Législatives du 12 juin : Les délais pour le dépôt des dossiers de candidatures prorogés    Décès de la militante Annie Steiner : Zitouni présente ses condoléances à sa famille    Coronavirus: 189 nouveaux cas, 135 guérisons et 9 décès    Tribunal Sidi M'hamed: Saïd Djabelkhir condamné à 3 ans de prison ferme pour offense à l'Islam    Reprise à la hausse des activités du commerce extérieur    Ligue arabe, ONU, UE et UA réclament «un retrait immédiat» des troupes étrangères    Le fils d'Idriss Déby intronisé président de la République    Le Conseil de sécurité face à ses responsabilités    «Contrainte majeure» pour certains, «normale» pour d'autres    La Super Ligue se déballonne, le foot européen doit recoller les morceaux    Le CRB enfonce le CABBA    La JSK y est presque, l'ESS rate le coche    «10 000 patients sont en attente d'une greffe»    Tajine de kefta aux œufs    Que faire pour réguler le marché ?    La première édition du 2 au 5 juillet 2021 aux Ouacifs    Actuculte    FAF : Zetchi passe la main à Amara    RC Kouba : Six mois de suspension pour Ghalem    ARAMA DE RETOUR, NEGHIZ CONTACTE    Création d'une société ENR mixte Sonatrach/Sonelgaz : Que deviendra le programme solaire des 1000 mégawatts ?    Lancement d'une étude macroéconomique    Incendie au marché de gros des fruits et légumes    Cote d'alerte    Promenade des Sablettes : Campagne de sensibilisation à la sécurité routière    Plus de 600 affaires traitées depuis janvier    La Banque mondiale table sur un baril à 56 dollars en 2021    Grandiose marche nocturne à Akbou    Le lanceur d'alerte Noureddine Tounsi restera en prison    7070 météorites algériennes filent illégalement à l'étranger    "Nous devons entretenir notre mémoire"    Ecoles primaires: Les appels au débrayage se multiplient    Des Algériens parmi eux: 18.000 enfants migrants non accompagnés disparus en Europe    Amnesty International: «Une nette baisse des condamnations à mort en Algérie»    Un fonds de 7,55 millions d'euros pour les migrants    768 Logements sociaux électrifiés    Des milliers de travailleurs investissent la rue    La nécessaire coordination    Le challenge de deux présidents    15 quintaux de kif marocain saisis    «Possibilité non négligeable» d'une victoire de l'extrême droite    Brèves    La sanglante guerre d'usure des Houthis    L'Algérie ne tombera pas    Les islamistes rêvent de victoire    L'art comme oeuvre marchande    Promouvoir la diversité linguistique amazighe    «Les centres d'archives sont une vitrine»    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Huile d'olive. concours international de Dubaï ; Un producteur algérien de Djelfa lauréat
Publié dans El Watan le 28 - 02 - 2021

Un producteur algérien d'huile d'olive de Aïn Ouessara (wilaya de Djelfa) vient de remporter le premier Prix du concours consacré à l'huile d'olive «extra vierge», de récolte précoce, du concours international de Dubaï Olive Oil Competition (DOOC).
L'oléiculteur, Hakim Alileche, a remporté le premier prix, parmi plus de 360 participants à ce concours, venant des différents pays, notamment d'Espagne, de Grèce, d'Italie et de Tunisie, qui sont les premiers producteurs au monde de l'huile d'olive. Les huiles ont été analysées par un premier jury composé d'experts basés à Dubaï. Une autre analyse a été effectuée par un jury composé d'experts internationaux (italiens, japonais, français et brésiliens).
Les lauréats se voient offrir la possibilité de commercialiser leur produit sur les sites internet des organisateurs du concours, mais aussi sur un réseau de boutiques de luxe à travers le monde. Dans une déclaration à l'APS, ce producteur, originaire de Tizi Ouzou, dont les vergers sont situés dans la région de Benhar à Aïn Ouessara, a précisé qu'il tenait son exploitation exclusivement en culture biologique. D'ailleurs, il a soumis son produit à la certification auprès d'un organisme mondial basé en Allemagne.
L'oléiculteur de Aïn Oussara possède un verger de 40 ha comptant 15 000 oliviers, dont 9000 sont en production avec une irrigation en réseau goûte-à-goûte. En 2020, le verger a produit 20 000 litres pour une année que l'agriculteur considère comme «difficile» en termes de rendement. M. Alileche a expliqué que pour l'obtention de son huile, les olives sont triturées le jour-même de la cueillette au sein du verger grâce à un moulin acquis de Toscane, en Italie.
Cueillette à la main
La cueillette s'effectue à la main, nécessitant une main- d'œuvre saisonnière d'une soixantaine de personnes, «même si la main-d'œuvre se fait rare». «La trituration le jour-même permet aux olives de ne pas s'oxyder. Les taux de peroxyde est d'environ 3% alors que l'organisme international d'oléiculture pour l'huile extra vierge le limite à un maximum de 20%. Cette distinction permet de montrer une fois de plus que le produit algérien n'a rien à envier aux produits d'autres pays méditerranéens producteurs d'huile d'olive», estime M. Alileche. Cependant, l'oléiculteur regrette la persistance de lourdeurs bureaucratiques concernant plusieurs volets de son activité agricole. De plus, la problématique d'acquisition de bouteilles en verre pour l'huile d'olive demeure, dit-il, problématique «dans la mesure où les producteurs de bouteilles en verre sont rares en Algérie, nous obligeant parfois à nous tourner vers leur importation de Tunisie».
Concernant son ambition d'exporter, le producteur affirme avoir reçu l'intérêt de clients en France, en Russie, du Sultanat d'Oman mais aussi du Canada, du Japon, et des Etats-Unis pour la saison prochaine. La récolte des olives pour la production d'huile «extra vierge» de récolte précoce s'effectue au mois d'octobre. «A travers notre production, nous visons un marché de luxe. Au niveau du marché premium, le litre peut être cédé à 120 euros. Nous concernant, nous commercialisons notre huile à des distributeurs pour 7 à 8 euros/litre qui le cède à plus de 20 euros/litre en Europe», souligne-t-il.
Advertisements


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.