Explosions au Liban: 137 morts et 5.000 blessés    Quand la coupe sera pleine, alors...    La défense compte saisir le chef de l'Etat    Le désert agraire    Attar plaide pour une "Opep du gaz"    Le général-major Meftah Souab en soins à l'étranger    Deux Algériens légèrement blessés    13 décès et 551 nouveaux cas en 24 heures    Le féminicide, un crime silencieux    L'activiste Badi Allal arrêté    Nacer Boudiaf demande la réouverture du dossier    ES Sétif : Nabil Kouki rempile    Opéré de nouveau à Lille : Benzia espère un retour en janvier    JS Kabylie : Relance de la webradio du club    Prise en charge des structures : Un protocole entre L'AADL et la SEAAL signé    Feux de forêts : Arrestation d'au moins 10 individus    Souk Ahras : Il détruit le serveur automatique d'Algérie Poste    Foot/ Ligue 1 (USM Alger) : François Ciccolini nouvel entraîneur    Skikda : Le projet d'une tannerie en stand-by    Nedjma TV, l'environnement comme priorité    Tiaret: Livraison de plus de 1.000 véhicules Mercedes-Benz    FAUSSES SAINTETES    Les grands axes du protocole du MESRS    Des travaux pour améliorer l'AEP et l'assainissement    Un enfant de 4 ans se noie dans une retenue d'eau    Ligue des champions d'Europe: Suspense garanti à Barcelone et Turin    Prophéties de chaos    Le harrag anonyme ou le marigot des caïmans    L'apocalypse à Beyrouth    Des messages de soutien et propositions d'aides au Liban    Le message de condoléances et de compassion du président Tebboune    Explosion de Beyrouth: Tebboune ordonne l'envoi immédiat d'aides au peuple libanais    L'infrangible lien...    Belatoui prêt à rempiler    Un néonazi avoue le meurtre d'un élu régional    Réalisation de puits pour l'amélioration de l'AEP    Baisse sensible en 2020    Washington condamne la présence militaire étrangère en Libye    La fille des Aurès    "L'Euthanasie, entre légalisation et incrimination", nouvel ouvrage du chercheur Djamel Eddine Anane    Le parcours du pianiste Nassim Kahoul, un exemple de détermination    EXPLOSIONS DE BEYROUTH : Pas d'Algériens parmi les victimes    LE CHEF D'ETAT-MAJOR CHANEGRIHA AFFIRME : La gendarmerie est l'un des piliers de la stabilité    Le nouveau SUV Enyaq iV se dévoile    Black is King, le film de Beyoncé célébré, mais aussi critiqué    La pandémie joue les trouble-fêtes    Karim Younes se livre    Lobbyiste américain engagé par Haddad: Le parquet général ouvre une enquête    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Les clubs professionnels asphyxiés par les dettes
LIGUES 1 ET 2
Publié dans El Watan le 15 - 07 - 2020

Les clubs professionnels des Ligues 1 et 2 sont asphyxiés par les dettes, annonce la FAF sur son site officiel sur la base d'un rapport de la Chambre nationale de résolution des litiges (CNRL), qui a présenté la situation au 25 juin 2020.
Le communiqué de la FAF, publié la veille de la réunion du Bureau fédéral, annonce que 23 clubs professionnels sont concernés par des dettes. Ils sont répartis comme suit : 7 clubs de Ligue 1, soit presque la moitié (44%) et tous les clubs (16) de la Ligue 2. Le rapport de la CNRL a par la suite détaillé la situation de tous les clubs endettés sans en citer les noms.
Le rapport montre des chiffres alarmants qui dénotent, on ne peut mieux, la faillite dans la gestion de la plupart des clubs professionnels, d'où les appels incessants de plusieurs dirigeants de revoir le mode de gestion et le statut des SSPA qui n'apportent aucune entrée d'argent. Peu de clubs ont bénéficié d'opération de rachat de la part d'entreprises publiques, ce qui a amené les autres clubs à contester les deux poids deux mesures et réclament eux aussi une révision totale du système de professionnalisme, adopté en 2010.
En effet, les chiffres sont édifiants concernant la situation des clubs : sur les sept clubs de Ligue 1, trois traînent des dettes depuis la saison 2018/2019 d'un montant total de plus de 117 MDA et sont interdits de recrutement, alors que le montant global de dettes de ces sept clubs est de 223 MDA. Huit clubs sont appelés à honorer un montant de 5,3 MDA de frais de procédures. Pour la Ligue 2, les dettes sont beaucoup plus importantes.
Sur les seize clubs de Ligue 2, onze sont interdits de recrutement avec un montant de dettes de 340 MDA qui s'étalent sur une ou deux saisons. Le montant global des dettes de la Ligue 2 est de plus de 541 MDA, avec 72 MDA qui concernent d'anciennes dettes de deux ex-clubs professionnels.
Enfin, dix clubs amateurs de l'ex-Ligue 2 professionnelle sont également concernés avec un montant de dettes de 239 MDA, dont 43 MDA sont inscrits à l'indicatif de deux clubs sur la saison 2018/2019 et un club sur deux saisons 2018/2019 et 2019/2020. Les dettes des clubs envers les entraîneurs engagés sont également alarmantes. Celles-ci avoisinent les 48 MDA, dont 42 MDA concernent la seule Ligue 2 professionnelle (soit 87,5%), conclut le communiqué de la FAF.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.