Sonatrach: hausse de 70% du chiffre d'affaires à l'exportation à fin mai 2022    Canicule annoncée lundi, sur plusieurs wilayas du pays    Le ministère de la Santé appelle au respect des mesures de prévention durant l'Aïd El-Adha    Président libanais: le Sommet arabe d'Alger revêt une importance capitale    «Le Maroc essaie d'effacer les preuves»    Deux unités de production de médicaments anticancéreux et de stylos à insuline inaugurées à Alger    Armée Sahraouie: nouvelles attaques contre les positions de l'occupant marocain dans les secteurs de Mahbes et Oum Dreyga    JM /Handball dames/ Gr.A : le point après la 3e et dernière journée    JM / haltérophilie : l'Algérien Fardjalla au pied du podium à l'épaulé-jeté    JM / Athlétisme (2e journée): résultats techniques des finales    Célébration du 60e anniversaire de l'Indépendance : Un grand concert de musique andalouse à Alger    Deux clubs espagnols se disputent Isco    Nombreux forages et exploitations agricoles raccordés à l'électricité    El Tarf: Renforcement du réseau d'électricité    Sahara occidental: L'émissaire de l'ONU en tournée dans la région    Tiaret - Match gala pour Tahar Benferhat: Dans l'attente d'un Mémorial    Libye : des manifestants investissent le siège du Parlement    Feuille de route admissible ?    «Les attributions de logements ne vont pas s'arrêter»    Le partage du mouton et du repas    La tenue des gymnastes olympiques et le délire collectif    Pièces de rechange automobiles: «Pas de rupture d'approvisionnement»    Sidi Bel Abbès: Le festival de danse populaire tient ses promesses    Le directeur de l'Anad placé en garde à vue    Bilal Afer crée la sensation    Les pros ou les charlatans?    Le bout du tunnel    Les clés de l'indépendance    Deux repentis de Boko Haram se rendent à l'armée    Le Hamas salue un rapport de l'ONU    Le 60ème anniversaire de l'indépendance, "une opportunité pour mettre en relief les réalisations de l'Algérie indépendante"    Makri avance sa proposition    Les déchets ménagers inquiètent    Le sens et les messages d'un défilé    «La jeunesse algérienne sait bâtir»    «C'est un superbe cadeau!»    Oran vibre au rythme de la mode algérienne    Il était une fois le rai d'antan!    "L'Algérie est une nation ancienne dont l'authenticité ne peut être mise en doute"    Le renforcement du front interne, un message de fidélité aux martyrs    Des milliers de logements attribués à leurs bénéficiaires dans l'Ouest du pays    1962-2022: Célébrer une libération « inachevée »?    Zeroual: l'Algérie a besoin de tous ses enfants pour parachever l'édification d'un Etat moderne    Le DG du journal «Echaab» limogé    Grand Prix Assia Djebar du Roman: Les lauréats distingués    El-Bayadh: Le célèbre «Rakb Sid Cheikh» de retour    «C'est un écrin de l'esprit de Novembre»    Oran sous psychotropes    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Russie : Poutine accuse l'Otan de vouloir « remplacer l'Onu »
Publié dans El Watan le 09 - 03 - 2008

Le président russe, Vladimir Poutine, qui fait ses valises depuis que Dmitri Medvedev a été élu président de la Fédération de Russie, poste auquel il ne pouvait plus prétendre à l'issue de ses deux mandats, ne se contente pas de faire son bilan.
Il entend apparemment assumer son mandat jusqu'à la fin. Lui, qui recevait hier la chancelière allemande Angela Merkel, a tout simplement accusé l'Otan de vouloir « remplacer l'Onu », estimant lors d'une conférence de presse, que la politique de l'Alliance atlantique ne fait qu'accroître un « potentiel de conflits ». Pour s'être exprimé, même de manière presque indirecte sur cette question, Poutine ne fait plus de mystère sur ses impressions qui semblent être aussi adressées à son successeur qu'il avait lui-même désigné. « On a l'impression qu'il y a des tentatives de créer une organisation qui remplacerait l'Onu », a affirmé M. Poutine, interrogé sur la politique de l'Otan, à l'issue d'une rencontre avec la chancelière allemande Angela Merkel, dans sa résidence près de Moscou. « Il est peu probable que l'humanité accepte une telle architecture des futures relations internationales et je pense que le potentiel de conflit ne va que s'accroître », a estimé le président russe. En ce qui concerne cette fois son successeur, M. Poutine a affirmé, hier, que Dmitri Medvedev allait défendre les intérêts russes avec le même dévouement que lui. « J'ai l'impression que certains de mes collègues attendent avec impatience la fin de mon mandat pour avoir affaire à mon successeur », a-t-il souligné sur le ton de la plaisanterie. Plus clairement il dira :« Je suis habitué aux clichés selon lesquels il est difficile de communiquer avec un ancien agent du KGB. M. Medvedev en sera exempt pour démontrer ses vues libérales, mais il n'est pas moins nationaliste que moi-même ». « Je ne pense pas qu'il soit plus conciliant à l'égard de nos partenaires. C'est un véritable patriote qui défendra avec le même dévouement les intérêts de la Russie sur la scène internationale », a affirmé le président sortant. Le message, là aussi, est adressé à Dmitri Medvedev qui a largement remporté l'élection présidentielle du 2 mars dernier, avec plus de 70% des voix. Comment vont donc être marquées les relations internationales dans un futur immédiat ?

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.