Metz : Boulaya fait son retour face au PSG    300 milliards de dinars en deux ans    La mise au net de Amar Belani à l'ambassadeur du Maroc    L'ONU très inquiète des expulsions d'Haïtiens par Washington    Une demi-victoire pour Trudeau, réélu mais toujours minoritaire    Quelles prérogatives pour les élus ?    Niger-Algérie à Niamey à 17h    Séminaire pour les arbitres d'élite    15 joueurs déjà engagés    NAÂMA, MOSTAGANEM, RELIZANE , EL-TARF , JIJEL    Un pas vers l'école numérique    1 mort et 14 blessés    Hatab Sarajevo traduit en anglais    Focus sur le cinéma espagnol contemporain    La crédibilité se gagne sur le terrain, pas dans les communiqués de condoléances !    La justice se saisit du dossier    Mustapha Bendjama de nouveau devant la justice d'Annaba    "Le remaniement de l'effectif de la JSK peut être un avantage pour les FAR"    Un stage en Tunisie pour préparer l'Asec Mimosa    Un sénateur du FFS exige la libération des détenus politiques    Tentative de putsch avortée au Soudan    Le Parlement vote une motion de censure contre le gouvernement    Inondations et villes bloquées    La forêt, un gisement inexploité    Saïed maintient les mesures d'exception    Les prix poursuivent leur hausse    877 employeurs concernés à M'sila    Rencontre avec Saïd Boutadjine autour de l'oeuvre katébienne    «Un centre de recherche dédié à la science et à la technologie en projet»    Tipaza: L'autoroute Bou Ismaïl-Zeralda fermée à cause de la pluie    Suppression des pénalités de retard des cotisations à la CASNOS    Où sont passés les indépendants ?    Le SNAPO met en garde: Réticence des citoyens à se faire vacciner     Tebboune reçoit un appel téléphonique de Macron    Quel avenir pour les entreprises publiques ?    Quelle solution outre que la révision des salaires ?    Koeman tire sur ses joueurs    Des dépotoirs à ciel ouvert    Tebboune tient son engagement    Le gouvernement impulse une nouvelle dynamique    Le retour du FFS    Des partis politiques à la traine    un conseil national du tourisme?    Intense activité pour Lamamra à New York    L'événement est reporté pour le 2 octobre    Appel à candidatures    Ces chanteuses kabyles qui ont bravé les tabous    Le FFS appelle à renforcer les prérogatives des élus locaux    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Des initiatives pour renouer avec les rendez-vous culturels
APRÈS LA REUSSITE DU PRINTEMPS THEÂTRAL À CONSTANTINE
Publié dans El Watan le 10 - 04 - 2021

Malgré sa préparation en un temps très court, le printemps théâtral de Constantine a été une véritable réussite. C'est le moins qu'on puisse dire de cet événement, organisé du 27 mars au 3 avril, et qui a réussi à provoquer le déclic tant attendu.
Le comité des activités culturelles de l'APC de Constantine, et grâce au soutien des autorités de la wilaya a pu relever le défi, dans la préparation d'une imposante mosaïque culturelle seulement en un mois avant son ouverture.
Malheureusement, ce printemps boucle sa neuvième édition, au moment où le public commençait à se réconcilier avec le théâtre, qui a réussi à répondre à ses aspirations. «Nous ne pouvons pas présenter un bilan de l'événement maintenant. Seulement après la cérémonie de la clôture, nous allons recueillir les rapports des participants, des artistes, on fera un état des lieux, pour organiser prochainement une conférence de presse pour présenter le bilan», a déclaré Hakim Dekkar, président du comité des activités culturelles, lors d'une conférence de presse animée le 3 avril à l'hôtel Novotel.
Et de poursuivre que la première évaluation des activités a été déjà prononcée par l'engouement exceptionnel du public. Le réalisateur Ali Aïssaoui a précisé que le public réclamait ce genre de pièces théâtrales, qui ont connu une stagnation à un moment donné. «La réussite de ce bouquet d'activités revient à l'implication entière des artistes, tout en essayant d'être simple et direct dans la manière de cibler les aspirations du public», a-t-il ajouté. M. Aïssaoui a souligné qu'il est encore tôt pour établir un bilan, qui va servir de support pour l'organisation des événements prochains.
Vers la relance du Panorama du cinéma
Ce bilan, selon les conférenciers, sera transmis aux autorités locales et dans l'espoir d'avoir leur soutien afin d'organiser la 10e édition du printemps théâtral.
En réponse aux questions des journalistes sur les espaces historiques de la ville qui peuvent être exploités pour la diversification des activités culturelles, Hakim Dekkar a répondu : «Nous avons proposé de récupérer quelques espaces, certains en plein air, à l'instar du Monument aux morts, et autres infrastructures fermées. De grands écrivains universels, tel Guy De Maupassant, qui a visité la ville de Constantine, étaient subjugués par la beauté des lieux.
Donc, créer un environnement culturel est très important pour nous, et entre dans les espérances ainsi que les visées envisagées du comité. Cela va permettre de diversifier les activités. Mais ce n'est pas si facile.» Et de poursuivre que le comité est en train de cogiter sérieusement sur l'exploitation de ces espaces, afin de les ouvrir aux troupes et autres groupes artistiques.
Pour revenir au printemps théâtral, Ali Aïssaoui estime que l'objectif de créer un événement aéré a été plus au moins atteint, par les visites touristiques guidées dans la ville, les rencontres et les débats organisés dans la salle de conférences du TRC et les spectacles. M. Aïssaoui a promis de nouvelles surprises prochainement et que la prochaine édition pourrait avoir un cachet maghrébin. Les conférenciers ont également annoncé qu'ils sont en train de réfléchir pour relancer le Panorama du cinéma de Constantine, surtout avec la prochaine ouverture de la cinémathèque d'An-Nasr, en préparant des bases solides pour assurer la qualité et préserver la continuité de l'événement.
Ce dernier, pour l'histoire demeure encore méconnu par les jeunes générations, alors qu'il avait fait la fierté de la ville dans les années 1980, par l'organisation de journées durant lesquelles les amoureux du 7e art étaient gavés de projections de film de haute qualité en présence des réalisateurs et des personnalités connues à l'échelle mondiale, dont le défunt Youssef Chahine et autres. Des souvenirs qui resteront à jamais gravés dans l'histoire de la ville du Vieux rocher.
Advertisements


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.