Le Bouclier de l'UNOA décerné au Président de la République    Le secteur de la communication œuvre à améliorer la communication institutionnelle    Les pouvoirs publics s'emploient à créer un climat attractif pour l'investissement empreint de confiance    Agressions sionistes à Jénine : session à huis clos au Conseil de sécurité de l'ONU    L'Algérie condamne le massacre commis par l'armée d'occupation sioniste dans le camp de Jénine    CHAN-2022 (1/4 de finales) : "Il faut être fort pour battre le Ghana"    CHAN-2022 (Quarts de finale) - Algérie - Côte d'Ivoire (1-0) : Les Verts au bout du suspens    Des pluies orageuses et chutes de grêle sur le Nord du pays jusqu'à samedi    Décès du moudjahid Zerdoumi Salah: M. Rebiga présente ses condoléances    Grève des services d'assistance à l'aéroport de Milan: le vol d'Air Algérie pourrait connaitre des perturbations vendredi    CHAN 2022/quarts de finale: Sénégal- Mauritanie: "Nous sommes déterminés à gagner"    Beni-Abbes: Merad rencontre des représentants de la société civile    El Tarf: première tranche de plus de 3 milliards DA allouée à la réalisation de 45 opérations de développement    Des cartes prépayées pour acquérir les produits Naftal en mars prochain    Biskra: Belmehdi présente ses condoléances à la famille du défunt Cheikh Abdelkader Othmani    Le Chœur de l'établissement Arts et Culture chante l'Afrique    Lila Borsali présente à Alger son spectacle "La conférence des oiseaux"    Ce cancer financier qui mine l'Algérie    Maroc: appel de soutien et de solidarité pour la libération des prisonniers politiques et des journalistes    Le revers et ses travers !    Diplomatie: Intenses activités pour régler la crise libyenne    Ils seront installés par la Sonelgaz: Des détecteurs de monoxyde de carbone gratuits pour les ménages    Projet de loi sur les stupéfiants et les psychotropes: Le SNAPO se réjouit de l'aboutissement du dossier    Trois individus arrêtés pour vol de bijoux    Tlemcen: Des réaménagements pour le futur pôle urbain    Culture et savoir-vivre    Initiatives et audaces ! Le mot d'ordre du Président aux walis    Demain à 17h00: Algérie-Côte d'Ivoire: Les Verts pour un billet au carré d'as    Demain à 20h00: Sénégal-Mauritanie: Une affiche alléchante    Moi, Roberte Thuveny et le rêve algérien de mon père    DE L'ESPRIT TRIBAL    Conseil des ministres: Trafic des psychotropes et asphyxie au monoxyde de carbone au menu    Pure idiotie    Maroc-Israël: Les manœuvres et le chantage de Rabat    Tlemcen: Le tribunal de commerce spécialisé et son président installés    Algérie, France et l'atout de savoir s'écouter    A toutes fins utiles    L'Algérie affrontera la Côte d'Ivoire en quarts de finale    Trafic difficile sur plusieurs axes routiers    Mise en garde de la Protection civile et du ministère de la Santé    Comment comprendre et faire comprendre le football    Le Général d'Armée Chanegriha en visite officielle en France    Le Président Tebboune réserve un accueil solennel à la présidente du Conseil des ministres italien    Le Burkina Faso demande le départ des troupes françaises dans un délai d'un mois    Une ONG marocaine salue l'adoption d'une résolution sur la liberté de la presse au royaume    Ouargla Pour le développement    Fatima-Zohra Hadj Ahmed expose ses photographies de La Casbah    Visite des monuments et sites archéologiques d'Annaba    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Les Syriens d'Algérie croient en la victoire
Un rassemblement de solidarité avec la révolution syrienne
Publié dans El Watan le 10 - 09 - 2011

A pleine gorge et loin de leur pays meurtri, les Syriens d'Algérie, appuyés par la Coordination algérienne de soutien à la révolution syrienne, ont dénoncé fermement les massacres du régime de Bachar Al Assad contre les populations civiles qui réclament, depuis six mois, un changement démocratique.
Pour le quatrième vendredi consécutif, la communauté syrienne, établie en Algérie, a tenu un rassemblement de solidarité, hier, devant le siège de l'ambassade syrienne à Alger, en solidarité avec les Syriens en lutte contre la dictature. Drapeaux syrien et algérien flottant et scandant : «Le peuple veut faire chuter le régime», «Notre révolution est pour la liberté», «Pas de dialogue, pas de réformes avec Al Assad l'assassin» et «Le bruit des chars ne nous fait pas peur», les protestataires se disent convaincus du triomphe de leur révolution. L'ancien ministre de la Communication, Abdelaziz Rahab, est venu apporter son soutien aux Syriens. «Il faut soutenir tous ces mouvements démocratiques dans le monde arabe», prône-t-il Les slogans scandés dans toutes les villes syriennes sont repris en chœur dans le rassemblement. «Nous sommes meurtris de voir notre peuple se faire massacrer par le régime de Bachar. C'est extrêmement dur de vivre ces moments tragiques loin des nôtres, mais le peuple aura raison de lui», a témoigné une Syrienne.
La colère et l'indignation se lisent sur les visages de ces femmes, enfants et hommes, qui rêvent de voir leur pays retrouver sa dignité et sa liberté. Cependant, ils se disent heureux que le peuple se soulève comme un seul homme pour briser les chaînes de l'arbitraire. Mégaphone à la main, Houda M., Syrienne et animatrice du rassemblement, scande très fort : «Le peuple veut être libre. Bachar, l'assassin, l'ennemi de l'humanité, dégage !» et lance un appel aux peuples arabes leur demandant «d'exprimer leur solidarité avec le peuple syrien qui fait face héroïquement aux balles assassines du régime de Bachar». De son côté, le porte-parole de la Coordination algérienne de soutien à la révolution syrienne, Abdelaziz Hariti, est sûr de la victoire du peuple contre la tyrannie. «Nous disons au régime syrien qu'il n'a devant lui que la satisfaction des revendications du peuple syrien, parce que sa révolution va continuer et à la fin elle vaincra», a-t-il clamé.
Le docteur Michel Sattouf est convaincu de la victoire «malgré la répression féroce du régime». «L'imprévisible domine, mais il est impossible de revenir en arrière. Une grossesse qui arrive à six mois est viable», estime-t-il, en faisant allusion au Six de la révolution. «Al Assad est animé par deux complexes, l'excès de force et le mauvais calcul politique, c'est un président immature. Alors que le peuple est animé d'une détermination inébranlable. Dans cette équation, la victoire sera sans aucun doute de notre côté», estime Sattouf.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.