Le Real Madrid communique au sujet de l'Inter et Hakimi    Il a tancé plusieurs de ses ministres : Abdelaziz Djerad insatisfait du staff gouvernemental    Le procès de nouveau reporté    Le Hirak réinvestit la rue    Le boy-scout révolté    Loi électorale : un autre recadrage pour brider les votes ?    - Aït Ali l'automobile - Biden contre le mur - Le Cnes newlook - Le vaccin arrive, le printemps pas loin    Importation de véhicules : Tirs groupés contre Ferhat Aït Ali    L'affaire de l'autoroute Est-Ouest renvoyée à la fin de la session criminelle    Bientôt des marchés de gros des dattes    Pour faire face à une forte demande en eau dans les zones côtières : Des avis d'appel d'offres pour trois stations de dessalement    Exportation des services numériques algériens    Remise de 527 microcrédits pour la création de projets    Début de la période des candidatures pour l'autorité exécutive unifiée    La Centrafrique proclame l'état d'urgence    HRW demande une enquête "rapide et impartiale"    Calme relatif en Tunisie    Un prêtre enlevé mardi retrouvé mort    Nairobi annonce la mise sous contrôle de la deuxième vague d'invasion de criquets pèlerins    Ils ont été condamnés à des peines de 2 à 6 mois : Tadjadit et ses codétenus quittent la prison    L'ESS se reprend, le MCA se relâche, les visiteurs se lâchent !    Décès de l'ex-joueur Mohamed Zaoui    La Tunisie s'impose sur le fil et s'offre une finale contre l'Algérie    Farès retrouve la compétition    Deux joueurs du Zamalek suspendus face au MCA    Zemmamouche, une année sans jouer !    Stratégie retenue pour l'acquisition du vaccin contre la Covid-19 : Les mauvais calculs des autorités    Les syndicats mitigés    Une plateforme pour suivre les travaux de Seaal    Enième engagement pour la livraison des projets de réhabilitation des 5 hôtels du secteur public    Le secteur sur un brasier    Benjamin Stora. Spécialiste de l'histoire contemporaine de l'Algérie : «Il y a une histoire sur laquelle on peut s'appuyer pour trouver du commun»    Le lycée Kerouani de Sétif retrouve son éclat    ...CULTURE EN BREF...    Béjaïa "La perle de la Méditerranée"    Un Salvator Mundi de l'école de Léonard de Vinci retrouvé chez un Napolitain    Le Liban restitue deux icônes religieuses du XVIIIe siècle à la Grèce    Oum Siham, une poétesse engagée pour les bonnes causes, s'en va    CHAN-2021 : La décantation tarde à se faire    Fonds de garantie des crédits FGAR: Accompagnement d'une trentaine de PME en 2020    Gouvernance et Affaires de l'Etat: Le départ de Laagab de la présidence officialisé    El Ançor: Plus de 4 millions DA pour l'assainissement à la plage des Andalouses    L'ENTERREMENT DES VIVANTS    Organisation de la Omra: Près de 500 agences de voyages candidates    LA CRISE ET LES ESPOIRS    Jijel : Amarrage d'un bâtiment français à Djendjen    «En 1981, les Américains ont proposé l'Algérie pour le prix Nobel»    "Ni repentance ni excuses"    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





EPH d'Akbou : Trois services dédiés à la covid-19
Publié dans El Watan le 24 - 11 - 2020

Un service Covid-19, puis deux, puis trois... L'EPH Akloul Ali d'Akbou se remplit à vue d'œil de malades infectés par le virus de la pandémie.
«Nous avons plus de 60 malades hospitalisés, dont une proportion importante admise aux soins intensifs. En l'espace de quelques semaines, le nombre de patients est multiplié par six. Même le nombre de décès est en constante croissance, notamment les sujets âgés et fragilisés par des co-morbidités», confie un membre du staff médical.
Par principe de précaution, indique-t-on, les dépouilles mortelles sont placées dans des cercueils scellés et acheminées sous escorte vers les cimetières. «Ce qui suscite le plus d'inquiétude, c'est la hausse des cas de formes sévères.
A ce rythme, nous risquons de manquer rapidement de lits et d'oxygène. Si des mesures draconiennes ne sont pas prises sans délai, la situation pourrait devenir hors de contrôle», s'alarme un agent paramédical, informant qu'une dizaine d'éléments de l'équipe soignante sont placés en confinement après avoir été testés positifs.
Face à l'explosion des chiffres de malades et à un personnel soignant au bord du burn out, les professionnels de la santé comptent sur un sursaut de conscience de la population pour casser la chaîne de transmission du virus et juguler la propagation de la pandémie. «On ne le dira jamais assez, notre salut est dans le respect strict des mesures barrière», martèle un médecin de l'hôpital.
Advertisements


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.