Football/Professionnalisme: "Les pouvoirs publics s'engagent à prendre en charge les doléances des clubs"    Le Président Tebboune présidera dimanche une réunion du Conseil des ministres    Ligue 2: Le programme des rencontres de la 20ème journée    Hasna El Becharia en concert à Alger    "Depuis le 22 février 2019, le peuple algérien s'est autonomisé"    Résonances autour d'une année de contestations    Fausses adresses    De nombreux anciens ministres et walis concernés    La production agricole compromise à Relizane    L'Université d'Oran 1 signe plusieurs conventions    Haftar menace de s'opposer militairement à la Turquie    Vers le déploiement d'une mission de l'UA    Revoilà l'ingérence russe !    L'Afrique du Sud continuera à exhorter le Maroc à respecter les résolutions de l'ONU sur le Sahara occidental    «Le Hirak a sauvé l'Etat national de l'effondrement»    Marche des robes noires aujourd'hui à Béjaïa    Serport annonce ses grands projets    Choc des extrêmes à Biskra    Le Targui    À tout jamais…    15 732 personnes prises en charge par l'Onaea    Constantine : les habitants du quartier Rahmani-Achour protestent    L'espace attenant au siège de la daïra d'El-Milia squatté    Masques de beauté naturels    Tarte aux poires    Montréal aux couleurs algériennes    ACTUCULT    L'œuvre visionnaire d'un écrivain engagé    "Mon art est un langage de liberté et de solidarité"    Mort du DJ et producteur britannique Andrew Weatherall    Avec la série Hunters, la chasse aux nazis prend des accents «comics»    Mouloudia d'Alger : Neghiz sera sur le banc face à l'USMA    Transport ferroviaire : Un secteur à la traîne    En bref…    Fin en vue du blocage politique en Tunisie    Le pianiste Simon Ghraichy anime un récital    70e Berlinale : Projection de Nardjes A…, un documentaire sur le hirak    Abdelmadjid Tebboune: Rien à reprocher au Hirak    Publicité, presse électronique, professionnalisation...: Les promesses de Belhimer    80 employés du PNC et 7 syndicalistes licenciés: Reprise des vols d'Air Algérie    Hassi bounif: 160 kilos de viandes rouge et blanche et 105 kilos d'abats saisis    Tiaret: Sit-in des travailleurs de l'usine de montage Hyundai    Union africaine-Sahara Occidental: Alger rappelle son ambassadeur en Côte d'Ivoire    4morts et 32 blessés en 24 heures    La CHine lancerait les premiers tests sur l'homme fin avril    Les défis de l'Algérie 2020-2025, selon Mebtoul    Le PNC suspend sa grève    Ronaldo adoube Mbappé !    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Colloque sur Mohamed Harbi
« Un historien à contre-courant »
Publié dans El Watan le 28 - 01 - 2008

Un colloque sur l'historien algérien Mohamed Harbi sera organisé les 30 et 31 janvier, à l'initiative de l'Institut Avempace en collaboration avec le quotidien El Watan et le Centre culturel français d'Oran.
La manifestation prévue à la salle de conférences de l'hôtel Royal porte l'intitulé générique « Mohamed Harbi, un historien à contre-courant ». L'auteur, connu notamment pour son ouvrage de référence FLN : mirage et réalité, interviendra à la clôture de la rencontre sur le thème « La Révolution algérienne entre histoire, mémoire et citoyenneté ». Pour le public oranais intéressé, certaines idées concernant ce sujet ont déjà été développées par l'auteur lors d'une manifestation similaire organisée dans ce même lieu les 18 et 19 avril 2007 en hommage à Frantz Fanon et lors de laquelle M. Harbi ayant inclus le débat qui s'en est suivi, a parlé de « Fanon anticolonial, Fanon postcolonial ». L'historien français Benjamin Stora de l'Institut national des langues et cultures orientales, Paris, avec lequel Harbi a beaucoup collaboré, comme pour l'ouvrage La guerre d'Algérie (1954-2004), La fin de l'amnésie (Robert Laffont, 2004), interviendra jeudi (2e jour) et parlera de son homologue comme « Un historien algérien en exil ». Alors que Houari Touati, président d'Avempace Institution, expliquera à l'ouverture de la manifestation « pourquoi un colloque sur Mohamed Harbi », une dizaine d'autres chercheurs venus d'horizons divers aborderont des thèmes liés à l'histoire de la Révolution algérienne, ses échos dans le monde et son impact sur la nation algérienne post-indépendance. Omar Carlier, parti d'Oran, actuellement à l'université Paris VII, un des spécialistes de l'histoire du « populisme algérien », proposera justement dans la séance de l'après-midi de mercredi « une relecture d'un classique : FLN : mirage et réalité ». Parmi les autres intervenants, on citera Menouar Merrouche de l'université d'Alger « Entre nationalisme et militantisme : le parcours de Mohamed Harbi », Gilbert Meynier de l'université de Lyon « Mohamed Harbi : citoyenneté et histoire, national et universel », James Mac Dougall de la School of Oriental and African Studies, London « Ecritures de l'histoire et engagements critiques entre l'Algérie et la France », Fouad Soufi, conservateur des Archives nationales « Archives et histoire de la guerre de Libération nationale », Fatma Oussedik de l'université d'Alger « Mohamed Harbi et les femmes », Abdelmadjid Merdaci de l'université de Constantine « Lire Harbi : un marqueur de générations », Mohammed Hachemaoui de Sciences Po, 1er cycle Moyen-Orient-Méditerranée à Menton « Y a-t-il des tribus dans l'urne ? Sociologie d'une énigme dans l'Algérie contemporaine » et, enfin, Jean Leca de l'Institut d'études politiques, Paris pour « De la libération nationale aux libertés démocratiques ». En marge du colloque, le film La Guerre d'Algérie d'Yves Courrière et Philippe Monnier sera projeté jeudi à la fin des travaux.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.