4e Sommet arabe du développement économique et social : Bensalah au Liban    15ème Conférence des MAE à La Valette : M. Messahel met en exergue "l'importance" qu'accorde l'Algérie au Dialogue 5+5    Le prix du panier à 59,63 dollars    Forum national sur le phénomène de la harraga à Alger    Energie : L'Algérie s'attelle à exporter son électricité et prépare activement le projet    Algérie-Etats Unis : Signature de quatre mémorandums d'entente pour un partenariat agricole    Une attaque terroriste tue 16 personnes dont quatre Américains    Ghassan Salamé met en garde contre les fauteurs de troubles    Audience le 1er février pour la libération de l'ancien président ivoirien    "Israël ne cache plus ses opérations contre l'Iran en Syrie"    Coupe du Roi : Le recours de Levante rejeté, Séville-Barça en quarts    Une mère de famille se jette du 4e étage à Draa Erich    Saisie de plus de 7 kg de cannabis traité    Temmar désamorce la bombe sociale    Bilan 2018 du contrôle commercial : Le défaut d'hygiène représente près de la moitié des infractions constatées    Solidarité nationale : Augmenter le taux d'emploi des personnes aux besoins spécifiques dans les PME    Découverte de 23 canons de l'époque ottomane    Elle rouvre après 10 ans de fermeture    Plaidoyer pour l'introduction de la matière architecture amazighe à l'Université    Que décidera Bouteflika ?    Ali Ghederi sera candidat à la présidentielle    Le Mi 9 de Xiaomi attendu pour fin février !    Les réponses de Bedoui...    L'Intersyndicale maintient son appel à une grève nationale    Poutine accueilli par une marée humaine    Le Smartphone pliable de Samsung ne se... pliera pas totalement    Le HMS convoque son Majliss ecchoura    "Il n'y a pas de quota de visas pour les Algériens"    Le Festival du cinéma latinoaméricain d'Alger de janvier à mars 2019    Résultats de la 13e journée    Les postulants conviés à procéder au retrait des formulaires de souscription    Convocation du corps électoral pour l'élection présidentielle    La JS Saoura et Al-Ahly du Caire se neutralisent    FORUM SUR LE PHENOMENE DE "HARRAGA" : 119 corps sans vie repêchés en 2018    POUR DEVENIR UNE ECONOMIE EN MESURE DE CONCURRENCER : L'Algérie a besoin, de plus d'un million d'entreprises    PRESIDENTIELLE : Ali Ghederi annoncera sa candidature    Réouverture de la Librairie Mauguin à Blida : Aujourd'hui, après 10 ans    Elecle président Bouteflika convoque le corps électoral pour le 18 avril 2019    Trois casemates pour terroristes détruites    Les supporters réclament le départ de Hamar    Hommage de la LAA à feu Abdou Seghouani    Le premier tour de manivelle, aujourd'hui    Iwal chante les Aurès et l'espoir    Jeux méditerranéens - 2021: Les préparatifs ont coûté 48 milliards de dinars    Accord UE-Maroc : Rejet de l'extension des préférences tarifaires aux territoires sahraouis    L'Onu confirme l'envoi d'observateurs    Tahrat forfait face à la Gambie    Mercato d'hiver 2018-2019 : Un marché plus ou moins emballé    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Akbou : vibrant hommage à la chanteuse Cherifa
Bejaia : les autres articles
Publié dans El Watan le 30 - 06 - 2013

Sa notoriété ayant dépassé les frontières du pays, la spécialiste des achouiq s'est produite à l'étranger, notamment à l'Olympia en 1993 et au Zénith de Paris en 2006. Une juste consécration pour une femme qui a beaucoup souffert.
L'animateur Riad Hadri a organisé le 21 juin dernier à la salle des fêtes Ghizlane d'Akbou, en collaboration avec l'association Illulen et l'APC locale, un vibrant hommage à la grande chanteuse kabyle Cherifa, absente de cette manifestation culturelle pour des raisons de santé. Les chanteurs Loualia Boussaâd, Louiza, Abbes N'Ath R'zine, Kamal N'Ali, les humoristes du groupe Lewhama et la troupe d'Idebalen N'Ath M'likech, entre autres artistes, ont tenu à marquer leur présence en guise de reconnaissance à la vieille dame de la chanson traditionnelle kabyle.
«Na Cherifa a le mérite d'avoir chanté à un moment où il n'était pas évident, surtout pour une jeune fille, de faire carrière dans la chanson. Celle que je considère comme ma mère fait partie aussi des pionnières qui ont bercé avec ses mélodies les auditeurs de la Radio Chaine II», affirmera Na Louiza avant d'entonner en chœur avec l'assistance un refrain de Sniwa Ifendjalene. Loualia Boussaâd aurait aimé avoir l'honorable dame parmi les invités et, la sachant souffrante, ne manquera pas de lui souhaiter un prompt rétablissement. «C'est une source intarissable d'inspiration pour les jeunes générations. J'ai eu l'insigne honneur de travailler à ses côtés et j'avoue que nous avons encore besoin d'une cantatrice de sa trempe», dira-t-il en substance.
Après la projection vidéo des chansons les plus connues de Na Cherifa, le duo Louiza-Kamal N'Ali entonna, en playback, son tube Sidi Oudriss»avant que la cornemuse des Idebalen retentisse à son tour au grand bonheur des présents. «Na Cherifa m'a avoué avoir composé Bka ala khir ay Akvou en prenant le train d'Alger en 1942. Son répertoire est riche de 800 chansons enregistrées. A Akbou, nous l'aimons toujours et nous ne l'oublierons jamais», fera remarquer l'animateur Riad tout en souhaitant à la diva de la chanson kabyle traditionnelle longue vie.
Ourida Bouchemlal, le vrai nom de l'artiste, est née en 1926 à Ilmayen (BBA). Parmi ses succès les plus connus du public nous citerons Bka ala khir ay Akvou (1942), Aya zerzour (1956), Azwaw (1972) et Sniwa ifendjalene (1990). Orpheline de son père et élevée par ses oncles après le remariage de sa mère, la jeune Ouardia dut quitter, à 18 ans, le cocon familial pour rejoindre Akbou puis Alger en ayant en tête l'inébranlable projet de chanter. Puisées dans le patrimoine musical kabyle, ses compositions reçurent un large succès auprès du public. Comme l'art ne faisait pas vivre en ces temps-là, Na Cherifa s'est vue obligée de faire des petits boulots pour subsister. Sa notoriété ayant dépassé les frontières du pays, la spécialiste des achouiq s'est produite à l'étranger, notamment à l'Olympia en 1993 et au Zénith de Paris en 2006. Une juste consécration pour une femme qui a beaucoup souffert.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.