Le pacte de l'alternative démocratique s'organise    Le Président préside un Conseil des ministres    Baptême de feu international pour Tebboune    Les Verts pour terminer premiers    70 % des cas subissent une amputation    Une centaine de harraga ont pris le large vers l'Italie !    Vers l'interdiction du téléphone portable dans les écoles algériennes !    Conférence internationale sur la Libye: arrivée du président Tebboune à Berlin    A-t-on les moyens de bâtir une Algérie nouvelle et forte ?    MONOXYDE DE CARBONE : 30 morts depuis début janvier    Ould Abbès plaide la folie    Vers un mouvement dans le corps des walis ?    GRANDE MOSQUEE DE PARIS : Le nouveau recteur n'est pas candidat au CFCM    Air Algérie menacée par des compagnies françaises !    ARCHIVES NATIONALES : Colloque national sur la procédure de communication    L'ancien journaliste de l'APS, Abdelkrim Hamada, inhumé au cimetière d'El-Kettar    Hand-CAN 2020 (2e j): six pays dont l'Algérie passent à la seconde phase    La troupe de danse de Chengdu (Chine) séduit le public de l'Opéra d'Alger    Ligue1 (mise à jour): l'USMA pour confirmer à Chlef, duel de mal classés à Magra    Almas négocie avec Taoussi    L'Algérie se qualifie dans la douleur !    Yaïche tire la sonnette d'alarme    Les explications sur le cas Belkaroui    Début du procès de Donald Trump au Sénat    Washington et Pékin ont encore beaucoup à faire pour «soigner leurs fractures»    L'interdiction pour les citoyens de travailler au Koweït réimposée    FFS : la réconciliation compromise ?    Séminaire de formation médicale continue sur le cancer du sein    Large vague d'indignation    Le Président Tebboune préside une réunion du Conseil des ministres    Réaménagement du calendrier des éliminatoires    Conférence de Mohamed Arezki sur le patrimoine algérien    ...sortir ...sortir ...sortir ...    48e vendredi du mouvement populaire : «Non à l'état policier !»    Plusieurs dizaines de détenus en prison et sans procès : Quelles sont les arrière-pensées des autorités ?    La cotation du Sahara Blend algérien perd près de 7 dollars    Difficultés financières de l'Eniem : Les discussions avec le CPE «sur la bonne voie»    Chlef, Mostaganem: 33 harraga interceptés, des passeurs arrêtés    El-Bayadh: Plus de 2 quintaux de viande blanche saisis    Constantine: 11 personnes, dont des cadres de la BNA, arrêtées    Transport maritime: Un navire de la CNAN bloqué au port d'Anvers pour créance impayée    La guerre des «boutons»    Tebboune recevra mardi des responsables de médias publics et privés    Fichier des demandeurs de logements : une nouvelle application électronique    Le Président Ghali annonce la composition du nouveau gouvernement de la RASD    Découverte d'une sépulture et d'objets en poterie    L'écrivain et traducteur Abderrahmane Meziane n'est plus    Souk-Ahras accueille la première édition    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Les Syriens d'Algérie croient en la victoire
Un rassemblement de solidarité avec la révolution syrienne
Publié dans El Watan le 10 - 09 - 2011

A pleine gorge et loin de leur pays meurtri, les Syriens d'Algérie, appuyés par la Coordination algérienne de soutien à la révolution syrienne, ont dénoncé fermement les massacres du régime de Bachar Al Assad contre les populations civiles qui réclament, depuis six mois, un changement démocratique.
Pour le quatrième vendredi consécutif, la communauté syrienne, établie en Algérie, a tenu un rassemblement de solidarité, hier, devant le siège de l'ambassade syrienne à Alger, en solidarité avec les Syriens en lutte contre la dictature. Drapeaux syrien et algérien flottant et scandant : «Le peuple veut faire chuter le régime», «Notre révolution est pour la liberté», «Pas de dialogue, pas de réformes avec Al Assad l'assassin» et «Le bruit des chars ne nous fait pas peur», les protestataires se disent convaincus du triomphe de leur révolution. L'ancien ministre de la Communication, Abdelaziz Rahab, est venu apporter son soutien aux Syriens. «Il faut soutenir tous ces mouvements démocratiques dans le monde arabe», prône-t-il Les slogans scandés dans toutes les villes syriennes sont repris en chœur dans le rassemblement. «Nous sommes meurtris de voir notre peuple se faire massacrer par le régime de Bachar. C'est extrêmement dur de vivre ces moments tragiques loin des nôtres, mais le peuple aura raison de lui», a témoigné une Syrienne.
La colère et l'indignation se lisent sur les visages de ces femmes, enfants et hommes, qui rêvent de voir leur pays retrouver sa dignité et sa liberté. Cependant, ils se disent heureux que le peuple se soulève comme un seul homme pour briser les chaînes de l'arbitraire. Mégaphone à la main, Houda M., Syrienne et animatrice du rassemblement, scande très fort : «Le peuple veut être libre. Bachar, l'assassin, l'ennemi de l'humanité, dégage !» et lance un appel aux peuples arabes leur demandant «d'exprimer leur solidarité avec le peuple syrien qui fait face héroïquement aux balles assassines du régime de Bachar». De son côté, le porte-parole de la Coordination algérienne de soutien à la révolution syrienne, Abdelaziz Hariti, est sûr de la victoire du peuple contre la tyrannie. «Nous disons au régime syrien qu'il n'a devant lui que la satisfaction des revendications du peuple syrien, parce que sa révolution va continuer et à la fin elle vaincra», a-t-il clamé.
Le docteur Michel Sattouf est convaincu de la victoire «malgré la répression féroce du régime». «L'imprévisible domine, mais il est impossible de revenir en arrière. Une grossesse qui arrive à six mois est viable», estime-t-il, en faisant allusion au Six de la révolution. «Al Assad est animé par deux complexes, l'excès de force et le mauvais calcul politique, c'est un président immature. Alors que le peuple est animé d'une détermination inébranlable. Dans cette équation, la victoire sera sans aucun doute de notre côté», estime Sattouf.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.