Explosions de Beyrouth : des messages de soutien et propositions d'aides au Liban    Covid-19 : prolongement du confinement partiel à El-Kala dans la wilaya d'El-Tarf    L'eau, le feu, l'argent et les enquêtes    Mutualisation des compétences et passage de témoin    Niveau «yet'karkar» !    Lancement officiel de la commercialisation de produits de finance islamique    Pas d'Algériens parmi les victimes des explosions survenues à Beyrouth    Le nouveau SUV Enyaq iV se dévoile    Un SUV pour les pays émergents    Premiers essais de Vision-S    Sit-in des supporters pour réclamer la 2e place au classement    Réunion du bureau fédéral lundi prochain    Manchester United et l'Inter : objectif «Final 8»    Gouasmia, nouveau commandant de la gendarmerie    Un pays à déconfiner    3 649,5 hectares du massif forestier et arbres fruitiers partis en fumée    Les modalités restent à fixer    2 employés morts dans l'effondrement partiel d'un tunnel minier à Chaâba-el-Hamra    Black is King, le film de Beyoncé célébré, mais aussi critiqué    La pandémie joue les trouble-fêtes    Controverse sur la «grande Albanie» : Dua Lipa dit avoir été mal comprise    La famille Bouchaoui sans acte de propriété    Infantino "respectera toute décision" de la commission d'éthique    "Des mesures inadaptées", selon le Game    L'ex-roi d'Espagne Juan Carlos serait en République dominicaine    17 morts dans des inondations dans le Nord    Charbel Wehbé, nouveau ministre des Affaires étrangères    Les walis sommés de transmettre les registres de doléances à la Présidence    "La pandémie exige de repenser l'acte pédagogique"    La crise des déchets persiste à Constantine    L'aide humanitaire ne suffit pas    Signature de conventions de partenariat    La fille des Aurès    L'infrangible lien...    Se reconstruire après la tragédie    "Aucun échec n'est une mort définitive"    Karim Younes se livre    Histoire. Lutte du peuple algérien pour l'Indépendance : 1958, une année charnière    Décès du khalife général Médina Baye (Sénégal): Condoléances du Président Tebboune    Décès du Pr Jean-Paul Grangaud : Condoléances du ministre de la Santé    Lobbyiste américain engagé par Haddad: Le parquet général ouvre une enquête    Ghardaïa: Sept blessés graves dans une collision    WA Tlemcen: Le Widad retrouve la place qui lui sied    Tiaret: La ville n'aura pas son tramway    USTOMB et Tosyali Holding Algérie: Vers la mise en place de formations professionnalisantes    Pénurie de plus de 200 médicaments    Les clubs ne savent plusà quel saint se vouer    "Sonatrach n'est pas impliquée dans l'affaire du fuel frelaté au Liban"    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Don de sang : Le nombre des donneurs est en augmentation
Oran : les autres articles
Publié dans El Watan le 27 - 10 - 2011

Le nombre des donneurs de sang a augmenté depuis 2010 grâce à la stratégie nationale de promotion du don de sang visant la sensibilisation du citoyen à la nécessité de faire le don du sang de façon systématique et régulière, a-t-on appris auprès du centre de transfusion sanguine (CTS) d'Oran à l'occasion de la célébration de la journée mondiale de don de sang qui coïncide avec le 25 octobre.
Toutefois et malgré une population importante et des moyens conséquents, Oran accuse toujours un déficit en ce liquide vital. A Oran, comme dans les autres wilayas du pays, les besoins en sang ne cessent d'augmenter vu l'augmentation du nombre des accidents de la route et des agressions. La majorité de donneurs le font parce qu'ils ont un membre de la famille ou un ami qui a besoin d'une poche de sang. Les donneurs réguliers ne représentent qu'un faible pourcentage du nombre global des donneurs recensés par le centre de transfusion sanguine. Le problème de manque de sang se pose avec acuité pour les gens qui ont un rhésus négatif. C'est ainsi que le Centre de transfusion sanguine (CTS) d'Oran a lancé une opération d'élaboration d'un fichier identifiant les donneurs de sang de Rhésus négatif. Ce fichier a pour but de faciliter l'accès, en cas d'urgence, aux individus de Rhésus négatif.
Dans ce cadre, les personnes ayant le Rhésus négatif âgées entre 18 et 65 et qui sont en bonne santé sont appelées à se rapprocher de l'hôpital ou du Centre de Transfusion Sanguine (CTS) le plus proche. Le deuxième problème concerne la rareté des plaquettes de sang. Un problème dû au manque d'équipement et notamment les séparateurs de cellules qui permettent de prélever à un donneur uniquement des plaquettes tout en lui restituant en même temps ses autres composants sanguins. Selon les spécialités en hématologie «le manque de plaquettes est à l'origine de la mort de certains patients».
Les intervenants ont vigoureusement critiqué la politique de distribution du sang et ses dérivés. Concernant la collecte, on apprend que plus de 20.000 poches ont été collectées. Une grande partie de la quantité de sang stockée au niveau de la banque du sang est collectée au cours des sorties de sensibilisation qui touchent les universités et les lieux publics.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.