L'enjeu des locales et la survie des partis    Fraude électorale: la justice frappe fort    Une ambition en sursis    La connexion électrique    Les mesures phares mises en exergue    Les ressources humaines en point de mire    Les élections en ligne de mire    Chanegriha à Moscou    Les négociations prennent fin sans parvenir à un accord    La belle leçon d'italien du professeur Mancini    Brèves    Fin de saison pour Frioui?    L'auteur condamné à 3 ans de prison ferme    5 Tentatives de suicide en deux jours    Un téléphérique, dites-vous!    «Ne souillez pas nos symboles!»    «Urban Jungle» expo à l'USBA    «Les planches me manquent!»    34 ans de négociations et toujours pas d'accords !    Qu'en est-il pour les visas ?    366 nouveaux cas et 10 décès    4 ans de prison ferme contre Kamel Chikhi    Qui succédera à Chenine ?    Lavagne met en garde ses joueurs    Suppression officielle début juillet    Le ministère des Moudjahidine rejette toute tentative d'atteinte aux symboles nationaux    Le secteur réfléchit à la relance du projet du film sur l'Emir Abdelkader    Baccalauréat: les candidats mitigés sur l'épreuve de mathématiques    Suspension des programmes de la chaîne "El Hayat TV" pour une semaine à partir de mercredi    Le Président Tebboune félicite Guterres pour sa réélection à la tête de l'ONU    Mali: L'application de l'accord de paix est "poussive", regrette le CMA    À quoi joue Haftar ?    Les Béjaouis décrochent !    L'ESS ne fait pas de cadeau !    4 personnes carbonisées suite à un accident    Les mesures de confinement reconduites dans 14 wilaya    Le Soudan qualifié    Pétrole algérien, les barils de la peur, lecture prospectiviste de l'ouvrage du Dr M. S. Beghoul    Les acteurs politiques en attente des tractations    Relance cherche finances    Actuculte    L'enseignement à distance en débat    APLS: Poursuite des attaques contre les positions des forces d'occupation marocaines    Ligue des champions : Option pour Al Ahly et Kaiser Chiefs    Carnet de voyages - Lettre des états-Unis d'Amérique : Le putschisme carnavalesque    Nettoyer le pays de qui et de quoi ?!    Tiaret: Hommage au producteur radiophonique Hadjarab    Liste des 851 produits    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





LRF Saïda : Une élection controversée
Sports : les autres articles
Publié dans El Watan le 01 - 02 - 2016

L'élection de Yacine Benhamza au poste de président de la ligue régionale de Saïda, le 29 janvier dernier, suscite beaucoup de commentaires de la part de membres de la ligue.
La manière avec laquelle le membre du bureau fédéral a été élu, par acclamation, président de la LRF Saïda a soulevé la polémique sur le «non-respect des statuts de la ligue, du règlement intérieur et du code électoral».
L'article 25 des statuts de la ligue régionale (élections) précise que «les élections se font à bulletins secrets pour toute élection d'un organe ou d'une personne, la majorité simple des suffrages exprimés est suffisante». Cet article exclut tout recours au vote par acclamation. Cela peut-il remettre en cause l'élection de Yacine Benhamza ? Très probablement, si des recours ont été déposés. Un membre de l'assemblée générale a adressé, à cet effet, une correspondance au président de la FAF, Mohamed Raouraoua, à travers laquelle il a mentionné «les vices de procédure qui ont marqué cette opération».
Ce membre pointe un doigt accusateur sur ce qu'il nomme BBC, c'est-à-dire Bouznad, Benhamza, Chaabane, respectivement secrétaire général de la FAF, premier vice- président de la FAF et membre du bureau fédéral, qu'il accuse «d'avoir fait pression sur les délégués pour qu'ils votent pour Benhamza, parce que c'est la volonté du président». C'est une grave accusation que l'intéressé affirme «assumer pleinement». L'autre grief adressé à ceux qui ont présidé à la conduite des travaux de l'assemblée générale est «l'exclusion arbitraire dont ont fait l'objet les membres du bureau de ligue que dirigeait Saïd Amara».
Pour notre interlocuteur, Saïd Amara a présenté son bilan moral et financier et obtenu son quitus lors de l'assemblée générale ordinaire tenue le 14 janvier dernier. «Il est allé au terme de son mandat. Donc lui et ses membres étaient éligibles, s'ils le voulaient, pour un autre mandat.» L'article 28 des statuts (composition de l'assemblée générale) donne droit aux membres du bureau de ligue en exercice de présenter leur candidature à l'élection. L'article 33 des mêmes statuts indique qu'«en cas d'absence prolongée supérieure à 30 jours du président, de démission ou d'empêchement majeur, le vice-président convoque le bureau de ligue pour constater la vacance». Aucune de ces conditions n'étaient remplies pour justifier l'interdiction de se présenter aux élections qui a été signifiée aux membres désireux de concourir.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.