Ferhat: «Merci à tous pour vos messages, ça me va droit au cœur»    Motion de soutien du Conseil de la Nation au plan d'action du gouvernement    Crise libyenne: la position de l'Algérie privilégiant une solution politique réitérée    Montage automobile: le nouveau cahier des charges promulgué dans 2 mois    Le Gouvernement examine de nouvelles mesures en faveur de la gestion décentralisée    L'instruction de l'affaire ETRHB Haddad bouclée    CONSEIL DE SECURITE DE L'ONU : L'Algérie réclame deux sièges permanents pour l'Afrique    Kherrata, une convergence et des messages    TAMANRASSET : Plus de 500 affaires de contrebande traitées en 2019    Tebboune : "Aucune restriction hormis ce qui a trait à l'unité et à l'identité nationales"    TIARET : Des citoyens observent un sit-in devant la mairie d'Ain Dehab    AIN EL-TURCK : Des taxis demandent le double de la course    Le Président Tebboune: les responsables locaux tenus de briser le cloisonnement entre les citoyens et l'Etat    La pièce "Tmenfla" du theatre d'Oum-el-Bouaghi ouvre le festival international du théâtre de Bejaia    Yémen : entrée de 138 000 migrants et réfugiés en 2019    Des TV-offshores et des pollutions millénaires !    Il était une fois, le plus grand pays d'Afrique    Les pièges de l'assistanat    Slimani en sauveur !    Zelfani prépare le Paradou    L'ESS nouveau leader    Le Targui    À tout jamais…    Le coq d'El-Biar et la diplomate italienne !    FFS : menace sur la cohésion du parti    5 personnes retrouvées mortes après leur enlèvement    Enseignants du primaire : marche nationale demain à Alger    Encore un manifestant assassiné à la place Tahrir    ACTUCULT    Emouvant hommage à la militante Nabila Djahnine    Le répertoire andalou dans toute sa splendeur    Ciné-houma rend hommage aux femmes victimes de violences    La Cinémathèque algérienne célèbre les films sur la guerre de Libération    La quête de la connaissance et de la vérité    Mali: le bilan de l'attaque contre le village d'Ogossagou passe à 31 morts    Coupe arabe des nations (U20) : Les Algériens s'installent en Arabie Saoudite    USM Alger : Dziri reste    Epidémie du ncoronavirus : L'économie mondiale fortement impactée    Prime du service civil pour les spécialistes: Les décrets en voie de finalisation    Sidi El-Houari, Sidi El-Bachir, El Badr, El Emir et Es Seddikia: Lancement du bitumage d'une trentaine d'axes routiers    Les spécialistes plaident pour le dépistage précoce: 236 nouveaux cas de cancer de la prostate enregistrés au CHUO en 2019    Commerce extérieur: Plus de 6 milliards de dollars de déficit en 2019    Information officielle: La Présidence revient à la charge    LA RESONNANCE D'UN ATTENTISME    Le double jeu de Makri et de ses députés    Vers un nouveau choc pétrolier ?    Google développe un économiseur de batterie    Le MWC 2020 sera-t-il déserté, des annulations à cause du Coronavirus    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Polémique- Quand la TV publique fait la promotion du "coupeur d'oreilles de résistants algériens"
Publié dans Ennahar le 22 - 02 - 2017

La polémique ne cesse d'enfler depuis hier, quand la chaîne de télévision publique d'expression française, Canal Algérie, a invité à l'émission matinale, Bonjour d'Algérie, Feriel Bentchikou Furon, une descendante du sinistre Bachagha Bengana, connu pour avoir coupé près de 900 oreilles de résistants algériens durant la colonisation française. Non seulement invitée, cette dernière a fait la promotion de son livre, intitulé "Si Bouaziz Bengana, dernier roi des Ziban", glorifiant ainsi sa famille de harkis, à quelques jours de la Journée du Chahid, correspondant au 18 février de chaque année.
L'apparition de Feriel Furon sur une TV d'Etat a suscité l'indignation de plusieurs personnalités, internautes et descendants de familles révolutionnaires.
Réagissant à ce qu'il qualifie d'"atteinte aux familles des Chouhadas, aux citoyens algériens et aux historiens", Jugurtha, président d'une association d'Algériens de France, s'interroge sur l'intérêt d'inviter "un personnage issu de l'idéologie de l'extrême droite et l'un des premiers soutiens de Nicolas Sarkozy". Pour Jugurtha, "Canal Algérie récidive", puisque cette même chaîne publique, qui interdit d'écran des associations qui défendent la communauté algérienne en France, avait invité Feriel Furon en 2015.
"Il (Bachagha Bengana) avait commis les pires horreurs, il coupait les oreilles des résistants algériens et les offrait au général (colonial) de l'époque", s'est-il exclamé, réclamant l'intervention du ministre des Moudjahidine, en premier lieu, ainsi que du ministre de la Communication.
Encore plus révoltant, une vente dédicace de ce "livre de la honte" est prévue demain, jeudi 23 février, au Palais d'Ahmed Bey à Constantine, puis samedi 25 février à la Librairie des Beaux-Arts à Alger.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.