L'amitié entre l'Algérie et la Hongrie pourra être mieux exploitée    Une exposition collective d'arts plastiques inaugurée à Alger    Coronavirus: la majorité des cas positifs à la PCR ont moins de 50 ans    Le Président Tebboune préside jeudi une séance de travail consacrée à l'examen de l'évolution de la situation sanitaire    L'Algérie s'inquiète de la persistance des déplacements forcés dans le monde    Zones d'ombre: plus de 1,7 milliard de DA pour la réalisation de programmes de développement à Rouiba    NAAMA : Saisie de près de 10 quintaux de kif traité    CONFINEMENT PARTIEL A SETIF : Le ministre du commerce donne des instructions d'urgence    Le parquet requiert 16 ans de prison pour Tahkout, 15 ans pour Sellal et Ouyahia    Le président Tebboune instruit le Gouvernement d'entamer l'exploitation de 2 grands gisements de fer et de zinc    LE WALI DE TIARET RASSURE : ‘'5000 logements seront livrés le 1er Novembre prochain''    DILAPIDATION DU FONCIER A ORAN : Le procès de l'ex directeur de l'agence foncière reporté    "Le procès d'Ali Ghediri est encore loin et nous espérons la liberté provisoire"    Surveillance des droits de l'homme : La Minurso ne doit pas faire exception, affirme le Polisario    Le président Tebboune reçoit l'ambassadrice de Suède en Algérie    L'Algérie constitue "un point d'appui" dans la perspective de renforcer les relations du Chili avec l'Afrique    Bensebaïni nommé pour le titre de joueur de la saison    Le CHAN-2022 se jouera en été    «Rien ne va plus»    «Les revendications politiques occultées»    Visite du ministre de l'Industrie    «Notre économie fonctionne à un niveau sous optimal»    L'évolution et les perspectives du marché à l'ordre du jour    Laskri annonce son boycott du congrès    Le MSP pour un régime parlementaire    Saisie de 4 090 comprimés psychotropes    Le Kremlin promet de riposter aux sanctions britanniques    Pourquoi une nouvelle république pour l'Algérie d'aujourd'hui ?    Un cycle cinématographique «Des classiques avec toi»    Le musée du Louvre rouvre, mais l'affluence est pour plus tard    Deux PME préparent leur introduction    Thon rouge : L'Algérie a pêché la totalité de son quota pour 2020    Oran : Distribution de 5000 ouvrages aux bibliothèques communales    Lancement d'un service de prêt sur réservation    Mali: tirs d'obus contre un camp de forces onusiennes, françaises et maliennes    Erigées sur le domaine public: Démolition de trois constructions illicites à Sidi El Houari    Ligues 1 et 2: La reprise du championnat s'éloigne    Bi-nationalisme    Derradji confiné à l'hôtel Mouradi en Tunisie    Griezmann, une reconnexion "brillante" avec Messi et Suarez    Colère des souscripteurs AADL à Médéa    Abderazak Makri, toujours dans la surenchère sur la question de l'identité    Le Salon international de Genève de 2021 annulé    Le groupe PSA se mobilise en Algérie    Marché automobile : le bout du tunnel ?    Belhadj actionne la tenue de l'AG    Epopée d'un pays en construction    Beaucoup de promesses et peu de décisions concrètes de la France    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





CAF : Ahmad Ahmad briguera un second mandat
Publié dans El Watan le 31 - 05 - 2020

Le président de la Confédération africaine de football (CAF), le Malgache Ahmad Ahmad, va probablement postuler pour un second mandat à la tête de l'instance faîtière du football continental.
Elu le 17 mars 2017, il a vécu un mandat mouvementé avec, notamment, le retrait au Cameroun de l'organisation de la CAN-2019, confiée dans l'urgence à l'Egypte, les soupçons de corruption dans l'affaire des achats de matériels et d'équipements à la veille du CHAN organisé par le Maroc, l'affaire Ahly du Caire-WA Casablanca, l'irruption de la pandémie de Covid-19 qui a paralysé toutes les compétitions, sans oublier la procédure ouverte contre lui par la FIFA, tous ces éléments l'ont fragilisé.
Malgré toutes ces touilles, l'homme ne compte pas baisser les bras. De Madagascar où il est en confinement, il semble avoir repris la main. Il a sondé les membres du Comex sur leur intention de présenter leur candidature. A priori, aucun de ses lieutenants n'aurait l'intention de le défier.
Donc, de la lointaine île de Madagascar, il serait en train de peaufiner sa candidature pour un second mandat. Les poids lourds de la Caf et de la Fifa, dans le désordre, Constant Omari Selemani (RD Congo), Fouzi Lakjaa (Maroc), Hany Abo Rida (Egypte), Augustin Senghor (Sénégal) ne se présenteront pas contre lui. Le danger pour lui pourrait venir d'une femme, la Burundaise Lydia Nsekera, membre de la Fifa, qui pourrait être sponsorisée par Gianni Infantino, le président de la Fifa dans le cas où ce dernier mettrait son veto à la candidature du président de la Caf.
Le premier scénario, Ahmad Ahmad se présente pour sa propre succession, la porte d'entrée d'un candidat algérien au Comex de la Caf se refermerait pour l'Algérie déjà malheureuse à deux reprises. En effet, dans la zone nord, une des deux places qui reviennent à l'UNAF sera mise en jeu en 2021, à l'occasion du renouvellement des sièges.
La sortie de Fouzi Lakjaa (Maroc), qui va probablement convoiter un poste au Comex de la Fifa, ouvrira le champ à une course entre un Algérien et un Tunisien. Le Libyen Abdulhakim Al Shalmany, élu en 2019 aux dépens de l'Algérien Amar Bahloul, n'est pas concerné par cette élection.
Le président de la Fédération tunisienne de football (FTF), Wadii Jarii, a affiché son ambition de briguer un mandat au Comex de la Caf et s'emploie depuis des mois à récolter des voix et des appuis. Il a pris de l'avance devant une éventuelle candidature algérienne. La chance de l'Algérie de récupérer un siège au Comex, perdu depuis le départ de Mohamed Raouraoua, réside dans l'improbable non-candidature d'Ahmad Ahmad ou de sa défaite s'il se présente. Le Tunisien Tarek Bouchamaoui a manifesté son intention de présenter sa candidature.
S'il est élu à la tête de la CAF, l'Algérie récupérera le siège… par défaut de candidat au renouvellement des postes au Comex. Son élection écartera de facto celle de son compatriote Wadii Jarii, qui permettrait à l'Algérie d'occuper le second siège de la zone nord sans présenter de candidat.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.