Le peuple algérien n'arrive pas à trouver l'organisation et le mot d'ordre fédérateur    La semaine en bref…    Italie : Saipem condamnée pour corruption en Algérie    Boumerdès : des habitants s'opposent à un projet touristique    A Ouargla, les jeunes diplômés font annuler le concours de Sonatrach    Oran : Peine capitale à l'encontre du meurtrier de la petite Salsabil et son complice    Le PCF a boycotté le PAGS et continuait à inviter le FLN à sa place    C'est important d'avoir des partis maghrébins à la Fête de l'Humanité    Ligue des Champions : L'ESS croit en ses chances    JSK : Tout pour garder la première place    Championnat algérien : La Fifa enquête sur la corruption dans le football, selon BBC Arabic    La présidentielle 2019 au menu    Assises sociales ce samedi    350 travailleurs de l'ECT/SOPATI sans salaires depuis 14 mois    Dakar accueillera la cérémonie le 8 janvier 2019    Benalla, ex-collaborateur de Macron, s'explique devant le Sénat    Instruction ignorée    Le niet de Hasbellaoui    La Chine ne dévaluera «jamais» le yuan    Des sujets sensibles à l'ordre du jour    ACTUCULT    Tous ont combattu ! Qui a trahi ?    Ministres sortants, leur vie loin des ors de la République !    Ligue 2: Une aubaine pour l'ESM, le MCEE et l'USB    En perspective des Jeux méditerranéens de 2021: Plus de 1 milliard DA pour la réhabilitation des infrastructures sportives    Inter-régions: Les choses sérieuses commencent    Alger: Une nouvelle marche de retraités de l'ANP empêchée    Boomerang    Poutine a tempéré sa réaction pour mieux surprendre    Procès Salsabile à Oran: Peine capitale requise contre les deux accusés    Vers l'éradication du site de stockage de «la jumenterie»: Plus de 100 tonnes de déchets hospitaliers du CHUO traitées    Bousfer: 17 constructions et extensions démolies    Plaidoyer pour la paix et lettre ouverte à monsieur donald trump président des etats-unis    La gouvernance de l'Université en Algérie, propositions de réforme    Selon le DG de la CNAS: La carte Chifa ne remet pas en cause la gratuité des soins    Polémique sur la question de l'égalité dans l'héritage: Le RCD dénonce «le terrorisme intellectuel»    Quand une ville coule, c'est Dieu qui est responsable    L'événement Maurice Audin : Macron ouvre des brèches en Algérie    Eric Zemmour et sa philosophie du prenom gallicisé    Scandaleux !    Sidi Saïd a reçu Ould Abbès    La "France veut aider l'Algérie à sécuriser ses frontières"    Belmadi prépare déjà le Bénin    Premières tendances des élections législatives et locales    Pari difficile pour Benghabrit    Un policier tue deux personnes à Oran    Ould Kablia brise le silence    Sidi Saïd a reçu Ould Abbès    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Orchestre symphonique : Bons baisers d'Ukraine
Culture : les autres articles
Publié dans El Watan le 22 - 03 - 2014

Des ambassadeurs de l'Ukraine étaient au Théâtre national algérien, mercredi soir.
Ils ont représenté fièrement et dignement leur pays. Et ce, musicalement et lyriquement. Le maestro Volodymir Sheiko, la soprano Tamara
Kalinkina, le ténor Mykola Shuliak ont bien joué. Pas à la «roulette russe». Mais à un jeu de rôles d'une grande mélomanie. Emmenant l'Orchestre symphonique national (OSN) avec la participation du pianiste Mourad Belhocine.
«Chant de sirène»
Le passage de la soprano Tamara Kalinkina a été remarqué. Moulue dans robe satinée couleur chair telle une sirène, sa voix de cristal célèbre Verdi (Il Trovatore Aria di Leonora), Puccini (Gianni Schicchi Aria di Lauretta ou encore avec et toujours Puccini, La Bohème Aria di Mimi). Elle a une présence, une prestance et de la grâce. Et, elle a son «truc» à elle. Ce côté «rock'n'roll». Elle n'est pas statique et guindée. Au contraire, elle danse, joue avec le public. Une certaine théâtralité. Ayant du coffre… fort, elle raconte des histoires, des émotions… Elle sera accueillie en hôte de l'Algérie. Une standing ovation : bravo !
En guise de remerciement, Tamara Kalinkina s'agenouille avec déférence, se relève et envoie des baisers au public qui l'a déjà adoptée. Les notes pianistiques de Mourad Belhocine ont souligné la partition de l'OSN qui a fait sortir les «violons». Des notes bleues, brillantes et galvanisées. De surcroît, la performance du ténor Mykola Shuliak a été expressive. Le bouquet final du concert a été un intermède aux sonorités algériennes. Jeudi, l'OSN et ses guest-stars se sont produits à Relizane.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.