Le conseil de Darren Bent à Benrahma pour réussir à West Ham    Touba se rattrape bien avec Waalwijk    Derby County: Rooney nommé manager à plein temps !    Accusé d'avoir participé à l'assaut du Capitole, Chuck Norris affirme qu'il s'agissait d'un sosie    Kamel Boughaba inhumé à El Tarf    Décès de cinq citoyens dans l'explosion d'une bombe artisanale à Tébessa    Reconduction du confinement à domicile dans 29 wilayas du pays    Mon voyage en Chine(5)    «Revoir les pratiques, pas le système»    M. Chanegriha préside une réunion de travail avec les cadres du MDN    Le Mali au menu du Conseil de sécurité aujourd'hui    Slimani, «bon pour le service», signe pour dix-huit mois à Lyon    La Fifa saisie dans le dossier Boutmen (Club Africain)    Le HCR appelle l'UE à mieux protéger les réfugiés en Europe    Des syndicalistes critiquent la gestion des APC    Gâteau aux raisins secs    L'Algérie opte pour un deuxième vaccin chinois    Hommage à un grand intellectuel, le regretté Pr. Abdelkader Khelladi    Tu veux acheter un lingot ?    La préservation et la réhabilitation du patrimoine culturel sont l'affaire de tous    ESS-MCA, le choc !    Casoni plie bagage    Les transporteurs sanitaires menacent de faire grève    Peine capitale contre les assassins du boxeur Kerrad Mhenna    Le match à ne pas rater pour les Verts    Un an de prison ferme requis contre 7 activistes    Le rabatteur    Des universitaires appellent à sa généralisation dans tout le pays    Trains de banlieue : Environ 80 000 voyageurs par jour    INPED Boumerdès : Une refonte pédagogique salvatrice    Blida : l'ENPI et sa (mauvaise) gestion des cités    Yennayer 2971 : Exposition dédiée à l'artisanat traditionnel    A l'Ouest rien de nouveau !    Une situation épidémiologique stable a l'EHU: Vers une reprise normale des activités médicochirurgicales    Mandat de dépôt pour plusieurs agressions    Le déluge    Yennayer à Batna : la racine des arts    Vol et trafic de pièces archéologiques: Deux individus arrêtés et plus de trois milliards de cts d'objets d'art récupérés    Tiaret: Il y a 59 ans, Hamdani Adda était brûlé vif par l'OAS    Erosion continue du pouvoir d'achat    Bientôt finalisé    Le seuil maximum des retraits porté à 200.000 DA    Les donateurs veulent une révision de la législation fiscale    70 porteurs de projet poursuivis en justice    L'ADE de Sétif passe à l'acte    340 millions de chrétiens persécutés dans le monde    Lancement d'exercices navals en mer d'Oman    L'accusation fait appel du jugement du TSL    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Test de dépistage du Covid-19 : L'hôpital Mustapha se lance dans le diagnostic
Publié dans El Watan le 09 - 04 - 2020

L'administration de l'hôpital Mustapha a acquis un appareil PCR de marque Quiagen pour effectuer les tests permettant d'établir le diagnostic de contamination au coronavirus.
Des tests RT-PCR de diagnostic du Covid-19 sont réalisés depuis une semaine par le laboratoire de microbiologie du CHU Mustapha, à Alger. Selon le Pr Wahiba Amhis, plus de 45 tests ont été effectués depuis le 2 avril. «Des cas suspects, qui se sont présentés en consultation Covid à l'hôpital, ont été diagnostiqués et hospitalisés pour une prise en charge», a-t-elle déclaré, précisant qu'il s'agit d'une nouvelle technique, différente de celle utilisée par l'Institut Pasteur d'Algérie.
«Elle est tout aussi fiable que la PCR simple, le bénéfice qu'apporte cette nouvelle technique est dans la rapidité d'obtention des résultats en temps réel, au bout de deux heures.» Et de souligner qu'un protocole sur la conduite à tenir avant, pendant et après le lancement de l'analyse du prélèvement a été élaboré et expliqué à toute l'équipe du laboratoire, ajoutant que «des recommandations portant sur les mesures de protection et de sécurité, notamment l'utilisation des équipements de protection (lunettes, blouse, gants), la désinfection et la stérilisation ont été élaborées».
L'administration de l'hôpital, poursuit le Pr Amhis, a acquis l'appareil PCR de marque Quiagen nécessaire pour effectuer ces tests, ainsi que les réactifs, pour assurer le diagnostic au niveau du CHU Mustapha. «Je dois préciser que nous ne faisons pas de dépistage. Les tests sont réservés aux cas suspects détectés au niveau de la consultation de notre hôpital.»
Interrogée sur le nombre de tests réalisés quotidiennement au niveau de son unité, le Pr Amhis signale que «deux séries de six prélèvements, une le matin et une l'après-midi, sont analysées chaque jour et on envisage de faire monter la cadence pour engager, si nécessaire, une troisième série le soir».
Une fois les résultats biologiques et virologiques obtenus, le diagnostic est complété par un examen radiologique (scanner thoracique) pour la confirmation afin de décider de la conduite à suivre, a-t-elle indiqué.
Concernant la disponibilité des réactifs et des milieux de transport, la spécialiste affirme que le problème ne se pose pas pour le moment : «Nous nous sommes préparés dès le début de l'épidémie, en février dernier dans notre pays, pour l'acquisition de tous les moyens nécessaires afin de réaliser ces tests.
Ce qui permet, par ailleurs, d'alléger la pression sur l'Institut Pasteur d'Algérie. Les commandes arrivent progressivement et vu la tension mondiale sur ces produits, il est clair qu'il y aura des moments de flottement.» A signaler que les laboratoire de microbiologie de l'EHU d'Oran et du CHU de Tlemcen se sont également lancés dans les tests de diagnostic du Covid-19.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.