Le Président Tebboune reçoit les lettres de créance de deux nouveaux ambassadeurs    Levée des réserves sur le navire Tinziren bloqué en Espagne    L'approche globale de l'Algérie    Le Front marocain de soutien à la Palestine prépare un plan d'action contre la normalisation    Sahara occidental: "L'UE ne doit plus se laisser faire chanter par le Maroc"    Armée sahraouie : de nouvelles attaques contre les positions de l'occupant marocain    Poursuivre l'opération d'assainissement du foncier agricole et de récupération des surfaces non exploitées    La formation des journalistes des organes de presse, une "nécessité impérieuse"    Tayeb Zitouni appelle à la contribution de la construction d'une économie forte    Incendie à la raffinerie de Skikda : une enquête diligentée pour identifier les causes    Pétrole: l'OPEP+ adoptera le choix approprié qui consacrera le principe de prudence    Materazzi répond à la provocation d'Ibrahimovic    «La réforme du professionnalisme vise à élever le niveau du football algérien»    Un Pass sanitaire pour les voyageurs par bateau    Chutes des premières neiges sur les cimes de Chréa    SIDA: les efforts de l'Algérie dans la prise en charge des malades salués    Accompagnement psychologique et insertion sociale des sans-abris    La 8e édition en décembre à Mostaganem    Skikda: décès d'une victime de l'incendie de la raffinerie de pétrole    Le poids potentiel de la diaspora algérienne dans l'élection présidentielle française 2022    Chlef : Le nouveau parc industriel prêt à accueillir les investisseurs    Intempéries : Eboulements rocheux sur les routes à Mostaganem et à Ténès    Le jeu des alliances a bien commencé    Coupe Arabe : Une entrée en matière réussie pour les Verts face au Soudan    Grosses manœuvres contre l'Algérie    Les engagements du ministre de la Poste et des Télécommunications    Le FLN conserve son leadership, percée des indépendants    Le Collectif des Algériens établis en France presse l'ONU à agir    Lionel Messi couronné une 7e fois    Mahrez négocie sa prolongation    Et Kouffi envoya la JSK au paradis !    Semaine du court métrage    Quatre projets de loi en préparation    L'agence Cnas d'Alger ouverte les samedis    JSK- Royal Leopards reporté en raison de la pandémie    "Nous serons prêts pour les JM-2022 !"    Une quarantaine de périmètres agricoles raccordés au réseau d'électrification    La grève nationale cyclique maintenue    La mairie d'Oran change de couleur    La médiation internationale met la pression    Une exposition à Paris, célébrant Mohammed Dib    En rang serré    Adrar: Un écrivain autrichien au lycée Moulay Touhami Ghitaoui    Vers la révision des textes juridiques    Les indépendants exigent une enquête    Jbaliqs ouadjmatou en concert    Carte blanche à Islem Gueroui    Quand Annaba s'associe avec Oman    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Commune de Cheurfa (Annaba) : Un réseau d'eaux usées au milieu de terres agricoles
Publié dans El Watan le 14 - 03 - 2021

C'est une véritable catastrophe environnementale qu'on constate, actuellement, à la commune de cheurfa, daïra de Aïn El Berda, wilaya de Annaba.
Dépendant d'un projet de constructions à caractère rurale, un réseau d'assainissement a causé des dégâts sur la propriété privée agricole de la famille Ahcène Djaballah de la commune de Cheurfa. Selon la famille victime de cette situation, actes et plans à l'appui : «Le réseau en question n'a pas les autorisations qui s'imposent dans ce cas de figure puisqu'il n'a pas une logique de passage.
Fosse septique
Pour preuve, il finit dans une fosse septique de rejet des eaux usées, déversant sur notre propriété privée agricole, à côté d'un bassin d'eau et de plusieurs puits.» Mieux, abonde la même source : «Le réseau n'était pas censé être raccordé aux habitations tant que les travaux ne sont pas encore achevés. Finalement, il a été accolé aux constructions habitées et la catastrophe qui devait arriver arriva, avec comme corrélations, débordement des eaux usées sur les terrains agricoles, pollution de la nappe phréatique, écoulement dans la chaâba qui se dirige vers le village et, pis encore, le lac Fezzara.»
Qui est responsable de cette situation portant une atteinte flagrante à l'environnement ? Pour situer les responsabilités, nous avons tenté à plusieurs reprises de contacter le président de l'Assemblée populaire de la commune de Cheurfa, en vain. Il ne répond pas au téléphone ni aux messages. Selon les victimes, «les services de l'environnement et agricoles ont constaté cette atteinte. Mais l'APC rejette la faute sur les services de la direction des travaux publics, tel que mentionné dans les documents transmis aux différents services et directions».
En l'absence d'une solution à ce problème environnemental, la famillea Ahcène Djaballah en appelle au wali à l'effet d'intervenir pour mettre fin à cette catastrophe qui touche aussi à la santé des populations, à l'économie nationale et au droit de propriété. «L'APC se défend en parlant d'un projet sectoriel et de soucis techniques, alors que la route communale a la pente nécessaire, tout en évitant les terres agricoles», conclut la même source.
Advertisements


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.