LDC : Partage de points entre l'Inter et le Shakhtar    Arkab: le projet d'amendement de la Constitution "jette les fondements d'une économie productive diversifiée"    Sahara occidental/Minurso: réunion mercredi du Conseil de sécurité    Sahara occidental : l'ONU doit obliger le Maroc à fermer la brèche illégale à El-Guerguerat    Amendement de la Constitution: paroles des animateurs du 21ème jour de la campagne référendaire (VERBATIM)    FAF: Zetchi évasif sur la question du deuxième mandat    L'amendement de la Constitution, un moyen de réaliser les objectifs ambitieux pour les enfants de l'Algérie    Campagne: appel à voter pour le changement et l'édification de l'Algérie nouvelle    Sélection algérienne: "Le contrat de Belmadi a déjà été prolongé"    Qualifications CAN-2021 (4e j.): des arbitres soudanais pour Zimbabwe - Algérie    Projet d'amendement de la Constitution : le référendum, une opportunité pour tracer les contours de l'Algérie nouvelle    Le projet de l'amendement constitutionnel "début de reforme et de changement dans la nouvelle Algérie"    Covid-19: 287 nouveaux cas, 171 guérisons et 9 décès    Abdelmadjid Tebboune admis dans une unité de soins spécialisés à l'hôpital militaire    FETE DE LA REVOLUTION :La journée du dimanche prochain chômée et payée    LES ELEVEURS SONT EXCEDES : Hausse des prix de l'aliment de bétail à Mostaganem    LE GENERAL CHANEGRIHA AFFIRME : ‘'L'Algérie sortira gagnante''    TRIBUNAL DE TIPASA : Report du procès de l'ex-wali Zoukh au 17 novembre    CELEBRATION DU MAWLID ENNABAWI : Appel au strict respect des mesures préventives    BECHAR : Tentative de suicide par immolation    Nouveau rassemblement de soutien à Khaled Drareni    Economie d'énergie : nécessité d'un nouveau mode de consommation du citoyen    Le 10 novembre, dernier délai pour le dépôt des demandes de licences    Le procès de Karim Tabbou reporté au 16 novembre    Les arabes, les musulmans et la vie sans camembert Président    Juventus : Ronaldo toujours incertain pour le match face au Barça    Une caravane médicale au profit des populations nomades    Rahmoun Yazid en renfort    Actucult    Risque de covid-19 : Regroupements dangereux des parents devant les écoles    Ghazaouet : Sensibilisation sur le cancer du sein    Village le plus propre de Béjaïa : «A Aguemoune Nat Amar, nous avons toujours été propres et organisés»    Le système politique algérien, formation et évolution (1954-2020) : Bonnes feuilles    Festival du film franco-arabe de Noisy-Le-Sec : Une dizaine de films algériens en compétition    L'hôpital Nedjma d'Oran équipé de 14 lits de réanimation    Une troisième tentative de cessez-le-feu vole en éclats    Reprise des négociations tripartites aujourd'hui    La comptabilité analytique au sein des entreprises en vue d'assuer l'accès aux marchés extérieurs    Les agglomérations africaines brillent par leur absence    BMS Corona    L'ENCRE ET L'HISTOIRE    ES Sétif: La stabilité enfin payante ?    Une majorité de Soudanais contre la normalisation avec Israël    Mascara: Des terres agricoles non exploitées seront récupérées    Bouira: Apprendre à reconnaître les «fake news»    Choc inévitable ?    Tlemcen: L'Institut français relance ses activités    Tiaret: La radio locale souffle sa 22e bougie    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





14 morts dans un raid israélien
Escalade israélienne à Ghaza
Publié dans El Watan le 11 - 03 - 2012

La bande de Ghaza vit, depuis hier après-midi, une escalade de violence au cours de laquelle pas moins de 12 Palestiniens ont été tués et plus de 20 autres blessés. En quelques heures, l'aviation israélienne a effectué 13 raids aériens sur des objectifs en divers endroits de l'enclave palestinienne. Les victimes sont des éléments de factions palestiniennes armées ; dix d'entre elles appartiennent aux Sarayas El Qods, branche armée du Djihad islamique, et les deux autres aux comités de résistance populaire proches du mouvement Hamas.
De notre correspondant
Tout a commencé vendredi après-midi lorsqu'un drone israélien (avion espion sans pilote) a ciblé un véhicule qui circulait dans le quartier de Tel El Hawa, à l'ouest de la ville de Ghaza. Comme d'habitude dans pareil cas, la roquette lancée par le drone a déchiqueté et carbonisé les corps des passagers de ce véhicule particulier, qui n'étaient autres que Zouheir El Qaîssi, secrétaire général des comités de résistance populaire, et Mahmoud Hanani, un cadre de la même faction.
Cette opération militaire (assassinat ciblé) rappelle bien d'autres, similaires, au cours desquelles des dizaines de personnalités palestiniennes, dont des chefs de faction palestinienne ont été assassinés depuis le déclenchement de l'Intifadha d'El Aqsa, en septembre 2000. Le précédent secrétaire général des comités de résistance populaire, Kamal Al Nayrab, avait été assassiné ainsi que quatre de ses compagnons le 19 août 2011, lorsqu'un avion de chasse de type F16 israélien a bombardé la maison dans laquelle ils se trouvaient, à Rafah, au sud de la bande de Ghaza.
Un porte-parole de l'armée israélienne a justifié l'assassinat d'El Qaîssi par le fait qu'il faisait partie d'une infrastructure terroriste utilisée pour lancer des frappes contre Israël via la péninsule du Sinaï et la frontière israélo-égyptienne. Selon l'armée israélienne, les comités de résistance populaire étaient responsables de la préparation d'une attaque terroriste qui devait avoir lieu, via le Sinaï, dans les prochains jours.
Les 10 autres Palestiniens, tombés dans la nuit de vendredi, appartiennent aux Sarayas El Qods, la branche armée du Djihad islamique. Plusieurs factions de la résistance palestinienne ont riposté à cette agression par des tirs de dizaines de roquettes de fabrication locale et des missiles de type Grad contre le sud d'Israël. Des sources médiatiques israéliennes ont indiqué que les missiles palestiniens ont fait quatre blessés, dont un gravement atteint. Après quelques heures d'accalmie, les raids israéliens ont repris hier à la mi-journée alors que les citoyens de l'enclave palestinienne enterraient leurs morts de la veille. Un drone, encore une fois, a ciblé une moto à l'est de Khan Younès, dans le sud de la bande de Ghaza. L'attaque a fait deux morts, portant le nombre de tués à 14 en moins de 24 heures. Les comités de résistance populaire ont promis des représailles. «Toutes les options sont ouvertes pour répondre à ce crime odieux. L'assassinat de notre chef n'arrêtera pas notre résistance», a déclaré un porte-parole de l'organisation.
Faouzi Barhoum, porte-parole du Hamas à Ghaza, a rejeté sur Israël la responsabilité de cette «grave escalade». L'Autorité palestinienne, présidée par Mahmoud Abbas, a aussi condamné l'escalade israélienne. Nabil Abou Roudeina, porte-parole de la Présidence, a estimé qu'«elle crée une atmosphère négative et va conduire à un nouveau cycle de violences dans la région». Plusieurs représentants de factions palestiniennes, dont le Djihad islamique et les comités de résistance populaire, ont appelé à ne pas accepter de trêve avec l'occupant israélien.
Depuis la fin de la guerre contre la bande de Ghaza en janvier 2009, toutes les escalades de violence ont été suivies de trêves plus ou moins longues. C'est généralement l'Egypte qui intervient pour maintenir la trêve. Israël n'y voit pas d'inconvénient tant que sa machine de guerre est libre de choisir le moment de frapper. Donc même en cas de trêve, le prochain round n'est que partie remise.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.