Nomination de 4 nouveaux cadres    Les souscripteurs protestent devant la wilaya    Anémie : les jus anti-carence en fer    ACTUCULT    Flan de poulet    Détournement de 32,3 milliards de centimes et 100 000 euros au CPA de Bouira : Trois cadres du CPA placés sous mandat de dépôt    MO Béjaïa : Le maintien s'annonce difficile    Oran : 25 blessés dans une collision entre un bus et une voiture    Nouvelles de l'Ouest    Convention entre la FAR et la FASS : Le rugby bientôt dans les écoles    Société Générale Algérie : Concours Jeune artiste peintre    Musique : Quand Farid Khodja s'inspire de Jack Lang !    La laïcité , une chance pour l'Algérie    USM Bel-Abbès: Slimani exige un maximum de concentration    Skikda: Un f'tour collectif empêché par les forces de sécurité    Handball - O. Maghnia: Une discipline qui agonise    Aviculture: La consommation de volaille en hausse de 10 % par an    Déclaration du chef du gouvernement marocain à propos de l'Algérie: Rabat dément    MC Oran: A la recherche des points salvateurs    Le sage père de famille et l'Algérie de demain    Baptême du feu pour Arkab!    Mellal au banc des accusés    Macron recevra Haftar la semaine prochaine    Le sit-in du PT empêché    L'heure du choix    Arrestation de 29 terroristes    La reprise des liaisons aériennes reportée    Numidia TV bouleverse la hiérarchie du Ramadhan 2019    Du talent et des aiguilles...    Saisie de 5 quintaux de viande blanche avariée    Frifer se rapproche du CS Sfax    Sonatrach et Eni prolongent leur lune de miel    Youcef Addouche et Kenza Dahmani sacrés    La santé en péril    Transition politique : Conférence nationale pour aboutir à un scrutin présidentiel intègre et crédible    Etats-Unis : La tension USA-Chine plaide pour une baisse de taux de la Fed    Corée du Nord : Comment une "douzaine de voyous" a pris d'assaut l'ambassade à Madrid    Il égorge sa femme juste avant le ftour    Industrie : Les géants de l'auto confrontés au marché de l'occasion en Afrique    Trois ans après avoir été démis de ses fonctions : Zeghmati désigné Procureur général de la Cour d'Alger    Le plaidoyer du compromis    Bourses : Des signaux rassurants relancent l'appétit pour le risque    Avec un "concept store" dans le centre de Beijing : Carrefour Chine étend sa stratégie de distribution intelligente    6 civils tués lors d'un raid saoudien    Le FFS maintient le cap    Appel à l'annulation de l'élection présidentielle    Non à "l'instrumentalisation de la justice"    Farah Rigal en automne en Algérie    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Conférence nationale du consensus : Le FFS poursuit ses consultations
Actualité : les autres articles
Publié dans El Watan le 12 - 02 - 2015

Le FFS persiste et signe. Le parti annonce, sur son site internet, le lancement du deuxième round des consultations bilatérales avec les acteurs politiques et sociaux, en vue de la tenue de la conférence nationale du consensus.
Les rencontres débuteront le 12 février et verront le parti d'Aït Ahmed rencontrer TAJ, le parti du ministre des Transports, Amar Ghoul, mais également l'ANR de Belkacem Sahli, puis ce sera au tour du front El Moustakbal de l'ancien candidat à la présidentielle, Abdelaziz Belaïd. Enfin, le FFS a prévu de rendre visite au MPA, que préside le ministre du Commerce, Amara Benyounès.
Cette annonce marque la volonté du parti de maintenir ces consultations coûte que coûte, alors que son projet a connu plusieurs déconvenues depuis son annonce. Si l'initiative avait été rapidement rejetée par une partie de l'opposition, qui considérait le projet comme une bouée de sauvetage lancée à un pouvoir en difficulté, le FFS a assisté, impuissant, au revirement spectaculaire du secrétaire général du FLN.
Amar Saadani, qui avait annoncé la participation de son parti à la conférence du consensus car «approuvée par la Présidence» comme il l'affirmait, est revenu sur sa décision. Il laisse entendre maintenant que la participation de son parti est loin d'être acquise. Même scepticisme de la part du Rassemblement national démocratique (RND), qui veut d'abord savoir dans quoi il s'embarque et avec qui.
Lors de la rencontre du 7 février, Bensalah avait fait savoir à la délégation du FFS qu'il était «impossible pour le parti de donner un avis favorable sans connaître l'ordre du jour et la liste des participants». Mais le parti de Mohamed Nebbou doit faire face à l'initiative lancée par le MSP, qui risque de torpiller son projet. D'autant que le leader islamiste ne craint pas d'affirmer qu'il n'a pas l'intention de laisser la voie libre au parti d'Aït Ahmed.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.