LUTTE CONTRE LE DISCOURS DE HAINE : Zeghmati présente l'avant-projet de loi    Mohamed Bedjaoui impliqué lui aussi    MOSTAGANEM : Les distributeurs de lait ne décolèrent pas    PROMOTION DU DIALOGUE SOCIAL : Une nouvelle approche pour le règlement des contentieux    DANS UNE ENTREVUE ACCORDEE A UNE CHAINE DE TELEVISION RUSSE : Tebboune nie toute exploitation du gaz de schiste    FRANCE : Quatre frères et sœurs algériens arrêtés à Bordeaux    REMONTEE DES EAUX A ES-SENIA : Vers la réalisation de canaux de drainage vers la Sebkha    Real Madrid: Guardiola réagit à l'intérêt de Zidane pour Sterling    Football/Professionnalisme: "Les pouvoirs publics s'engagent à prendre en charge les doléances des clubs"    Ligue 2: Le programme des rencontres de la 20ème journée    "Depuis le 22 février 2019, le peuple algérien s'est autonomisé"    L'Afrique du Sud continuera à exhorter le Maroc à respecter les résolutions de l'ONU sur le Sahara occidental    Haftar menace de s'opposer militairement à la Turquie    Vers le déploiement d'une mission de l'UA    Revoilà l'ingérence russe !    Résonances autour d'une année de contestations    Fausses adresses    «Le Hirak a sauvé l'Etat national de l'effondrement»    Serport annonce ses grands projets    Choc des extrêmes à Biskra    Le Targui    Marche des robes noires aujourd'hui à Béjaïa    Montréal aux couleurs algériennes    15 732 personnes prises en charge par l'Onaea    Constantine : les habitants du quartier Rahmani-Achour protestent    L'espace attenant au siège de la daïra d'El-Milia squatté    ACTUCULT    L'œuvre visionnaire d'un écrivain engagé    "Mon art est un langage de liberté et de solidarité"    Mort du DJ et producteur britannique Andrew Weatherall    Avec la série Hunters, la chasse aux nazis prend des accents «comics»    En bref…    Fin en vue du blocage politique en Tunisie    Arrêt de l'importation des kits CKD/SKD : Abdelmadjid Tebboune met fin au «montage» automobile    Transport ferroviaire : Un secteur à la traîne    Mouloudia d'Alger : Neghiz sera sur le banc face à l'USMA    Le pianiste Simon Ghraichy anime un récital    70e Berlinale : Projection de Nardjes A…, un documentaire sur le hirak    La statue de Constantin dans un état lamentable    80 employés du PNC et 7 syndicalistes licenciés: Reprise des vols d'Air Algérie    Publicité, presse électronique, professionnalisation...: Les promesses de Belhimer    Abdelmadjid Tebboune: Rien à reprocher au Hirak    Hassi bounif: 160 kilos de viandes rouge et blanche et 105 kilos d'abats saisis    4morts et 32 blessés en 24 heures    La CHine lancerait les premiers tests sur l'homme fin avril    Les défis de l'Algérie 2020-2025, selon Mebtoul    Le PNC suspend sa grève    Ronaldo adoube Mbappé !    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Oran en bref :
Oran : les autres articles
Publié dans El Watan le 14 - 11 - 2017


24 caméras de surveillance saisies au port sec
Les douaniers d'Oran extérieur ont saisi, avant-hier, 24 caméras de surveillance infrarouge qu'ils ont découvertes lors de la vérification de la déclaration douanière dans un conteneur au port sec MTA.
Il s'agit d'importation de marchandise non déclarée réprimée par le Code des Douanes. Les douaniers ont également saisi un enregistreur vidéo numérique NVR et un enregistreur vidéo en réseau DVR de marque Samsung. Dans ce registre et en application de la réglementation douanière, une amende représentant deux fois la valeur de la marchandise saisie a été appliquée, soit plus de 68 millions de centimes.
A noter que l'importation de ce matériel dit «sensible» est soumise à une autorisation délivrée par les services compétents. F. A.
4 personnes condamnées à 8 et 12 ans de prison pour narcotrafic
Le pôle judiciaire spécialisé d'Oran a condamné deux personnes, dont un militaire assimilé, à 12 ans de prison ferme pour «détention et transport de stupéfiants», et deux femmes à 8 ans de prison ferme pour «complicité». Les faits remontent à l'année 2016, lorsqu'un taxi venant de Tlemcen est intercepté au niveau d'un barrage de la gendarmerie à Relizane. La fouille des passagers, dont un jeune homme, sa mère et sa tante, se soldera par la saisie d'un sac contenant 40 kg de kif qui se trouvait au pied de ce prévenu et sa mère. Très vite, ce dernier reconnaîtra les faits en tentant de décharger sa mère et sa tante, expliquant qu'il avait pour habitude de les emmener avec lui pour détourner l'attention des éléments sécuritaires.
Expliquant qu'il n'en est pas à sa première affaire et que les stupéfiants étaient dirigés vers l'est du pays. Il ajoute aussi que son principal complice et fournisseur se fait appeler «El maâlam» (le maître), un militaire assimilé. Entendues, les deux femmes affirmeront tout ignorer de ces faits et qu'elles n'ont accompagné leur fils et neveu que pour voyager. L'enquête permettra d'arrêter le fameux individu qui se fait appeler «El maâlam». Cité à la barre du pôle judiciaire, le premier accusé ne changera pas de déclaration, déchargeant les membres de sa famille et acculant son complice. Quant aux autres, ils nieront les faits. Le procureur a requis contre les prévenus la peine de 15 ans de prison ferme. S. M.

L'UNAT dénonce les frais excessifs des formations
Les chauffeurs des transports de voyageurs et de marchandises affiliés au syndicat de l'Union nationale des transporteurs algériens (UNAT) d'Oran ont réclamé, hier, une réduction des frais de formation qu'ils jugent élevés pour l'obtention du brevet professionnel. Ceux-ci sont fixés à 45 000 DA, un tarif que le collectif ne peut pas verser pour cette session de perfectionnement de 15 jours, a-t-on appris auprès du porte-parole du syndicat. Cette formation est assurée, selon notre interlocuteur, par six instituts ou écoles de formation et est destinée aux transporteurs de voyageurs, de marchandises et les poids lourds. Ainsi et dans un appel lancé aux responsables locaux, le syndicat UNAT espère qu'une révision à la baisse soit apportée afin de permettre à tous les chauffeurs de suivre ces sessions de perfectionnement prévues par les pouvoirs publics.
Pour rappel, l'Entreprise des transports urbains ETO d'Oran a lancé, durant l'été, des sessions de perfectionnement au profit des chauffeurs de taxi, et ce, pour l'obtention du livret de place taxi. Une première pour l'entreprise, qui a obtenu une dérogation du ministère des Transports pour la formation des candidats. Une autre formation des chauffeurs de transport du personnel et de marchandises est également prévue dans le programme de l'entreprise, et ce, après la réalisation d'un centre dédié à la formation des chauffeurs au siège de l'ETO. F. A.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.