"Allo Chorta", une application mobile pour signaler tout crime    12 camions chargés d'aides arrivent à Mila    Constantine: campagne de sensibilisation pour protéger les forêts    Fin de l'isolement pour Rachid Nekkaz    La prière du vendredi reste suspendue    Sortie de nouvelles promotions de l'ESNT    L'ARPE chargée d'encourager la pluralité de l'information et sa diffusion    Covid-19: 521 nouveaux cas, 423 guérisons et 9 décès    EXPLOSION DE BEYROUTH : Le président du Conseil constitutionnel exprime sa solidarité    ORAN : Décès du secrétaire de wilaya de l'ONM, Soumer Abdelkader    FERMEES DEPUIS LA MI-MARS : Le ministre du transport écarte la réouverture des frontières    Les explosions à Beyrouth ravivent la contestation au Liban    REUNION PERIODIQUE DU CONSEIL DES MINISTRES : La rentrée universitaire au menu    BOUIRA : Cinq blessés dans une collision à Sour Ghozlane    Ben Selmane accusé de tentative d'assassinat    Un siècle, ça suffit !    Quatre avions d'aides décollent d'Alger vers Beyrouth    Un siècle de foot et de lutte    Plus qu'un journal, une école de formation    Ciccolini et son staff s'expriment sur leurs ambitions    Mandi reprendra demain    Les pharmaciens saisissent Tebboune    L'ANBT et le "faux communiqué"    "Il faut revoir l'architecture du financement de l'économie"    Si ça va au ralenti, c'est à cause de lui !    Le suspense perdure    Un activiste du Hirak arrêté    Le saviez-vous... ?    ...CULTURE EN BREF ...    Guéri de la Covid, Placido Domingo nie de nouveau tout    L'histoire de la gauche en Algérie, du PCA au Mouvement social    Vers une exploitation optimale des sites archéologiques et des musées    Lésion méniscale pour Boudaoui    Association La Radieuse : Hommage à Saïd Amara    MCA : Aymen Rahmani met fin au suspense    Acheminement d'une cargaison d'aides humanitaires au profit du peuple sahraoui    En prévision de sa réouverture : Protocole sanitaire pour les visiteurs du jardin d'essai    Chlef : Un meilleur éclairage pour le centre-ville    Parution. Amel Et Ses Sœurs de Leila Souidi : Hommage à vingt femmes algériennes d'exception    Equipe nationale: Aouar convoqué lors du prochain stage ?    80 logements LPA de Bir El Djir: Les souscripteurs s'impatientent, le promoteur s'explique    LES BAGNES INEDITS    La royauté et l'immunité    L'algérianite ou le rêve éveillé de Mustapha    La réunion périodique présidée par Tebboune    Amar Bellani dénonce et répond au Makhzen    Après le choc, la colère !    21 morts dans une attaque dans le nord du pays    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Examens de fin d'année : Le ministre annoncera bientôt les dates
Publié dans Horizons le 15 - 03 - 2010

Photo : Slimene SA. Le deuxième trimestre tire à sa fin. Compte tenu de la programmation du match de l'équipe nationale le 13 juin, le ministère de l'Education procédera incessamment aux changements des dates des examens, prévus initialement le 13 juin pour le Bac, le 9 du même mois pour l'examen d'entrée en première année moyenne et le 7 pour les épreuves du BEM.
«Les dates exactes seront communiquées le moment venu », nous confirme-t-on au niveau du ministère de l'Education. Mais en attendant, les enseignants, les élèves et même les parents d'élèves sont dans l'expectative.
Et l'angoisse est plus ressentie chez les élèves de terminale d'autant plus que les deux premiers trimestres de l'année scolaire ont été des plus perturbés, depuis les longs débrayages cycliques paralysant les établissements scolaires de septembre 2003 jusqu'au début de l'année 2004. Le ministre a déclaré récemment que les épreuves du Bac auront lieu soit le 7 ou le 13 juin, laissant ainsi les concernés dans l'incertitude. Ces derniers estiment qu'il est temps de se fixer sur toutes les échéances.
Les parents d'élèves jugent opportun l'annonce des dates exactes des examens. «Si le ministère décide d'avancer la date des épreuves du Bac, il sera dans l'obligation de revoir celle de l'examen d'entrée en première année moyenne et celle du BEM», nous confie une enseignante dans un lycée à Alger..
« Il est temps de décider et annoncer les nouvelles dates ne serait-ce que pour nous fixer sur la méthode de travail la plus appropriée à adopter d'ici la fin mai, date de la rencontre du ministre avec les directeurs de l'éducation et la commission nationale chargée de l'évaluation de l'avancement des programmes ». C'est l'avis des enseignants. Ils se disent « fatigués » par les débrayages ayant fortement perturbé le rythme de travail de toute l'institution éducative, les élèves en premier lieu, engendrant ainsi un retard de trois à quatre semaines dans la majorité des établissements scolaires –tous paliers confondus- Certains enseignants ayant adhéré aux derniers débrayages, s'estiment désorientés.
Quelles que soient les mesures prises par le département de Benbouzid, ils reconnaissent, d'emblée, ne pas pouvoir parvenir à rattraper tout ce qui a été raté durant les deux derniers longs débrayages.
Les enseignants attestent que quel que soit le volume horaire consacré au rattrapage, il s'avère insuffisant devant tous les retards cumulés. Les syndicats ayant appelé à la grève n'ont proposé aucune alternative.
Certains proviseurs ont recommandé à leurs enseignants de s'organiser pour donner des cours de rattrapage. M. Benbouzid a déclaré la semaine passée la possibilité de consacrer la première semaine des vacances de printemps ou la journée du samedi. Le choix est laissé aux établissements scolaires.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.