domaine des énergies renouvelables a été vivement recommandée, mercredi dernier à Oran, par les participants au colloque international tenu trois jours durant à l'Université des sciences et de la technologie «Mohamed Boudiaf» (USTO-MB). La mise en place d'un réseau thématique favorisera notamment «le transfert de savoir-faire vers le secteur socio-économique», a indiqué Pr Fatima Hamdache, directrice du Laboratoire de physique des plasmas, des matériaux conducteurs et leurs applications (LPPMCA) de l'USTO-MB, organisateur de la rencontre scientifique. Le réseau se veut aussi «un espace dédié à la fédération des compétences, à la mutualisation des moyens et à la promotion du travail collectif d'intérêt commun», et ce, conformément au décret du ministère de l'Enseignement supérieur et de la recherche scientifique, datant du 13 août dernier, a souligné Pr Hamdache. La création d'un réseau en «Energies renouvelables» est également appuyée par l'Agence thématique de recherche en sciences et technologie (ATRST) qui figure parmi les partenaires majeurs de ce colloque. La directrice de l'ATRST, Samira Chader a expliqué que «les conditions et modalités de création des réseaux thématiques de recherche sont fixées par le décret exécutif n 19-233 du 13 août 2019». En vertu de ce décret, le réseau thématique dédié aux Energies renouvelables sera créé par «arrêté du ministre chargé de la recherche scientifique, sur proposition du conseil scientifique de l'ATRST». Selon le même texte de loi, le réseau thématique comprend «des entités de recherche, des entités relevant du secteur socio-économique, des organismes à caractère économique ou social, des associations agréées à caractère scientifique ainsi que des personnalités scientifiques, notamment les compétences nationales établies à l'étranger». Les énergies renouvelables et la conversion d'énergie ont constitué les thématiques principales du colloque tenu à l'auditorium de l'USTO-MB, avec la participation de plus de 400 chercheurs nationaux et d'une trentaine d'étrangers.
Université de Blida : Concours national de la calligraphie arabe
La 4e édition du concours national universitaire de la calligraphie arabe et de l'enluminure sera ouverte, samedi prochain, à la résidence universitaire «Zoubida Hamadouche» de Soumaâ (Blida), avec la participation d'une cinquantaine d'étudiants de différentes wilayas du pays. Selon Ahmed Rahmani, chargé de la communication auprès de la direction des œuvres universitaires de Blida, «14 directions des œuvres universitaires de nombreuses wilayas, dont Sétif, Batna, Tindouf , Béchar et Oran, ont déjà confirmé leur participation à ce concours, outre celles de Blida, Soumaâ et El Affroun». Cette manifestation est en phase de devenir «une tradition» dans la wilaya, visant, a-t-il déclaré, «la découverte et la promotion de talents estudiantins dans les arts de la calligraphie et de l'enluminure», considérés «comme un legs culturel exprimant l'identité nationale», a-t-il estimé. Les étudiants en lice vont concourir dans deux disciplines artistiques, à savoir la calligraphie arabe, où ils auront la liberté de choisir leur texte, et ensuite l'art de l'enluminure. Les concurrents seront évalués par un jury de professeurs spécialisés dans le domaine, est-il signalé, par ailleurs. Une exposition de différentes réalisations de participants à des éditions précédentes de ce concours, parallèlement aux œuvres des concurrents de l'actuelle édition, est aussi programmée en marge de cette manifestation culturelle et artistique, organisée à l'initiative de la direction des œuvres universitaires de Blida, jusqu'à lundi prochain.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.