L'amitié entre l'Algérie et la Hongrie pourra être mieux exploitée    Une exposition collective d'arts plastiques inaugurée à Alger    Coronavirus: la majorité des cas positifs à la PCR ont moins de 50 ans    Le Président Tebboune préside jeudi une séance de travail consacrée à l'examen de l'évolution de la situation sanitaire    L'Algérie s'inquiète de la persistance des déplacements forcés dans le monde    Zones d'ombre: plus de 1,7 milliard de DA pour la réalisation de programmes de développement à Rouiba    NAAMA : Saisie de près de 10 quintaux de kif traité    CONFINEMENT PARTIEL A SETIF : Le ministre du commerce donne des instructions d'urgence    Le parquet requiert 16 ans de prison pour Tahkout, 15 ans pour Sellal et Ouyahia    Le président Tebboune instruit le Gouvernement d'entamer l'exploitation de 2 grands gisements de fer et de zinc    LE WALI DE TIARET RASSURE : ‘'5000 logements seront livrés le 1er Novembre prochain''    DILAPIDATION DU FONCIER A ORAN : Le procès de l'ex directeur de l'agence foncière reporté    "Le procès d'Ali Ghediri est encore loin et nous espérons la liberté provisoire"    Surveillance des droits de l'homme : La Minurso ne doit pas faire exception, affirme le Polisario    Le président Tebboune reçoit l'ambassadrice de Suède en Algérie    L'Algérie constitue "un point d'appui" dans la perspective de renforcer les relations du Chili avec l'Afrique    Bensebaïni nommé pour le titre de joueur de la saison    Le CHAN-2022 se jouera en été    «Rien ne va plus»    «Les revendications politiques occultées»    Visite du ministre de l'Industrie    «Notre économie fonctionne à un niveau sous optimal»    L'évolution et les perspectives du marché à l'ordre du jour    Laskri annonce son boycott du congrès    Le MSP pour un régime parlementaire    Saisie de 4 090 comprimés psychotropes    Le Kremlin promet de riposter aux sanctions britanniques    Pourquoi une nouvelle république pour l'Algérie d'aujourd'hui ?    Un cycle cinématographique «Des classiques avec toi»    Le musée du Louvre rouvre, mais l'affluence est pour plus tard    Deux PME préparent leur introduction    Thon rouge : L'Algérie a pêché la totalité de son quota pour 2020    Oran : Distribution de 5000 ouvrages aux bibliothèques communales    Lancement d'un service de prêt sur réservation    Mali: tirs d'obus contre un camp de forces onusiennes, françaises et maliennes    Erigées sur le domaine public: Démolition de trois constructions illicites à Sidi El Houari    Ligues 1 et 2: La reprise du championnat s'éloigne    Bi-nationalisme    Derradji confiné à l'hôtel Mouradi en Tunisie    Griezmann, une reconnexion "brillante" avec Messi et Suarez    Colère des souscripteurs AADL à Médéa    Abderazak Makri, toujours dans la surenchère sur la question de l'identité    Le Salon international de Genève de 2021 annulé    Le groupe PSA se mobilise en Algérie    Marché automobile : le bout du tunnel ?    Belhadj actionne la tenue de l'AG    Epopée d'un pays en construction    Beaucoup de promesses et peu de décisions concrètes de la France    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





De nouvelles solutions pour la sécurité et l'optimisation de la production
5e Salon international des fournisseurs de produits et services pétroliers et gaziers
Publié dans Horizons le 03 - 03 - 2015


Le 5e Salon international des fournisseurs de produits et services pétroliers et gaziers s'est ouvert, hier, à l'esplanade de l'hôtel Hilton d'Alger. 500 exposants de 25 pays dont 242 sociétés étrangères participent à ce rendez-vous des acteurs de l'industrie pétrolière et gazière en Algérie et dans d'autres régions du monde. Cette édition, selon Djaffar Yacini, responsable du Salon, a connu une grande affluence puisque l'on comptait encore quelque « 40 sociétés en liste d'attente. » Pourtant, la superficie reservée à ce type de rencontre professionnelle, qui se tenait d'habitude au sud, à Hassi Messaoud, a été augmentée cette année pour accueillir davantage d'exposants. Des solutions nouvelles liées à la sécurité des installations et d'augmentation de la production des hydrocarbures ont été présentées par les firmes spécialisées. Outre les vannes, les instruments de contrôle, a société écossaise Petroleum Experts Limited a l'intention de présenter aux sociétés impliquées dans la production des hydrocarbures en Algérie, et plus spécialement Sonatrach, de nouvelles solutions jamais introduites en Algérie auparavant, des techniques qui aideront à « l'optimisation de la production des gisements » et qui servent en même temps à long terme à « analyser les conséquences sur la production future en essayant d'augmenter les reserves », nous a expliqué Abdelhamid Guedroudj, le représentant du groupe qui n'est pas encore installé en Algérie. Cet expert ajoute que « la manière d'exploiter les gisements compte beaoucoup dans la préservation des ressources ». Mais si ces solutions sont nouvelles ici en Algérie, « elles sont déjà connues et installées par les plus grandes firmes pétrolières internationales », tient à préciser James Woodrow, directeur de la société écossaise et qui est par là même son coordinateur business. Parmi les autres nouveautés, on notera, à titre d'exemple, les centrales électriques mobiles, les canons brumisateurs (producteurs de brume à partir de l'eau) qui permettent l'humidification de l'air, la baisse de la température ambiante, le captage de la poussière et ce pour répondre à la saturation des ateliers par exemple. Selon Benali Ould Hennia, ce procédé mis en place par la société (privée algérienne) est déjà adopté dans les carrières. Son champ d'intervention est vaste puisqu'il comprend aussi bien « les espaces publics que l'industrie sidérurgique, les acieries, les fonderies... », nous a-t-il précisé. Les sociétés participantes, outre Sonatrach et ses filiales, les compagnies d'assurances locales viennent de - tous les continents. De France, le plus grand exposant, de Turquie, de Chine, d'Egypte, du Maroc, de Tunisie. Lors de ce Salon qui durera jusqu'au 6 mars, des conférences ayant trait à l'industrie gazière et pétrolière seront animées par des experts algériens et étrangers. On peut citer Attar, ancien ministre et ex-PDG de Sonatrach, le professeur Chemsedine Chitour, Bekkouche, ancien DG de l'Institut algérien du pétrole, et Francis Perrin, responsable de la revue Pétrole et Gaz arabes.On parlera aussi bien, lors de ces conférences, de l'influence des facteurs géostratégiques sur le marché pétrolier international, que du nouvel ordre énergétique mondial, des énergies conventionnelles et non conventionnelles et de l'évaluation du potentiel national en matière de gaz de schiste, du rôle de l'Algérie en tant que fournisseur sûr de gaz pour l'Europe... Côté entreprises, Sonatrach et la Caat organiseront, de leur côté, des ateliers liés à la production gazière et à l'assurance des grands projets.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.