Le Front Polisario déplore l'"inaction" et "le silence" du Conseil de sécurité    Conférence Opep+ : une véritable opportunité pour réaliser la stabilité du marché pétrolier    Revue El Djeïch: une cohérence totale entre le Président de la République et l'ANP    Yémen: cessez-le-feu unilatéral pour prévenir une propagation du Covid-19    Real Madrid: le rétropédalage de Kroos sur la baisse des salaires    94 nouveaux cas confirmés et 30 nouveaux décès en Algérie    Report du jugement et proposition de procès à distance    M.Belhimer adresse ses condoléances "les plus attristées" à la famille du défunt Mohamed Baghdadi    Real : Zidane et Benzema ont poussé pour la baisse de salaire    Coronavirus: mise en oeuvre de mesures exceptionnelles de sauvegarde des entreprises    Foot / Covid-19 : les joueurs de l'Académie de Khemis Miliana passent au E-learning    Le Général Rachedi nommé directeur général adjoint de la Sécurité intérieure    Serie A : Le président de la Sampdoria demande la fin de saison    Le journaliste Mohamed Baghdadi n'est plus    L'Adra lance une cagnotte    Lourd impact financier pour Air Algérie    L'Apoce dénonce le chantage des commerçants    Ali Mecili ou l'initiateur de l'organisation de l'opposition    La FIFA contre les championnats à blanc    "Avec le Ramadhan, la reprise de la compétition devient de plus en plus difficile"    Belaïdi : "Je m'entraîne le matin en forêt"    Renouvellement à distance des contrats d'assurance    2 morts dans le crash d'un hélicoptère de l'armée    Suspension de la rotation des Casques bleus    Ben Mohamed, poète "Mes seules angoisses sont alimentées par la situation politique du pays"    Lancement d'un concours national de scénario    Le vécu d'une femme à l'écriture miraculeuse    «Nous sommes tous dans le même bateau»    Test de dépistage du Covid-19 : L'hôpital Mustapha se lance dans le diagnostic    Covid-19, chauve-souris ou pangolin ?    Nassira Benharrats. Ministre de l'Environnement et des Energies renouvelables : Nous assistons les entreprises agréées pour accélérer la collecte»    Covid-19 en Europe : Le confinement commence à payer mais gare au relâchement    L'ONU condamne les bombardements d'un hôpital à Tripoli    Le permafrost, un milieu peu connu    Malgré des débits supplémentaires : Facebook tourne au ralenti    Confinement culturel et solidaire sur les réseaux sociaux : Un artiste par jour avec la galerie Le Paon    Lutte contre le coronavirus: L'Armée prête à toute éventualité    Mila: Plus de 3 quintaux de viande blanche saisis et détruits    Bouira: Collecte de sang aux malades    LA TERRE TOURNE EN ROND    Le temps qui passe: Le temps relatif    Sa composition, son organisation et sa mission définis au JO    JOURNEE MONDIALE DE LA SANTE : Le Président Tebboune rend hommage au secteur de la santé    Covid19-Foot: le payement des frais d'engagement et amendes ajourné    Coronavirus ou pas, le régime algérien réprime    Mohamed Kaïdi remplace Mohamed Bachar    Youcef Gamouh ou le reflet dans l'art de siffler    Théâtre régional de Tizi Ouzou : Diffusion de spectacles en ligne    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





« Je l'ai étranglée durant 3 minutes à cause d'un conflit avec son père »
L'assassin présumé de la petite Chaïma reconnaît son crime
Publié dans Horizons le 07 - 10 - 2013

Désormais, la petite Chaïma peut se reposer en paix. Son assassin présumé, M. Hamza, a été arrêté après plusieurs mois de cavale. Il a révélé, lors de son audition par les enquêteurs de la Gendarmerie nationale, que le mobile du crime est « un différend avec le père de la victime sur une somme d'argent » et qu'il n'a pas trouvé d'autre moyen de se venger que de s'en prendre à la petite fille. Les propos de l'assassin présumé ont été rapportés, hier, par le directeur de l'enquête sur cette affaire, le chef de la compagnie de la GN de Zéralda, le commandant Belgacem Benhamamouche. Lors d'un point de presse animé au siège de la compagnie, l'officier supérieur a annoncé l'arrestation de l'auteur présumé de l'assassinat de la petite Chaïma, âgée de 8 ans, déjà identifié et qui faisait l'objet d'un mandat d'arrêt national. Le suspect, un maçon âgé de 30 ans, repris de justice, condamné dans des affaires de détention et de commercialisation de drogue, a été interpellé dans la soirée de dimanche vers 17h30, au domicile parental, à Maâlema. Les enquêteurs chargés de cette affaire ont réussi à le localiser alors qu'il s'était rendu chez ses parents.
Il circulait avec de fausses cartes d'identité
Suite à quoi, un dispositif a été mis en place pour son arrestation. « Le quartier a été totalement bouclé, les accès fermés et un nombre important de gendarmes déployés dont une section de sécurité et d'intervention (SSI) et une brigade de la sécurité routière », a précisé le commandant Benhamamouche. Encerclé, l'auteur a réussi à s'enfuir vers une maison mitoyenne en construction. Il a opposé une forte résistance en usant de gourdins et de jets de pierres. Il sera finalement arrêté, explique encore l'officier, tout en affirmant que son arrestation a eu lieu suite à « un long travail d'investigations et de filature », surtout que le suspect circulait avec de fausses cartes d'identité et utilisait des puces de téléphone anonymes. « L'une des cartes d'identité a été volée à un citoyen au centre de la commune d'Aïn Benian, dont la victime n'a pas déposé plainte alors que la deuxième pièce a été volée à Zéralda », a-t-il précisé. Une enquête est en cours pour déterminer de quelle manière il a pu avoir ces deux documents. Les investigations s'orientent également sur l'identification d'éventuels complices qui lui ont assuré l'hébergement et les déplacements. « Le suspect a avancé le nom de trois complices impliqués directement dans l'enlèvement de la petite fille, à cause d'un conflit avec son père, alors qu'il a reconnu que c'est lui qui a assassiné la fillette par strangulation durant trois minutes », a ajouté le conférencier.
Un viol pour « maquiller » le crime
Le responsable de la communication du commandement de la GN, le lieutenant-colonel, Abdelhamid Kerroud, a précisé que le suspect a procédé au viol de la victime pour désorienter les enquêteurs. « Il voulait maquiller son crime et orienter ainsi l'enquête vers la pédophile », a-t-il souligné. Interrogé sur l'arrestation du suspect près de 10 mois après le crime, le porte-parole de la GN a affirmé qu'il a été identifié sur la base des tests ADN, suivis de l'examen des traces de sang relevé sur son pantalon, qui ont confirmé qu'il s'agit du sang de la victime. « Le suspect a été auditionné lors de l'enquête préliminaire, mais il a été relâché pour manque de preuves avant d'être identifié et confondu par des preuves scientifiques », a précisé le lieutenant-colonel. Il a également indiqué que le mis en cause était activement recherché par ses services dans plusieurs wilayas, à savoir, Alger, Médéa, Aïn Defla, Chlef, Tipasa, Blida et Bouira. « Les investigations ont fait ressortir que le suspect n'a pas quitté le centre du pays et qu'il s'est refugié dans des chantiers pour échapper aux opérations de ratissage de la GN qui ont ciblé plusieurs lieux », a indiqué le directeur de l'enquête qui a démenti les informations faisant état de sa fuite en Tunisie.
Le procureur de Koléa : « Le mis en cause sera jugé très prochainement »
De son côté, le procureur près le tribunal de Koléa (Tipasa), Abdennour Kaci, s'est déplacé, hier au siège de la compagnie de la GN, à Zéralda, « pour s'enquérir des conditions de détention de l'assassin présumé », a-t-il souligné dans une déclaration à la presse, et ce, avant le transfert du mis en cause vers le tribunal de Koléa. Le magistrat est revenu sur la procédure pénale suivie dans cette affaire qui s'est soldée en premier lieu par l'identification de l'auteur « sur une preuve scientifique » avant son arrestation après plusieurs mois de cavale. L'instruction judiciaire clôturée, « le mis en cause sera jugé très prochainement », a conclu le procureur. On apprend également que le père de la victime a été convoqué pour un complément d'enquête.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.