5 aliments anti-inflammatoires qu'il faut consommer    Besiktas : Rachid Ghezzal passeur décisif face à Adana Demirspor (Vidéo)    Liga : Falcao décisif avec l'Athletic Bilbao (Vidéo)    Suppression des pénalités de retard des cotisations à la CASNOS    Tebboune reçoit un appel téléphonique de Macron    Amar Belani dénonce les «mensonges» de l'ambassadeur du Maroc à Genève    Où sont passés les indépendants ?    Le SNAPO met en garde: Réticence des citoyens à se faire vacciner     Quel avenir pour les entreprises publiques ?    MC Oran: L'ère Aït Djdoudi commence    Tipaza: L'autoroute Bou Ismaïl-Zeralda fermée à cause de la pluie    UNE ORGANISATION MONDIALE VIRTUELLE    Santé: Les dépenses de soins jugées trop élevées    Intense activité pour Lamamra à New York    Biden et Xi livrent leur vision à l'ONU    Le Parlement accorde sa confiance au nouveau gouvernement    16 décès et 182 nouveaux cas    Des partis politiques à la traine    Les promesses d'un conclave    un conseil national du tourisme?    Les fondements d'un nouveau mode économique loin de la rente pétrolière    Koeman tire sur ses joueurs    Coup de pression de la justice espagnole    Pochettino s'est expliqué avec Messi    Quelle solution outre que la révision des salaires ?    Le retour du FFS    Un scrutin plus coloré    220.000 élèves au rendez-vous    Tebboune tient son engagement    Les paradoxes d'une rentrée    Des tablettes à l'école pour alléger les cartables    Inondations et routes bloquées    Parution de la version anglaise    L'événement est reporté pour le 2 octobre    Les Nuits du théâtre    Des opposants à Baâdji convoqués par la police    En quête d'une stratégie industrielle    Wagner brouille les cartes au Mali    Le Chabab retrouve l'ASEC Mimosa au prochain tour    L'opposition crie à la fraude    L'Algérie attend toujours le retour de Baba Merzoug    "L'école algérienne est tournée vers le passé"    Le FFS appelle à renforcer les prérogatives des élus locaux    La Semaine de l'Indonésie 2021 s'est ouverte à Alger    Paris-Berlin Appel à candidature    Justice: Le procès de l'ancienne ministre Houda Feraoun reporté    Les dessous de la corbeille    La saga islamiste tire à sa fin    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Comment jouer avec la vie
Publié dans El Watan le 05 - 08 - 2021

1,7% de la population vaccinée, on doit admettre que c'est très peu, même si c'est une bonne nouvelle, selon les directives de la Centrale, puisque c'est mieux que zéro. Mais 1,7% ? L'explication est simple, les Algériens hésitent à se faire vacciner et dès qu'ils tombent malades vont pleurer dans les hôpitaux gérés avec leurs impôts pour un peu d'oxygène.
C'est donc de leur faute, mais le gouvernement, le Président et le chef d'état-major, le chef de daïra et le FLN parlent au moins trois fois par semaine de complot dirigé contre le pays, comment en vouloir à la population complotiste qui se méfie des vaccins qui viennent justement de l'étranger ? Cette insoluble équation n'a qu'une solution au dernier degré : la mort ; le virus est un complot mondial, son vaccin est son deuxième volet, ne pas se faire vacciner est un acte de résistance qui doit se terminer par un troisième volet héroïque basé sur les valeurs de Novembre, mourir est un acte de refus de l'impérialisme pharmaceutique.
Reprenons le complot, la courbe des morts suit étrangement en parallèle la courbe des vaccinations et le professeur Montagnier, célèbre virologue, affirme que ce sont les vaccins qui créent les variants par mutation du virus qui n'a qu'une obsession stupide en tête, même s'il n'a pas de tête, survivre, le vacciné restant contagieux sans que personne lui demande de test PCR, contrairement au non-vacciné qui peut prouver qu'il est négatif, le vacciné devenant alors le plus dangereux, circulant partout sans contrôle. Mais la question n'est pas là, dans 1 ou 2 ans, si les vaccinés meurent d'un cancer, deviennent stériles et se mettent à parler comme Kamel Rezig ou ressembler à Naïma Salhi, ceux qui ne se sont pas fait vacciner auront eu raison.
Sauf qu'on n'est pas dans 1 ou 2 ans et le temps ne s'arrête pas, à cause de sa structure linéaire. Il faut décider maintenant, vite. Que faire ? Un stock d'oxygène, attraper le virus, paracétamol, espérer ne pas mourir. On sera vaccinés sans avoir été vaccinés. Du poker.
Advertisements


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.