Aïd el-Fitr: le respect par les commerçants du programme de permanence salué    Aïd El-Fitr: Belhimer adresse ses vœux au personnel du secteur    L'Armée sahraouie mène de nouvelles attaques contre les positions de l'occupant marocain    Un intérêt de Lyon pour Ghezzal ? L'intéressé répond    Liverpool : Mané refuse de serrer la main de Klopp (Vidéo)    Juventus : Ronaldo donne un indice sur son avenir    Fédération internationale de rugby: l'Algérie obtient le statut de membre permanent    Sahara occidental: des organisations internationales condamnent la campagne répressive marocaines    Coronavirus : 207 nouveaux cas, 146 guérisons et 5 décès    Paiement électronique: le nombre des TPE a évolué de 30% au 1er trimestre 2021    Jouets contrefaits: nécessité de la mise en place d'"un laboratoire de contrôle"    Aïd El-Fitr : 13ème édition de l'opération "un jouet, un enfant, un sourire" récolte des cadeaux    Traidia et Boukhelala parmi les jurys du Festival international du cinéma de La Haye    Finances: nécessité d'accélérer la cadence de numérisation du secteur    Djerad félicite la Oumma Islamique à l'occasion de l'Aid El Fitr    Le Président Tebboune félicite l'ANP, les corps sécuritaire et médical à l'occasion de la fête de l'Aid El Fitr    Le Premier ministre accomplit la prière d`Aïd El-Fitr à la Grande mosquée d`Alger    Armée sahraouie : de nouvelles attaques contre les positions de l'occupant marocain    Proche-Orient : La résistance palestinienne frappe Tel Aviv    ElQods vaincra !    NON AU SIMULACRE ELECTORAL DU 12 JUIN PROCHAIN !    Foot/ Ligue des champions : le CRB et le MCA pour prendre option à domicile    Maturité et montée en gamme    Abdelhamid Dbeibah sous pression    Khawa-khawa, benti-oulidi !    Eulmi et Tahkout définitivement condamnés    Le ministère du Commerce part en guerre contre la spéculation et le monopole    La couronne    Un Aïd sans restrictions    Le flou persiste    Création de l'orchestre philarmonique Bouna    En quoi l'ennemi n'est absolument pas commun !    Voiture électrique, un "levier du chômage" ?    Les fellahs victimes de dégâts des dernières crues seront indemnisés    Rebiaï suspendu quatre matches    Les syndicats exigent des mesures urgentes    Vers l'ouverture d'un laboratoire pour détecter les nouvelles souches    La désignation de Houasnia fait polémique    Dépréciation du dinar et poussées inflationnistes    La lutte se poursuivra jusqu'à l'indépendance    Des enfants trisomiques stars de la sitcom "Omar séchoir"    Aux frontières du monde réel et du virtuel    Pour transférer leurs dossiers vers le Social: Les désistements des souscripteurs AADL après le 1er décembre 2020, refusés    Le Cnese en phase de propositions    Réactions mitigées des partis politiques    Au royaume de l'horlogerie    Du rap pour exister!    Des cours de danses traditionnelles    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





7070 météorites algériennes filent illégalement à l'étranger
UN TRAFIC D'UN GENRE PARTICULIER
Publié dans El Watan le 22 - 04 - 2021

Un caillou d'une quarantaine de kilogrammes venu de l'espace est tombé en mai 2020 près de Bir Ben Takoul, au sud-ouest d'Adrar, dans la mer de sable de l'Erg Chech.
Ce qui n'aurait pu être qu'une météorite comme les 65 000 de ses semblables répertoriées s'est avérée, avec ses 5678 milliards d'années d'âge, être la plus vieille découverte à ce jour. Un témoin de la naissance de notre système solaire, un bout de magma en fusion d'une protoplanète. Avec ce record, elle est entrée dans le Guinness Awards, le livre des records.
Des météorites, il y en a des tas qui tombent dans le Sahara algérien, l'un des endroits de la planète où on trouve en grand nombre. Elles sont recherchées par des ramasseurs, nationaux ou étrangers, appartenant à des réseaux de trafiquants qui ont leur place tournante dans la ville d'Erfoud, dans le centre-est du Maroc. C'est là que la plus ancienne météorite de l'Erg Chech, baptisée EC 002, a été achetée en juillet 2020.
Elles sont ensuite achetées par des collectionneurs qui les font analyser et répertorier auprès d'une association internationale pour établir leur valeur par des scientifiques qui n'en n'acquirent qu'une infime partie. Il existe donc un marché des météorites qui a donné naissance à ce trafic international qui pille le désert entre Adrar et Tamanrasset.
Le Pr Djelloul Belhaï estime, pour sa part, que ce serait ainsi 3500 météorites qui seraient tombées dans le Sahara algérien, dont seulement 800 sont répertoriées comme algériennes. Le spécialiste que nous avons interviewé et pour l'ouverture d'un Centre ou Muséum qui sera chargé de récupérer, d'étudier et de les conserver.

Par Slim Sadki
[email protected]
Advertisements


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.