Aucune restriction dans la révision constitutionnelle    La ville de Kherrata célèbre le 1er anniversaire    Le Président s'attaque aux lobbies de l'importation    Tebboune ne veut plus de cortèges officiels de 30 voitures    "100 mds DA injectés dans les communes dès le mois de mai"    Ferhat: «Merci à tous pour vos messages, ça me va droit au cœur»    Motion de soutien du Conseil de la Nation au plan d'action du gouvernement    Crise libyenne: la position de l'Algérie privilégiant une solution politique réitérée    Montage automobile: le nouveau cahier des charges promulgué dans 2 mois    Le Gouvernement examine de nouvelles mesures en faveur de la gestion décentralisée    Kherrata, une convergence et des messages    CONSEIL DE SECURITE DE L'ONU : L'Algérie réclame deux sièges permanents pour l'Afrique    L'instruction de l'affaire ETRHB Haddad bouclée    TAMANRASSET : Plus de 500 affaires de contrebande traitées en 2019    Tebboune : "Aucune restriction hormis ce qui a trait à l'unité et à l'identité nationales"    TIARET : Des citoyens observent un sit-in devant la mairie d'Ain Dehab    AIN EL-TURCK : Des taxis demandent le double de la course    Le Président Tebboune: les responsables locaux tenus de briser le cloisonnement entre les citoyens et l'Etat    La pièce "Tmenfla" du theatre d'Oum-el-Bouaghi ouvre le festival international du théâtre de Bejaia    Il était une fois, le plus grand pays d'Afrique    Les pièges de l'assistanat    Slimani en sauveur !    Zelfani prépare le Paradou    L'ESS nouveau leader    Le Targui    À tout jamais…    5 personnes retrouvées mortes après leur enlèvement    Encore un manifestant assassiné à la place Tahrir    Yémen : entrée de 138 000 migrants et réfugiés en 2019    Enseignants du primaire : marche nationale demain à Alger    Des TV-offshores et des pollutions millénaires !    ACTUCULT    Emouvant hommage à la militante Nabila Djahnine    Le répertoire andalou dans toute sa splendeur    Ciné-houma rend hommage aux femmes victimes de violences    La Cinémathèque algérienne célèbre les films sur la guerre de Libération    La quête de la connaissance et de la vérité    Mali: le bilan de l'attaque contre le village d'Ogossagou passe à 31 morts    Coupe arabe des nations (U20) : Les Algériens s'installent en Arabie Saoudite    USM Alger : Dziri reste    Epidémie du ncoronavirus : L'économie mondiale fortement impactée    Prime du service civil pour les spécialistes: Les décrets en voie de finalisation    Sidi El-Houari, Sidi El-Bachir, El Badr, El Emir et Es Seddikia: Lancement du bitumage d'une trentaine d'axes routiers    Les spécialistes plaident pour le dépistage précoce: 236 nouveaux cas de cancer de la prostate enregistrés au CHUO en 2019    Commerce extérieur: Plus de 6 milliards de dollars de déficit en 2019    Information officielle: La Présidence revient à la charge    LA RESONNANCE D'UN ATTENTISME    Le double jeu de Makri et de ses députés    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Coup de cœur - La photo par El Hadi Hamdikène et Abderrahmane Djelfaoui : Regarder ce que le quotidien empêche de voir
Publié dans Horizons le 01 - 02 - 2010

«Solitudes » photographies El Hadi Hamdikène, textes Abderrahmane Djelfaoui, Editions Lazhari labter, prix public : 800 Da Deux spécialistes de l'art de la photographie ont décidé de faire un livre. El Hadi Hamdikène est un professionnel de la photo. Il est photographe de métier. Abderrahmane Djelfaoui lui est un expert, un spécialiste et un théoricien même de la photo, c'est-à-dire qu'il élargit les implications de cet art bien au delà de la prise de vue par un appareil. Abderrahmane Djelfaoui travaille, en effet, la photo dans les domaines du cinéma et de la télévision où l'importance de l'image est souveraine et même primordiale.
Ensemble El Hadi Hamdikène et Abderrahmane Djelfaoui ont joint leur riche expérience, leur talent et leurs capacités professionnelles élevées pour réaliser une œuvre commune et honorer le même art. Ainsi les photos sont prises par El Hadi Hamdikène et le texte qui les accompagne est signé par Abderrahmane Djelfaoui. Ce sont des activités hautement complémentaires.
La vue de la photo est en elle-même bien suggestive. Son commentaire constitue toutefois un apport précieux pour la situer et de préciser les motivations qui ont prévalu au choix de cette prise de vue. Abderrahmane Djelfaoui l'écrit avec une fine analyse.
Il y introduit pour rendre ce commentaire plus explicité, un savoir empreint d'éléments puisés de l'histoire, de la philosophie, de la sociologie, des sciences humaines en général sans occulter l'objectivité de la science exacte. Il y ajoute les connaissances de sa vaste culture et l'agrémente de l'habit du poète.
Dans la longue préface de ce livre en l'honneur de l'art photographique, Abderrahmane Djelfaoui explique le contenu de cet ouvrage. Il y revient ensuite en légendant chaque photo. Quant à El Hadi Hamdikène, il se plonge dans l'art subtil de la photo en se limitant à la prise de vue uniquement en noir et blanc. Par cette vision, il agit en authentique homme de l'art où il met en valeur les facettes de son propre génie créatif. La photo n'est plus ce miroir fidèle d'un sujet ou d'un objet, mais elle et vivante, reflétant une âme. Cette photo est humanisée. Par le soin et la minutie apportées à sa prise de vue et le choix très original de l'objectif, elle devient une œuvre d'art, mieux, un chef d'œuvre. Pour les observateurs sans grande prétention, ces photos constituent une véritable découverte. Ces vues permettent de regarder ce que le quotidien empêche de voir.
Comme le dit si bien Abderahmane Djelfaoui, les préoccupations de tous les jours, les soucis de l'existence, l'habitude, nous font passer devant des sites architecturaux ou relevant de la nature et cela sans y prêter attention. Le photographe d'art est là pour nous les révéler. C'est la mission que se sont fixé les auteurs de cet ouvrage d'art, intitulé à juste titre, « Solitudes » et réalisé en une publication de qualité par les éditions Lazhari Labter. Cet ouvrage de 106 pages est sorti de en août 2009.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.