M.Belhimer adresse ses condoléances "les plus attristées" à la famille du défunt Mohamed Baghdadi    Pétrole : le prix du panier des bruts de l'OPEP à 21,19 dollars    Coronavirus: mise en oeuvre de mesures exceptionnelles de sauvegarde des entreprises    Real : Zidane et Benzema ont poussé pour la baisse de salaire    Le Général Rachedi nommé directeur général adjoint de la Sécurité intérieure    Serie A : Le président de la Sampdoria demande la fin de saison    Le journaliste Mohamed Baghdadi n'est plus    L'OMS dresse le bilan dans la lutte contre la pandémie de COVID-19    Real : Kroos se rétracte concernant la baisse des salaires    L'Adra lance une cagnotte    Ali Mecili ou l'initiateur de l'organisation de l'opposition    Renouvellement à distance des contrats d'assurance    Lourd impact financier pour Air Algérie    Belaïdi : "Je m'entraîne le matin en forêt"    "Sans ballon, ce n'est plus un entraînement"    Velud exprime son soutien    2 morts dans le crash d'un hélicoptère de l'armée    Les réserves du CHU de Constantine diminuent    Les décès en baisse, les guéris en hausse    Le Covid-19 fait une 6e victime à Béjaïa    Suspension de la rotation des Casques bleus    Ben Mohamed, poète "Mes seules angoisses sont alimentées par la situation politique du pays"    Lancement d'un concours national de scénario    Le vécu d'une femme à l'écriture miraculeuse    Les dommages collatéraux du coronavirus    Chloroquine : «La matière sera là dans 10 à 15 jours», selon le ministre de l'Industrie    On vous le dit    «Nous sommes tous dans le même bateau»    Covid-19 en Europe : Le confinement commence à payer mais gare au relâchement    Situation des prisonniers sahraouis dans les geôles marocaines : Le Front Polisario alerte Human Rights Watch    LA FAF va être rattrapée par le Coronavirus : Grave transgression de l'article 23    Confinement culturel et solidaire sur les réseaux sociaux : Un artiste par jour avec la galerie Le Paon    Près de 37 millions d'abonnés à l'Internet mobile    En difficulté de remboursement de leur endettement bancaire et de renouvellement de leurs lignes de crédit d'exploitation: Dispositif particulier d'aide aux petites et moyennes entreprises publiques et privées    Lutte contre le coronavirus: L'Armée prête à toute éventualité    Chlef: Les assurances de la CNR    LA TERRE TOURNE EN ROND    Le temps qui passe: Le temps relatif    Sa composition, son organisation et sa mission définis au JO    JOURNEE MONDIALE DE LA SANTE : Le Président Tebboune rend hommage au secteur de la santé    Le Président Tebboune désigne Abdelghani Rachedi Directeur général adjoint de la Sécurité intérieure    ONU: Réunion jeudi du Conseil de sécurité sur le Sahara occidental    Covid19-Foot: le payement des frais d'engagement et amendes ajourné    Coronavirus ou pas, le régime algérien réprime    Mohamed Kaïdi remplace Mohamed Bachar    Les avocats appellent à la libération de Brahim Laâlami    Théâtre régional de Tizi Ouzou : Diffusion de spectacles en ligne    «Le crépuscule des contours d'un nouveau monde»    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





On vous le dit
Publié dans El Watan le 01 - 07 - 2006


Sellal, l'Italie et l'entorse protocolaire
Lors d'une rencontre sur le programme du Système euro-méditerranéen d'information sur le savoir-faire dans le domaine de l'eau (Semide), qui s'est tenue la semaine dernière, les organisateurs ont fait une entorse aux règles protocolaires en n'invitant pas le ministre des Ressources en eau, Abdelmalek Sellal, à intervenir en premier à l'ouverture des travaux. Ce haut responsable du gouvernement algérien n'a, en effet, pris la parole qu'après les allocutions du président de la commission technique du Semide, Eric Mino et l'ambassadeur de l'Union européenne en Algérie, Lucio Guerrato, tous deux Italiens. Le ministre fera remarquer subtilement et avec son humour habituel qu'il pardonnait cette entorse protocolaire, l'Italie étant qualifiée au quart de finale du Mondial de football qui se tient en Allemagne.
Le sujet qui fâche le ministre des Transports
Manifestement, il ne faut surtout pas évoquer la nouvelle aérogare de l'aéroport international Houari Boumediène (Alger) au ministre des Transports, Mohamed Maghlaoui. Ce dernier n'a pas caché son irritation jeudi en marge de la signature du contrat avec Alstom pour la réalisation de la première ligne du tramway quand un journaliste lui a posé une question sur les derniers développements de ce projet qui est achevé et qui devrait être inauguré le 5 juillet par le chef de l'Etat. « J'en ai parlé une vingtaine de fois », a-t-il dit avant d'enchaîner sèchement : « Je ne répondrai pas. » Le ministre a toutefois répondu aimablement à toutes les autres questions qui concernaient, évidemment, d'autres sujets, moins fâcheux ceux-là.
Ghoulamallah zappe Azazga
Attendu jeudi et vendredi à Azazga lors du colloque national sur Cheikh Arezki Cherfaoui, le ministre des Affaires religieuses a brillé par son absence. L'intervention du ministre était pourtant au programme dans la matinée de jeudi. Les organisateurs de ce colloque (direction de la wilaya de Tizi Ouzou des affaires religieuses, direction de la culture, mosquée Cheikh Aheddad d'Azazga et zaouïa de Cheurfa) avaient pourtant attaché beaucoup d'importance à cette rencontre qu'ils ont placée sous le signe de la « Sauvegarde de l'identité et de la culture islamiques ». Le colloque avait même été reporté de quelques jours pour permettre aux autorités centrales d'y assister. A quoi sert de lancer des diatribes contre l'évangélisation à partir de la capitale, si l'on ne répond pas à l'attente des fidèles du pays profond. Le ministre était notamment attendu par des représentants du village Tinkicht qui demandent le financement d'un projet de mosquée dotée d'annexes culturelles.
Pagaille à l'aéroport d'Alger
La nouvelle aérogare d'Alger devrait être inaugurée officiellement le 5 juillet par le président Bouteflika. Mais voilà que cette infrastructure aéroportuaire est mise au service des passagers sans qu'ils soient mis au courant. L'absence d'information sur l'ouverture de cette nouvelle infrastructure ultramoderne a provoqué une pagaille indescriptible dans l'ancienne aérogare. Nombreux sont d'ailleurs les voyageurs sur les lignes internationales qui se sont étonnés d'apprendre, une fois dans l'ancienne enceinte aéroportuaire, qu'ils devaient rejoindre la nouvelle aérogare pour prendre leur vol. Les agents de l'Entreprise de gestion des services aéroportuaires (EGSA) n'étant pas à leur poste, ce sont les policiers qui ont pris le relais pour orienter les voyageurs « déboussolés » vers la bonne adresse. C'est dire qu'il y a toute une entreprise de gestion des aéroports.
La poste d'Ouled Fayet face à la panne de l'ordinateur
Les usagers d'Algérie Poste au niveau de la commune d'Ouled Fayet (Alger) sont confrontés à un dilemme qui dure depuis quatre jours. En effet, l'ordinateur étant en panne, il devient alors impossible de faire des opérations de retrait d'argent, ce qui pénalise les usagers en cette fin de mois puisqu'ils sont priés à chaque fois de « revenir plus tard ». Jusqu'à hier, aucune solution de rechange n'a été envisagée, ce qui pénalise grandement les fonctionnaires.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.