La répudiation politique est-elle l'ADN du FLN ?    Y a-t-il un avion dans le pilote ?    Beda sur le front    Débit minimum à 2 méga et baisse des prix    Air Algérie s'explique et appelle les grévistes «à la raison»    Plusieurs annonces au Sénat    Le trumpisme : entre ruptures et continuité    Les 4 samedis    Echauffourées à Bab-el-Oued    La succession du Nigeria est ouverte, l'Algérie en outsider    Les Aiglonnes renoncent au boycott    Le cancer de la thyroïde, le troisième cancer féminin en Algérie    Un merveilleux «Safar» à travers l'art    Réouverture «au premier trimestre 2019»    Sakta brise le silence    Blida : Réalisation future de locaux commerciaux pour les jeunes    Ornières et nids-de-poule à Aïn Beïda    L'ornière de la violence    Produits pyrotechniques : Les douaniers procèdent à d'importantes saisies    Nouvelles d'Oran    Blida : Le ministre des Affaires religieuses et des Wakfs anticipe la célébration du Mawlid Ennabaoui Charif    «Ce pays qui n'a jamais voulu de moi, je l'aime pourtant !»    La folie des sénatoriales    Des témoins gênants que Ryad va promptement éliminer    Europe - Brexit : pour le meilleur et pour le pire    Le projet de la loi de finances adopté par l'APN    Bouclé hier par les forces de l'ordre: Nuit de rares violences à Bab El-Oued    Oran: Un cadavre de migrant rejeté par la mer    Le service de maternité du CHUO saturé: 1.200 hospitalisations et 800 accouchements en un mois    Lunetterie: Plus de 700.000 articles contrefaits saisis en 2017    Ould Abbès dégagé ?    Ligue 1 : PAC 2 CABBA 0: A sens unique    EN - Mohamed Farès forfait: Belmadi face aux aléas    Ligue 2: Gros chocs à Biskra et Chlef    Aïn Temouchent: Baba Aroudj a sa stèle    30e anniversaire de la proclamation de l'Etat de Palestine : M. Bouteflika réitère le soutien "indéfectible" de l'Algérie au peuple palestinien    France Football: Ahcène Lalmas au top des 10 icônes oubliées du foot africain    Prévention des risques d'inondations à Alger: Un plan préventif de la SEAAL pour contrôler plus de 60 points noirs    Il entamera sa rééducation dans quelques jours    Violence aux stades : El Habiri au chevet des policiers blessés à l'issue du match MCA-USMBA    Enigme et interrogations    Consolidation de la démocratie participative    92 commerces fermés    L'Onu lève ses sanctions    Partenaires pour un hommage à Alloula    Gabon : La Constitution modifiée pour pallier l'absence du président malade    En bref…    Tout un programme pour l'Algérie    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





80 artistes au Festival de la poésie amazighe d'Ait Zikki (Tizi Ouzou)
Culture : les autres articles
Publié dans El Watan le 11 - 08 - 2017

Les lauréats de cette édition prendront part au Festival national de la poésie amazighe organisé par le HCA en octobre prochain à Illizi, dans le cadre des activités du centenaire de Mouloud Mammeri.
La commune d'Ait Zikki, dans la daïra de Bouzguène, à 65 kilomètres à l'est de Tizi Ouzou, abrite la 4e édition du Festival de la poésie amazighe Smail Azikiw, dont le coup de starter a été donné hier au niveau de l'école primaire Ouali Allam du village Taourirt Bouar. La cérémonie d'ouverture de cette manifestation, organisée par l'association Smail Azikiw et le comité de village, a été rehaussée par la présence de personnalités du monde culturel et des autorités locales ainsi que du secrétaire général du Haut-Commissariat à l'amazighité (HCA), Si El Hachemi Assad.
Ainsi, selon Djillali Hadouche, président du comité d'organisation, plus de 80 artistes prennent part à cette activité, dont 60 poètes seront en lice pour tenter de décrocher les premières places de cette édition qui se veut, nous a-t-il précisé, une occasion pour permettre aux artistes d'échanger des idées. «Ce festival permettra aussi à notre région de sortir de l'anonymat et de sa torpeur quotidienne», nous a-t-il indiqué, ajoutant que le jury de cette compétition sera composé d'artistes connus dans le domaine de la poésie, dont on peut citer, entre autres, Mourad Rahmane et Nordine Naït Slimane, deux poètes déjà primés dans des concours de poésie.
Les participants sont venus de différentes wilayas du pays, dont Alger, Béjaïa, Bouira, Sétif et Bordj Bou Arréridj ainsi que Tipasa. Une grande exposition d'objets traditionnels, de poterie, de robes kabyles et de livres a été également mise en place à l'école primaire Ouali Allam, où des chorales, desprésentations théâtrales et la musique sont au programme de ce rendez-vous. Des conférences sont aussi au menu de cette manifestation.
Il s'agit de celle animée par Younes Adli, universitaire, sous le thème «La civilisation rurale au XIXe siècle : le cas de la Kabylie». Abdenour Abdeslam, auteur de livres en tamazight, interviendra pour développer une thématique ayant trait à la poésie kabyle du XVe siècle à nos jours. Le festival sera clôturé, ce soir, par un gala artistique avec la chanteuse Malika Domrane. Notons aussi que la cérémonie d'ouverture de la manifestation est animée par les déclamations de poésie assurées par les lauréats de l'édition précédentes, en l'occurrence Mohamed Meznad de Béjaïa, Rabah Kaddour de Maâtkas et Lynda Bousseksou de Sétif qui ont décroché, en 2016, respectivement la première, la deuxième et la troisième places du concours.
Par ailleurs, Si El Hachemi Assad, secrétaire général du HCA, a déclaré, en marge de l'ouverture du festival, que les lauréats de l'édition 2017 prendront part au Festival national de la poésie amazighe qui aura lieu en octobre prochain à Illizi, dans le cadre des activités du centenaire de l'écrivain et anthropologue Mouloud Mammeri. Par ailleurs, la daïra de Bouzguène vit, ce week-end, au rythme de plusieurs activités culturelles qui créent une belle animation estivale dans la région.
Le village Ihamziène, dans la commune d'Illoula Oumalou, abrite, depuis hier, la 8e édition du Festival de la robe kabyle. Dans la même commune, les habitants d'Aït Ali Oumhend organisent aussi aujourd'hui une journée d'information et de sensibilisation sur le développement durable. Ainsi, à l'occasion, une exposition et des conférences sur le thème en question sont au programme de cette rencontre.
Arezki Chennane, docteur en économie et enseignant à l'université Mouloud Mammeri de Tizi Ouzou, interviendra pour donner une communication sur le thème «Entrepreneuriat et développement durable. Exemple de la valorisation des déchets en Algérie».


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.